Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

NON À L’ISLAMOPHOBIE ET À L’IMMIGRATIONNISME FORCENÉ !

15 Août 2013 , Rédigé par forumsi Publié dans #France

NON À L’ISLAMOPHOBIE ET À L’IMMIGRATIONNISME FORCENÉ !

Extrait du site lefigaro.fr, le 12 août 2013 à 9 heures 47 (article de Valérie Samson) :

« LE MILITAIRE VOULAIT TIRER SUR UNE MOSQUÉE PRÈS DE LYON

« Parce qu'il projetait, selon les enquêteurs, de tirer sur une mosquée, un militaire de 23 ans a été arrêté sur la base aérienne de Mont Verdun, près de Lyon, a annoncé dimanche soir le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Au terme de quatre jours de garde à vue dans les locaux de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), le jeune homme, qui est sergent dans l'armée de l'air, a été mis en examen pour «détention de munitions de quatrième catégorie en relation avec une entreprise terroriste» et «dégradation de lieu de culte en relation avec une entreprise terroriste». Il a été placé en détention provisoire.

Selon une source judiciaire, le suspect a reconnu devant les enquêteurs qu'il avait prévu de tirer sur la mosquée des Minguettes, à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise, le 8 août, à l'occasion de la fin du ramadan.

Pendant sa garde à vue entamée le 7 août, le suspect a également reconnu avoir lancé, dans la nuit du 20 au 21 août 2012, un cocktail Molotov sur la porte de la mosquée de Libourne, en Gironde. L'incident n'avait fait que peu de dégâts et pas de victimes (…).

« Selon la même source proche de l'enquête, le jeune homme, solitaire et fragile psychologiquement, traversait une période difficile à la suite de déboires amoureux. Ce sont des proches qui, alertés notamment par des documents trouvés en sa possession et craignant une dérive extrémiste, ont signalé son cas aux autorités.

D'après la même source, le jeune homme, «proche des idées d'extrême droite», a tenté à trois reprises, sans y parvenir, d'entrer en contact avec Maxime Brunerie, le jeune militant d'extrême droite auteur, le 14 juillet 2002, d'une tentative d'attentat contre le président Jacques Chirac (…). Il aurait également été très touché par le suicide, le 21 mai devant l'autel de Notre-Dame, de l'historien d'extrême droite Dominique Venner, dont il admirait les travaux. (…).

(Avec AFP) ».

Le commentaire de ForumSi :

NON À L’ISLAMOPHOBIE ET À L’IMMIGRATIONNISME FORCENÉ !

Si les informations données à propos de cette affaire sont exactes, il est heureux que le jeune militaire n’ait pu réaliser l’action qu’il projetait. En effet, ainsi que nous l’écrivions encore tout récemment dans notre commentaire du 9 août, l’islamophobie n’est rien d’autre qu’une idiotie, qui ne profite ni à la France, ni à l’Europe. Car quel intérêt la France et l’Europe auraient-elles à ternir leurs relations, au nom de l’islamophobie, avec des pays majoritairement musulmans comme l’Iran, la Palestine ou la Syrie du courageux président Assad (alors que celui-ci lutte justement contre les insurgés obscurantistes que prétendent combattre les islamophobes, des insurgés qui n’ont d’ailleurs plus grand-chose à voir avec l’Islam) ?

Ne cherchez pas trop longtemps, chers lecteurs, car cet intérêt n’existe pas. Ce qui est clair, en revanche, c’est qu’une politique d’hostilité systématique à l’Islam nous ferait entrer de plein pied dans le système du « choc des civilisations », c’est-à-dire dans une logique qui, si elle ne sert nullement les intérêts français et européens, est au contraire pleinement favorable aux menées manichéennes des milieux sionistes et néo-conservateurs américains.

LE JEU PERVERS DES RÉSEAUX D’INFLUENCE

Et c’est pour promouvoir ce soi-disant « choc des civilisations » que ces derniers ont mené, depuis plusieurs années, une politique d’entrisme systématique dans les milieux nationalistes d’Europe. Cet entrisme n’a pas toujours été couronné de succès, loin s’en faut, mais il a néanmoins connu quelques réussites. C’est ainsi qu’en Grande-Bretagne, qui a, semble-t-il, été le premier pays à bénéficier, si l’on peut dire, de ces manœuvres d’entrisme, un mouvement comme l’English Defence League (EDL) a été totalement pris en main par les réseaux d’influence sionistes, comme le prouve clairement, par exemple, la photo que nous avons retenue pour illustrer notre article (le malheureux militant de l’EDL figurant sur cette photo s’est-il jamais demandé à quel titre le soutien à Israël pouvait, en quoi que ce soit, aider à la défense de l’identité anglaise ? Tout ceci est affligeant !).

En ce qui concerne la France, nous avons rappelé, dans notre commentaire du 2 août, que ces actions d’entrisme avaient reçu, semble-t-il, un accueil favorable de la part de Marine Le Pen et du Bloc identitaire. Nous ne savons pas quelles étaient les fréquentations politiques du jeune militaire arrêté près de Lyon, mais il ne faut pas exclure qu’il ait été en contact avec les réseaux d’influence dont nous venons de parler (ceux-ci sont-ils totalement étrangers à l’action d’un Breivik, par exemple ?). Ce qui est certain, en tout cas, c’est que les dirigeants des quelques mouvements nationalistes non encore dissouts par M. Valls doivent être attentifs aux manœuvres de ces réseaux et déjouer toutes les provocations où ceux-ci peuvent tenter de les entraîner. A cet effet, les nationalistes français pourront utilement remplacer l’idiotie de l’islamophobie par une critique radicale de la politique d’immigrationnisme forcené que nous subissons depuis des années, critique qui, quant à elle, est parfaitement légitime et totalement fondée, et dont on remarquera sans surprise qu’elle est passée au second plan dans le discours du Bloc identitaire ou de Marine Le Pen.

Nous évoquerons, pour terminer, l’influence qu’aurait pu avoir les travaux de Dominique Venner sur l’acte qui aurait été projeté par le jeune militaire français. Dans l’article que nous avions consacré, le 22 mai, à l’ancien dirigeant d’Europe Action, nous avions souligné que nous nous étions éloignés de lui depuis quelque temps déjà, essentiellement à cause de la tendance de Venner à tomber dans le piège du « choc des civilisations ». L’article du figaro.fr partiellement reproduit plus haut signale que le jeune militaire avait été particulièrement affecté par la disparition tragique de l’historien. Doit-on en conclure que cette émotion, combinée aux poisons pervers du choc des civilisations, aurait pu inciter le jeune homme à projeter son action islamophobe ? A notre avis, il n’en est rien, car Venner, dans ses prises de position, n’incitait nullement ses lecteurs à s’engager dans l’impasse de l’action terroriste, et restait fermement attaché à l’action politique. Quant au geste, que nous n’approuvons pas, par lequel Dominique Venner a mis fin à ses jours, il ne doit assurément pas être compris comme un appel à la haine, mais, au contraire, comme la manifestation d’un amour immense pour la France et pour l’Europe : et c’est cela qui restera !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article