Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

PALESTINE : L’ÉCHEC DE SARKOZY À L’ONU

29 Septembre 2011 , Rédigé par forumsi Publié dans #Vive la Palestine !

Sarkozy big screen

 

Extrait du Monde du 23 septembre 2011 :

 

« L’EXAMEN D’UNE REQUÊTE PALESTINIENNE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ POURRAIT S’ÉTERNISER

 

« (…) le président palestinien, Mahmoud Abbas, présente, vendredi 23 septembre, une demande d’adhésion de la Palestine aux Nations unies en tant qu’Etat membre à part entière (…). (…) (la) réponse (du Conseil de sécurité) peut prendre de quelques jours à plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Exit donc la crainte d’un veto américain et de ses répercussions sur le terrain.

 

« (…) Les Palestiniens vont donc ‘donner du temps’ au Conseil de sécurité pour examiner leur demande avant d’envisager d’autres voies, a fait savoir le négociateur palestinien, Nabil Chaath.

 

« Quelques heures plus tôt, le président Nicolas Sarkozy avait plaidé à la tribune de l’Assemblée générale en faveur d’une approche ‘intermédiaire’ (…) : celle d’accepter, en parallèle d’une reprise d’une reprise des négociations israélo-palestiniennes pour parvenir à un accord de paix ‘définitif’ dans un an, l’option dite ‘Vatican’ (le Saint-Siège bénéficie d’un statut d’Etat observateur non-membre). (…) La Palestine dispose depuis 1974 d’un statut d’observateur, mais en qualité d’entité, pas d’Etat.

 

« Cette avancée (…) permettrait (aux Palestiniens) de devenir membres d’organisations internationales et notamment de saisir la Cour pénale internationale (CPI), un point que      M. Sarkozy souhaite cependant écarter ».       

 

 

Le commentaire de ForumSi :

 

PALESTINE : L’ÉCHEC DE SARKOZY À L’ONU

 

L’un des principaux axes de la politique étrangère de Sarkozy est un soutien appuyé à l’Etat d’Israël. Il ne s’en est jamais caché et il s’agit là d’une caractéristique dont un autre article du même numéro du Monde affirme qu’elle trouve son origine dans l’attachement que Sarkozy éprouvait pour l’un de ses grands-pères, un Juif de Salonique.

 

En proposant une alternative à la demande d’adhésion de la Palestine à l’ONU en tant qu’Etat membre, Sarkozy ne cherchait donc certainement pas à nuire aux intérêts d’Israël. D’ailleurs, il est précisé qu’il souhaitait écarter de sa proposition la possibilité pour la Palestine de saisir la CPI, procédure qui permettrait, par exemple, aux Palestiniens de porter devant cette juridiction internationale la question de l’occupation progressive de ce qui reste de terre palestinienne par des colons israéliens (cette remarque est particulièrement d’actualité, puisque l’on vient d’apprendre que les autorités israéliennes autorisaient la construction de plus de 1 000 logements supplémentaires pour les colons en Cisjordanie…).

 

Non, il cherchait plutôt à tirer Israël du mauvais pas, au plan de son image internationale, d’un veto américain et à améliorer sa communication en le faisant adhérer à un projet plus « vendeur » qu’un refus pur et simple de la demande palestinienne. En même temps, Sarkozy renforçait à bon compte ce qu’il estime être son image de défenseur du « printemps arabe » (les grands médias rendront-ils un jour à Jacques Benoist-Méchin la paternité de cette expression ?), un printemps un peu discutable puisque, en Libye par exemple, selon la formule d’un diplomate russe, les forces de l’OTAN ont « remplacé un tyran par Al Qaïda »…

 

Or, la proposition de Sarkozy s’est finalement vu opposer une sèche fin de non-recevoir par Israël. Comme quoi il ne suffit pas d’être un ami sincère de cet Etat : il faut aussi en être le serviteur discipliné et ne pas sortir des clous.

 

Tout ceci constitue une bonne leçon pour Sarkozy, mais on regrettera que la diplomatie française montre une fois de plus à quel point elle reste inféodée (que font donc les « gaullistes » ?) aux intérêts israéliens, même si c’est au travers de projets plus intelligents que ceux dont Israël est coutumier. Est-ce donc trop demander que de souhaiter que notre diplomatie soit d’abord au service de la France et de l’Europe ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article