Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

LÉGISLATIVES 2012 : AU SECOND TOUR, ON ÉLIMINE LE PIRE, C’EST-À-DIRE LE SOCIALISME ATLANTISTE !

15 Juin 2012 , Rédigé par forumsi Publié dans #Législatives 2012 : le peuple donne de la voix !

Hollande-et-Fabius.jpg

  

L’attitude à adopter pour le second tour des Législatives, dimanche prochain 17 juin, découle très logiquement de celle qui avait été défendue ici avant le premier tour (cf. notre article du 5 juin). Elle se résume en un bref mot d’ordre : il faut voter contre le candidat « hollandiste » !

 

Voter contre le candidat hollandiste, c’est voter contre le soi-disant socialisme, lequel n’est finalement que l’une des nombreuses composantes de la nébuleuse atlantiste, ainsi que l’a clairement montré l’attitude fort peu « diplomatique » de Hollande et de Fabius à propos de la Syrie (cf. notre commentaire du 29 mai).

 

Contre l’aventurisme en politique étrangère, contre l’alignement sur les néo-conservateurs américains et les boutefeux sionistes, pour la défense des intérêts légitimes de la France et de l’Europe, qu’il s’agisse de la défense de notre identité, de celle l’euro ou de notre modèle social, de la lutte contre les délocalisations ou encore du soutien à apporter aux peuples en révolte contre l’impérialisme, il est totalement indispensable de voter contre le socialisme atlantiste !

 

Voter contre le socialisme atlantiste, cela consistera, de façon pratique, à adopter la ligne de conduite suivante :

 

-en cas de duel entre un « socialiste » (sic) et le représentant d’un autre parti, on votera systématiquement pour le représentant de l’autre parti, sauf si celui-ci est un antifasciste notoire (pensons, par exemple, à l’insupportable snobinarde Valérie Pécresse), auquel cas il sera préférable de voter pour le soi-disant « socialiste » (nous soutenons, en effet, le camp nationaliste, et n’allons donc pas apporter nos suffrages à des candidats qui crachent sur ce camp, même et surtout si lesdits candidats se prétendent de « Droite ») ;

-en cas de triangulaire entre un candidat nationaliste ou du FN, d’une part, et des candidats d’autres partis, d’autre part, on votera systématiquement pour le candidat nationaliste ou du FN, sauf si ce dernier est également un antifasciste notoire (à l’image -cf. notre commentaire du 26 avril- de l’avocat ultra-carriériste Gilbert Collard) ;

-dans toutes les autres situations, on adoptera une attitude logiquement cohérente avec ce qui précède, c’est-à-dire que l’on privilégiera le vote nationaliste authentique et le rejet du socialisme atlantiste.

 

En défendant cette position, nous souhaitons bien évidemment contribuer à l’émergence d’une situation de cohabitation. Nous ne nous faisons certes pas la moindre illusion sur les avantages idéologiques que pourrait représenter le retour d’une majorité de la pseudo-Droite à l’Assemblée nationale : sur le cas de la Syrie, par exemple, nous sommes bien conscients que le sectarisme de M. Jupé ne vaut guère mieux que celui de M. Fabius. Notre ambition est beaucoup plus modeste : elle repose simplement sur l’idée que l’absence de majorité à l’Assemblée empêchera Hollande de disposer d’un blanc-seing et que, mécaniquement, cette situation freinera les emballements aventuristes qu’il y a tout lieu de craindre, par exemple sur une affaire comme celle de la Syrie.

 

Nous aimerions évidemment proposer à nos lecteurs des choix et des motivations plus exaltants, mais l’heure n’en est pas encore venue.   

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article