Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

MARINE LE PEN ATTEND « D’ÊTRE INVITÉE PAR LA KNESSET »

20 Septembre 2011 , Rédigé par forumsi Publié dans #Marine Le Pen sert-elle la France

marine-le-pen

 

Le Monde du 10 juin 2011 :

 

« MARINE LE PEN CHERCHE À NOUER DES ALLIANCES AVEC LES PARTIS D’EXTRÊME DROITE EUROPÉENS »

« Mercredi 8 juin, (…) la présidente du FN a tenu une conférence de presse avec Heinz-Christian Stradre, le leader du FPÖ (…).

« Peu à peu, Mme Le Pen tourne le dos aux alliances traditionnelles du FN, qui étaient conduites par Bruno Gollnisch (…).

« Elle a rencontré, le 24 mai, les dirigeants du Vlaams Belang.

« (…) Quant à un éventuel voyage en Israël -déplacement que des leaders du Vlaams Belang et du FPÖ ont fait en décembre 2010- Marine Le Pen botte en touche : « les autorités israéliennes ont refusé ma venue [avec une délégation du Parlement européen en 2006]. J’attends d’être invitée par la Knesset pour y aller ».       

  

MARINE LE PEN ATTEND « D’ÊTRE INVITÉE PAR LA KNESSET »

Bien que déjà ancien, cet article du Monde appelle un commentaire qui conserve toute son actualité.

Les esprits facétieux affirment que, lorsque les leaders du Vlaams Belang et du FPÖ (les nouveaux amis de Marine Le Pen) se sont rendus en Israël, ils y ont été reçus par un huissier du gouvernement local : est-ce bien là le type d’invitation que doit « attendre » la dirigeante d’un grand parti français ? Du reste, qu’y a-t-il à « attendre » lorsque l’on a déjà essuyé le camouflet d’une visite refusée par les autorités israéliennes ? Dans ce cas, la seule attitude digne pourrait s’exposer au travers de la brève déclaration suivante : « L’avenir de la France et de l’Europe réclamant toute mon attention et tout mon temps, il est hors de question que je gaspille celui-ci en me rendant en visite dans un pays qui, tout bien réfléchi, apparaît comme totalement dépourvu du moindre intérêt ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article