Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

LES RIPOUX LYONNAIS, PARTIE VISIBLE DE L’ICEBERG ?

5 Octobre 2011 , Rédigé par forumsi Publié dans #La République patauge dans le crime

1A2A117AF62ABCC29A2FBCC435C9B3.jpg

 

 

Extrait du Monde du 4 octobre 2011 :

 

« LE COMMISSAIRE MICHEL NEYRET A ÉTÉ MIS EN EXAMEN

 

« A l’issue de 96 heures de garde à vue (…), le directeur adjoint de la police judiciaire (PJ) de Lyon, Michel Neyret, (..), devait être présenté au juge parisien Patrick Gachon, lundi 3 octobre, pour être mis en examen. (…).

 

« Poursuivi pour ‘corruption’, ‘trafic d’influence’, ‘trafic de stupéfiants’ et ‘association de malfaiteurs’, M. Neyret est suspecté d’avoir détourné des scellés contenant du cannabis et d’avoir livré des informations à des indicateurs en échange de cadeaux : notamment prêts de voitures de luxe ou voyage au Maroc. Dans cette affaire (…), cinq autres policiers de la PJ de Lyon et de Grenoble devaient être également présentés au juge lundi, ainsi que trois malfaiteurs ».       

 

 

Le commentaire de ForumSi :

 

LES RIPOUX LYONNAIS, PARTIE VISIBLE DE L’ICEBERG ?

 

Cela fait des dizaines d’années que le trafic de drogue se développe en France, amenant des quartiers entiers à passer sous la coupe des dealers et de leurs patrons, avec tout ce que cela comporte comme règlements de compte sanglants et comme mise en œuvre de systèmes de terreur visant à contrôler les populations. Face à cela, « que fait la police ? », pouvait-on se demander à bon droit. Les réponses étaient diverses. Les uns disaient que la situation était très complexe, que l’on cherchait à remonter au sommet des réseaux, que cela demandait du temps et de la discrétion, moyennant quoi, le temps passant, le contrôle exercé par les trafiquants sur certains quartiers prenait de plus en plus d’ampleur…D’autres, représentant la branche économico-sociologique et immigrationniste de la classe dirigeante, affirmaient, plus ou moins ouvertement, que le trafic de drogue était indispensable à la vie économique des quartiers concernés, laissant ainsi entendre que cela expliquait l’absence d’action policière, comme s’il s’agissait là d’un argument recevable pour justifier l’inexistence de la police et de la justice en face d’actes criminels gravissimes !

 

L’affaire des ripoux de Lyon montre que, comme on pouvait le supposer depuis longtemps, la vérité est tout autre : si la police est impuissante, c’est parce qu’une partie d’entre elle est tout simplement complice ! Alors, des questions complémentaires viennent à l’esprit, parfaitement légitimes : est-on bien sûr qu’il n’y ait pas également des complicités du même ordre dans le monde judiciaire et dans le monde politique ? Et, concernant ce dernier, est-on bien sûr, pour être parfaitement précis, que le financement de certains grands partis ne provienne que des mallettes de la « Françafrique » (qui mériterait plutôt d’être baptisée « Françàfric », en l’occurrence) ? N’y aurait-il pas aussi des mallettes en provenance des « quartiers difficiles » ? Espérons que des réponses seront données à ces questions, mais, quoiqu’il en soit, ce qui est décidément certain, c’est que leur « République », cette République dont les hommes du système de pouvoir en place nous ramènent le nom et nous vantent les mérites à tout bout de champ, est bien malade et, pour reprendre la conclusion d’une chanson du groupe de rock identitaire italien Sotto Fascia Semplice, il nous vient à nous aussi l’envie de souhaiter « une autre République » !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alain 02/07/2018 19:52

Suite aux condamnations en Appel ce 12 Juin 2018 du commissaire Neyret et du commandant grenoblois Gilles Guillotin, N°2 PJ Grenoble, je vous recommande la lecture du journal local grenoblois Le Postillon N°46. Sa Une concerne les protections de criminels de sang grenoblois parce qu'ils sont indics....Pratique évidemment déconseillée si cela venait à se savoir !!!

forumsi 03/07/2018 10:34

Merci de l'info. Il semble qu'un peu de ménage soit en cours : ne relâchons pas notre pression !

alain 02/10/2017 12:10

En relation avec cet article, vous trouverez le commentaire du procureur Coquillat sur Grenoble (Grenoble:je n'ai jamais vu une ville de cette taille aussi pourrie et gangrenée par les trafics de stupéfiants). Bien sur, il faut rajouter la corruption policière puisque certains dealers sont des indicateurs protégés et intouchables. Effets Domino garantis si Abidat, Kétab ou autres ont quelques soucis avec les gendarmes (voir incendie criminel récent caserne de Grenoble/ scellés détruits). C'est aussi peut-être en relation avec les nombreuses fusillades liées à ces trafics.....

alain 21/05/2017 21:18

8 mois après la chute du ripoux PJ de grenoble, ses collaborateurs PJ et amis ont fait une magnifique démonstration de leurs talents dans le Gofast Bessame (20/06/12 à Valence): 50 kg de résine volés dans les scellés pour remercier l'indic illégalement infiltré Habib Ketab, 188 signatures formellement imitées dans la procédure, vol de la fadette sous scellé de cet indic, CD rom téléphonie indéchiffrable...Détail annexe, l'indic a appelé 36 fois un policier lanceur d'alerte pendant le Gofast pour l'accrocher judiciairement (et professionnellement). Ce flic, malin, a pris une précaution administrative le 26/06/12 en avisant sa hiérarchie d'un courrier au Parquet envoyé le 18, mais n'a avisé les ripoux que deux jours après l'incarcération des truands et les scellés transmis'(96 h. GAV). D'où le vol de la fadette et ensuite celui de la plainte pour appels malveillants (dissimulé par sa hiérarchie......) ! Sur Google "vol de documents dans un commissariat". Les ripoux sont protégés à Grenoble, preuves à l'appui avec une information judiciaire ouverte et disponible.

forumsi 22/05/2017 16:40

Tout bien réfléchi, tout cela n'est guère étonnant, hélas !