Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

TARIFS DE l’ÉLECTRICITÉ : LE MÉCANISME D’UNE ESCROQUERIE…

13 Septembre 2011 , Rédigé par forumsi Publié dans #France

slug centrale-nucleaire

 

 

Extraits du bulletin n° 6 (juillet 2011) de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) : 

 

« LA COMMISSION DE RÉGULATION DE L’ÉNERGIE ET LES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE L’ÉLECTRICITÉ AU 1erJUILLET 2011

 

« Les tarifs réglementés de vente concernent 95 % des particuliers et 86 % des professionnels consommant de l’électricité. Au 1er juillet, les pouvoirs publics ont relevé (ces) tarifs (hors taxe et hors CSP) (…) de 1,7 % pour les tarifs bleus (essentiellement des ménages) (…) et 3,2 % pour les tarifs verts (essentiellement des entreprises). La CRE a rendu un avis favorable à ce mouvement tarifaire. (…) Par ailleurs, elle a constaté que les fournisseurs alternatifs (…) ne sont pas encore en mesure, en moyenne, de concurrencer les tarifs réglementés (…).

 

« (…) Au total, la facture d’électricité aux tarifs réglementés, CSP (contribution au service public de l’électricité) incluse, augmente à la mi-2011, en moyenne, de 3,1 % pour les tarifs bleus (…) et de 5,1 % pour les tarifs verts.

 

« La réglementation impose que le niveau de ces tarifs couvre a minima les coûts comptables d’EDF, c’est-à-dire la somme des coûts engagés pour la production, le transport, la distribution et la commercialisation aux clients bénéficiant des tarifs réglementés.

 

« (…) Les fournisseurs alternatifs, qui achètent l’essentiel de leur électricité à EDF à un prix fixé par le gouvernement (…), ne sont pas encore en mesure, en moyenne, de concurrencer les tarifs réglementés de vente (…). La loi prévoit que ces tarifs devront être contestables d’ici 2015.

 

« La ‘contestabilité’ est la possibilité pour un fournisseur alternatif de proposer à un client une offre de marché compétitive par rapport aux tarifs réglementés de vente.

 

« Les tableaux (présentés par le bulletin) montrent la hausse des tarifs réglementés de vente qui serait nécessaire (…) pour assurer une contestabilité des tarifs réglementés de vente d’électricité en moyenne en 2011-2012. (…). »

 

 

 

LE MÉCANISME D’UNE ESCROQUERERIE…

 

La lecture de ce qui précède appelle, pour l’essentiel, le commentaire suivant :

 

-les tarifs réglementés actuels, appliqués par EDF et qui permettent de couvrir l’ensemble des frais (production, transport, distribution et commercialisation), sont inférieurs à ceux des fournisseurs « alternatifs » ;

-pour être compétitifs, ceux-ci devraient donc normalement -si l’on en croit les dogmes libéraux- baisser leurs tarifs à un niveau comparable à ceux d’EDF ;

-or, d’après le bulletin de la CRE, la solution retenue pour assurer la « contestabilité » (c’est-à-dire la possibilité pour un fournisseur alternatif de proposer une offre compétitive) est au contraire d’augmenter les tarifs d’EDF !

 

En conclusion :

 

-grâce à la dérégulation, si chère au Figaro et à la Commission européenne, le consommateur est escroqué ;

-EDF peut augmenter sensiblement ses prix et disposer enfin des moyens de majorer le salaire d’Henri Proglio, qui avait dû, il y a quelques mois, abandonner sa revendication du maintien de sa rémunération Veolia, en plus de celle d’EDF, lors de sa nomination au poste de président de cette dernière.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article