Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

JÉRÉMY SIDNEY, COMME MOHAMED MERAH, NE PARLERA PAS !

8 Octobre 2012 , Rédigé par forumsi Publié dans #L'affaire Merah et la Présidentielle

Operation-contre-J.-Sydney.jpg

 

 

Dans son bulletin d’information du 6 octobre à 22 heures 30, la chaîne i-Télé donnait, pour l’essentiel, les précisions suivantes concernant les diverses opérations anti-terroristes menée par la police dans la journée :

 

-il y a eu 11 arrestations ;

-l’opération policière la plus importante s’est déroulée près de Cannes ;

-à Strasbourg, la police a abattu un ancien délinquant converti à l’Islam, Jérémy Sidney, qui avait ouvert le feu sur les agents des forces de l’ordre venues l’appréhender ;

-toutes les personnes arrêtées sont de nationalité française ; la plupart sont d’ancien détenus de droit commun ;

-les arrestations ont eu lieu dans le cadre d’une enquête faisant suite à un attentat contre un établissement casher ;

-François Hollande et Manuel Valls doivent recevoir les représentants de la communauté juive ;

-dans cette affaire, ce sont les réseaux salafistes qui sont mis en cause.

 

Depuis, aucune information vraiment nouvelle n’a été donnée. C’est donc à partir de celles qui sont résumées ci-dessus qu’il convient de raisonner et de réagir.

 

LE VRAI PROBLÈME DE LA FRANCE, CE N’EST PAS L’ISLAM, MAIS L’IMMIGRATIONNISME FORCENÉ

 

Et une première remarque s’impose, qui concerne la mort de Jérémy Sidney. Alors que Mohamed Merah venait d’être abattu, le préfet Prouteau avait indiqué qu’il eût été possible de le prendre vivant en l’accablant de gaz lacrymogène (cf. notre commentaire du 26 mars). On aurait pu ainsi en savoir plus long sur ses relations et motivations, ainsi que sur les complicités éventuelles dont il disposait. La même remarque peut être faite, a priori, à propos de Jérémy Sidney, dont le profil était proche de celui de Merah.

 

On notera également que, d’après les informations dont on peut disposer actuellement, les personnes arrêtées et suspectées de terrorisme, après s’être « illustrées » dans la délinquance, sont issues de l’immigration, ce qui nous confirme dans l’idée que, si la France veut se prémunir contre le développement de la délinquance et de l’obscurantisme à tendance terroriste (que nous ne confondons certes pas avec l’Islam, en particulier sous sa forme chiite), elle doit, de toute urgence, inverser les flux migratoires et en finir avec la démentielle politique d’immigration de masse qu’elle subit depuis des années (cf. notre commentaire du 2 octobre).

 

Car le vrai problème de la France, en effet, ce n’est pas l’Islam, c’est l’immigrationnisme forcené ! L’Islam, quant à lui, peut être discuté sous certains aspects (comme sont discutables toutes -nous disons bien « toutes » !- les religions issues du Moyen-Orient, qui n’ont en général rien à voir avec les racines spirituelles gréco-romaines des peuples européens, dont le peuple français fait partie intégrante), mais ne peut sûrement pas être réduit aux dérives obscurantistes qui font l’actualité d’aujourd’hui.

 

MM. HOLLANDE ET VALLS ONT-ILS ENTENDU PARLER DU RACISME ANTI-BLANC ?

 

On remarquera d’ailleurs que ces dérives obscurantistes sont également à l’œuvre en Syrie, contre le régime du président Assad, musulman lui aussi, mais affilié à une branche du chiisme. Or, la France officielle soutient -hélas !- l’insurrection obscurantiste de Syrie, alors qu’elle arrête les terroristes obscurantistes en France : à quoi tout cela rime-t-il ? Ne s’agit-il pas uniquement d’appuyer en Syrie les intérêts de la politique d’Israël, dont le vice-premier ministre vient enfin d’avouer au Figaro daté des 6 et 7 octobre qu’il souhaitait le renversement de Bachar el-Assad ?  

 

On relèvera, pour terminer, l’importance des moyens mis en œuvre dès lors qu’il s’agissait d’enquêter sur un attentat contre un établissement casher, ainsi que l’empressement avec lequel MM. Hollande et Valls ont reçu, le dimanche 7 octobre, les représentants de la communauté juive. Les Français d’origine française qui subissent quotidiennement le racisme anti-Blanc dont parle M. Copé (cf. notre commentaire du 27 septembre) ne semblent pas bénéficier des mêmes moyens, ni du même empressement : comment se fait-il que Marine Le Pen n’élève pas une vigoureuse protestation contre cette situation scandaleuse ?

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article