Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

L’AFFAIRE MERAH ET LA PRÉSIDENTIELLE : LES EFFETS ÉLECTORAUX PRÉVISIONNELS DU « 11-SEPTEMBRE FRANÇAIS »

11 Avril 2012 , Rédigé par forumsi Publié dans #L'affaire Merah et la Présidentielle

Urne électorale

 

Il y a peu, Sarkozy a assimilé les attentats de Toulouse et Montauban à un « 11-Septembre français ». On se souvient que le 11-Septembre avait amplement favorisé la réélection de George W. Bush. Or, on observe un phénomène du même type dans l’évolution de la situation de Sarkozy par rapport à l’élection présidentielle, depuis que les organismes de sondage ont pu intégrer l’ « effet Merah » à leurs enquêtes. Prenons l’exemple des enquêtes IPSOS. Interrogé le 5 avril, le site ipsos.fr donne, en pourcentages, pour le premier tour, les intentions de vote suivantes les 17 et 31 mars, soit avant les derniers attentats de Toulouse, d’une part, et, d’autre part, quelques jours après la mort de Merah :

 

Premier tour

Sondage du 17 mars 2012

Sondage du 31 mars 2012

31 - 17 mars

François Hollande

Nicolas Sarkozy

Marine Le Pen

François Bayrou

Jean-Luc Mélenchon

Eva Joly

Nicolas Dupont-Aignan

Nathalie Arthaud

Philippe Poutou

Jacques Cheminade

28,5 %

27,5 %

15,0 %

13,0 %

11,5 %

2,0 %

 

1,5 %

0,5 %

0,5 %

0,0 %

27,5 %

29,5 %

14,0 %

10,0 %

14,5 %

2,0 %

 

1,0 %

1,0 %

0,5 %

0,0 %

- 1,0 point

+ 2,0 points

- 1,0 point

- 3,0 points

+ 3,0 points

-

 

-0,5 point

+ 0,5 point

-

-

Total

100,0 %

 100,0%

-

 

Si l’on met à part le cas très particulier de Mélenchon, dont les progrès ne sont pas liés à un quelconque « effet Merah », mais résultent plutôt d’une excellente campagne dont pâtit en particulier le très tiède Hollande, le grand gagnant de l’après-11 Septembre français est bel et bien Sarkozy (et sa posture d’ « homme d’Etat responsable »), qui progresse de + 2 points (ou, pour dire les choses avec peut-être plus d’exactitude mathématique, de + 2 % du total général des suffrages retenus par les sondages), vraisemblablement au détriment de François Bayrou et de Marine Le Pen.

 

Mais, ce qui concerne le second tour n’est pas moins intéressant, en particulier si l’on examine l’évolution prévisionnelle du report des voix du FN. Pour ce second tour, en effet, ipsos.fr donne, toujours aux 17 et 31 mars, les indications suivantes :

 

Second tour

Sondage du 17 mars 2012

Sondage du 31 mars 2012

31 - 17 mars

François Hollande

Nicolas Sarkozy

56,0 %

44,0 %

55,0 %

45,0 %

- 1,0 point

+1,0 point

Total

100,0 %

100,0 %

-

Report de voix FN sur Sarkozy

 

43,0 %

 

49,0 %

+ 6,0 points

 

S’il existe encore un écart de 10 points en faveur de Hollande, il reste que le transfert de voix FN vers Sarkozy s’est, quant à lui, amélioré de 6 points. En ne posant pas les bonnes questions à propos de l’affaire Merah (cf. notre commentaire du 2 avril) et en se cantonnant dans une attitude anti-islamiste, Marine Le Pen court derrière Sarkozy (comme son père en 2007) et oriente mécaniquement son électorat vers une augmentation des reports de voix au second tour en faveur de Sarkozy, qui a profité de l’affaire Merah pour se donner une stature de président défenseur des Français contre le terrorisme. Elle sert donc objectivement la stratégie présidentielle : aussi ne s’étonnera-t-on pas que la cinq centième signature ayant permis à Marine Le Pen d’être candidate ait été, comme le signalait Saïd Mahrane, le 14 mars, dans Le Point.fr, celle fournie par Sylvain Semhoun, député sarkozyste, élu des Français de l’étranger à Jérusalem.  

 

ForumSi 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article