Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

LAMPEDUSA : C’EST AU COUPLE LÉVY-SARKOZY QU’IL FAUT DEMANDER DES COMPTES !

6 Octobre 2013 , Rédigé par forumsi Publié dans #Europe

LAMPEDUSA : C’EST AU COUPLE LÉVY-SARKOZY QU’IL FAUT DEMANDER DES COMPTES !

Extrait du site lefigaro.fr, le 3 octobre 2013 à 21 heures 11 (article de Richard Heuzé) :

« DRAME DE L’IMMIGRATION AU LARGE DE LAMPEDUSA

« Sur le môle Favarolo, Giusi Nicolini, l'énergique maire de la petite île de Lampedusa, n'a pas pu retenir ses larmes : ’’C'est une horreur. Ils n'arrêtent pas d'apporter des corps’’. En fin d'après-midi, garde-côtes, carabiniers et vedettes de la capitainerie en avaient ramené 130 à terre. Les disparus seraient plus de 200, dont de nombreuses femmes et au moins dix enfants en bas âge. (…).

« Les naufragés étaient partis deux jours avant du port libyen de Misrata. Entassés à plus d'un demi-millier sur un petit bateau de pêche. Ils avaient mis le cap sur Lampedusa, destination habituelle des immigrés, à mi-chemin entre la Sicile et la côte africaine. Faute de téléphone satellitaire en état de fonctionner, ils n'ont pu donner l'alerte. Aussi, en vue des côtes, ont-ils voulu se signaler dans la nuit, en faisant un feu de fortune avec des couvertures et des vêtements sur le pont. Les flammes se sont propagées au réservoir de kérosène, qui a explosé, causant un violent incendie. Un spectacle dantesque s'offrait à l'arrivée des secours: «la mer est pleine de cadavres», ont-ils rapporté.

« (…). En dix ans, 6200 immigrés se sont noyés en voulant gagner l'Europe. Depuis janvier, 22.000 candidats à l’immigration ont débarqué sur les côtes italiennes, trois fois plus qu'en 2012. (…).

« Le pape François s’est dit horrifié par cette nouvelle tragédie : ‘’c'est une honte’’, a-t-il lancé devant les membres du conseil Justice et Paix. Le Saint-Père avait consacré la première visite pastorale de son pontificat à Lampedusa, le 8 juillet, dénonçant ‘’la mondialisation de l'indifférence’’ qui frappe l'Occident devant le drame de l'immigration et ‘’nous fait oublier notre capacité de pleurer’’. (…) ».

Le commentaire de ForumSi :

LAMPEDUSA : C’EST AU COUPLE LÉVY-SARKOZY QU’IL FAUT DEMANDER DES COMPTES !

Après la mort tragique de plusieurs centaines de malheureux au large de Lampedusa, les seules réactions que l’on obtienne de la part des soi-disant « responsables » européens, qu’il s’agisse du Pape ou, pour prendre un autre exemple, de l’Allemand Martin Schulz, président social-démocrate du Parlement européen, ce sont des pleurnicheries et l’affirmation que les Européens devraient avoir « honte » de ce qui vient de se passer.

Passons sur les pleurnicheries, qui ne coûtent rien et permettent à ceux qui les exhibent de se parer à bon compte d’une auréole d’humaniste. Mais ne laissons pas passer, par contre, ce qui serait une « honte » pour les Européens. On notera pour commencer que ceux qui s’expriment ainsi (le Pape, Schulz et les autres) ne savent rien faire de mieux que passer leur temps à culpabiliser les peuples d’Europe. Mais en quoi ceux-ci seraient-ils donc responsables des naufrages à répétition de Lampedusa, auxquels ils ne peuvent mais ? Ce ne sont pas les peuples européens qui ont demandé aux malheureux naufragés de venir en masse en Europe ! Pourquoi ne pas s’intéresser plutôt aux réseaux de passeurs, qui bâtissent des fortunes sur le dos des malheureux qu’ils incitent à effectuer le dangereux voyage (facturé paraît-il 1 500 dollars par personne) ?

D’aucun vont, bien entendu, au-delà des pleurnicheries et des paroles culpabilisatrices, en demandant que des « couloirs humanitaires » soient sécurisés en mer, pour permettre aux vagues migratrices de parvenir sans encombre en Europe. Leur calcul est simple, qui consiste à utiliser le drame de Lampedusa pour tenter de développer encore plus leur politique d’immigrationnisme forcené, alors que celle-ci n’a apporté que des dommages, non seulement aux peuples européens, mais aussi aux populations immigrées elles-mêmes. Tout ceci doit être combattu avec la dernière énergie.

Ce qu’exige le drame de Lampedusa, c’est d’abord, au-delà des déclarations politiquement correctes, un rappel de certaines vérités. La première est qu’il y eût un homme d’Etat européen qui avait réussi à régler la question de l’immigration vers Lampedusa. Il s’agissait du tant décrié Silvio Berlusconi, qui avait négocié avec le président Kadhafi un accord économique et commercial ayant entraîné l’arrêt de toute immigration vers l’Italie, tant et si bien que le centre d’accueil de Lampedusa avait été totalement fermé ! Malheureusement, l’agression contre la Libye, menée par Sarkozy sur le conseil de Bernard-Henri Lévy, a, comme on sait, entraîné la disparition de Kadhafi et de l’Etat libyen, d’où est mécaniquement résultée une reprise de l’immigration en direction de Lampedusa : après la tragédie qui vient de se produire, c’est donc le couple Lévy-Sarkozy qui devrait rendre des comptes, dont la responsabilité est ici éclatante !

La seconde vérité est que l’Europe ne peut se contenter de subir, impuissante, un afflux migratoire générateur de drames. En attendant l’hypothétique reconstruction d’un Etat libyen avec lequel renégocier un accord analogue à celui qu’avait obtenu Berlusconi, l’Union européenne ne devrait-elle pas prendre des initiatives qui lui permettraient de contrôler les mouvements migratoires à leur point de départ ? On attend avec impatience, mais sans trop d’illusion, ce que l’Union va proposer à ce sujet…

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article