Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

IRAN : OBAMA EST-IL EN TRAIN DE CÉDER À LA PRESSION SIONISTE ?

28 Avril 2013 , Rédigé par forumsi Publié dans #L'Amérique d'Obama

V-22-Osprey.jpg

 

Extrait du site lemonde.fr le 24 avril 2013 à 7 heures 20 :   

 

« NUCLÉAIRE IRANIEN : UN ARSENAL DE POINTE AMÉRICAIN PROMIS À ISRAËL     

 

« Si ce n'est pas un feu vert implicite donné à Israël pour se lancer dans l'aventure de frappes militaires contre les sites nucléaires iraniens, cela y ressemble fort... Mais, consciente de ce risque, l'administration américaine a beaucoup insisté pour que sa décision de fournir des armements sophistiqués à l'Etat juif ne soit pas interprétée comme un accord tacite à une accélération de la planification d'une attaque de l’Iran.

 

« En arrivant à Jérusalem, dimanche 21 avril, le secrétaire américain à la défense, Chuck Hagel, a reconnu que ce contrat de vente d'armes américaines à Israël était un "signal très clair pour l'Iran". Israël "prendra la décision qu'il doit prendre pour se protéger et se défendre lui-même", a-t-il ajouté. La tournée régionale de M. Hagel – après Israël, il se rend en Jordanie, en Arabie saoudite et dans les Emirats arabes unis – est clairement placée sous le signe des menaces iranienne et syrienne.

 

« Les commandes ayant reçu l'imprimatur de la Maison Blanche concernent des capacités militaires stratégiques au profit d'Israël, mais aussi de l'Arabie saoudite et des Emirats, (…). Leur montant total s'élèverait à 10 milliards de dollars (…), dont près de la moitié consacrée à l'achat par les Emirats de vingt-cinq avions de chasse F-16, (…).

 

« Alors que Riyad (…) pourra notamment acquérir des missiles sophistiqués, le type d'armes fournies à Israël est particulièrement significatif, puisqu'il comprend, selon M. Hagel, "des missiles antiradiation et des radars perfectionnés pour les chasseurs, des avions de ravitaillement en vol KC-135 et surtout des appareils de transport V-22 Osprey, que les Etats-Unis n'ont fourni à aucun autre pays".

 

« LA QUESTION DU RAVITAILLEMENT EN VOL DES CHASSEURS ISRAÉLIENS

 

« Cela fait plusieurs années qu'Israël réclamait en vain de pouvoir acheter des KC-135 (…). La question du ravitaillement en vol des chasseurs bombardiers israéliens F-15 et F-16, qui auraient pour éventuelle mission d’aller détruire des sites iraniens, est l'un des principaux défis que doit relever Israël, même si l'option aérienne n'est pas la seule.

 

« De même, en acceptant de livrer des avions hybrides V-22 à Israël -l'Osprey, à la fois avion de transport et hélicoptère, est un appareil adapté aux opérations spéciales lointaines (…)-, Washington manifeste sa volonté, comme l'a souligné Chuck Hagel, de fournir à l'Etat juif "tout le soutien qui lui sera nécessaire pour maintenir sa supériorité militaire et aérienne face à tout Etat, coalition d'Etats ou acteurs non étatiques". (…).

 

L'OPTION MILITAIRE CONTRE L'IRAN DOIT ÊTRE LE "RECOURS ULTIME"

 

« (…) M. Hagel a soufflé alternativement le chaud et le froid au cours de sa visite à Jérusalem, soulignant que l'option militaire contre l'Iran devait être le "recours ultime", tout en reconnaissant que c'est à Israël de décider, en tant que "nation souveraine" (…). Bon prince, le ministre de la défense israélien, Moshé Yaalon, a indiqué que son pays ferait preuve de "patience" avant de s'y résoudre.

 

« Cet engagement ne veut pas dire grand-chose, dans la mesure où les responsables israéliens maintiennent à dessein l'ambiguïté sur leurs intentions. Lors de la visite du président Barack Obama à Jérusalem, le 20 mars, (…) Benyamin Nétanyahou, s'était montré conciliant, c'est-à-dire prêt à accepter le calendrier des Etats-Unis, pour qui Téhéran n'aura pas franchi de "ligne rouge" nucléaire avant environ un an.

 

Le chef d'état-major de l’armée israélienne, le général Benny Gantz, a cependant souligné, il y a quelques jours, qu'Israël avait la capacité militaire d’attaquer seul les installations nucléaires iraniennes. De ce point de vue, l'adoption, le 15 mars, par la commission des affaires étrangères du Sénat américain, d'une résolution prévoyant un soutien militaire et diplomatique automatique des Etats-Unis, au cas où Israël, par "légitime défense", se sentira "obligé" d’engager une action militaire contre l'Iran, a été accueillie avec satisfaction à Jérusalem ».

 

Le commentaire de ForumSi :

 

IRAN : OBAMA EST-IL EN TRAIN DE CÉDER À LA PRESSION SIONISTE ?

 

Dans notre commentaire du 19 avril concernant les attentats de Boston, nous émettions l’hypothèse que ceux-ci pouvaient avoir pour conséquence de relancer la logique perverse dite du « choc des civilisations », une logique dont les principaux bénéficiaires sont les cercles sionistes et néo-conservateurs américains. Nous ajoutions espérer qu’Obama ne tomberait pas dans ce piège-là, qui nous paraissait, en l’occurrence, pouvoir résulter des derniers développements de la situation syrienne.

 

L’article du Monde dont des extraits sont cités ci-dessus ne se réfère pas à la situation syrienne, mais à celle de l’Iran, lequel est, beaucoup plus que l’ « étape » syrienne, l’une des cibles privilégiées des va-t-en-guerre sionistes et de leurs alliés objectifs, les Etats réactionnaires arabes. Et il est clair que les informations révélées par cet article résonnent comme un sinistre écho aux craintes que nous exprimions, le 19 avril, de voir Obama céder aux pressions sionistes, non pas alors à cause de l’Iran, mais à cause de la Syrie.

 

En ce qui concerne l’Iran, il semble donc que ces pressions l’aient emporté et c’est Chuck Hagel, l’homme qui a déclaré que « le lobby juif intimide beaucoup de monde » au Congrès et qui a constaté qu’Israël maintenait « en cage » les Palestiniens (cf. notre commentaire du 3 mars), c’est cet homme-là, considéré comme la bête noire des réseaux sionistes de Washington, qui a accepté la triste mission de fournir des armes sophistiquées à Israël, en vue de lui faciliter une attaque contre l’Iran !

 

UNE ATTAQUE « PRÉVENTIVE » COMME EN JUIN 1941 ?

 

L’Arabie séoudite et les Emirats arabes unis doivent également bénéficier d’importantes fournitures d’armes. Quant au Qatar, dont on connaît le rôle au service de l’insurrection obscurantiste de Syrie, il n’est pas concerné, au moins pour le moment…Mais le fait le plus notable, c’est bien évidemment la nature de l’armement qui doit être livré à Israël, armement qui comprend en particulier des avions ravitailleurs KC-135, lesquels devraient offrir un confort appréciable aux conditions d’une agression aérienne d’Israël contre l’Iran, ainsi que des appareils de transport V-22 Osprey (notre photo), appareils qui n’ont jusqu’à maintenant été fournis à aucun autre pays et qui faciliteraient une opération menée en complément d’une attaque aérienne initiale.

 

Même si Chuck Hagel a souligné que l’option militaire contre l’Iran devait être le « recours ultime », il est évident que, dans l’esprit des dirigeants israéliens, cette livraison d’armes équivaut à un blanc-seing. Ce d’autant plus que la résolution du Sénat américain prévoyant un soutien diplomatique -et également militaire !- des Etats-Unis à Israël au cas où ce dernier attaquerait l’Iran par « légitime défense » n’est rien d’autre qu’un feu vert donné à une guerre d’agression sioniste contre l’Iran, guerre menée, bien entendu, à titre préventif ; on rappellera que c’est également « à titre préventif » que l’Allemagne hitlérienne a attaqué l’Union soviétique en juin 1941 : elle était donc dans son bon droit, comme Israël aujourd’hui ?

 

Tout ceci est terriblement préoccupant et la situation de la paix au Proche-Orient paraît terriblement fragile. Il semble que les attentats de Boston aient entraîné un certain rapprochement entre Poutine et Obama : souhaitons que le premier amène le second à se reprendre, car il s’est engagé sur une bien mauvaise pente. Une mauvaise pente où Chuck Hagel, s’il voulait bien revenir à la lucidité qui le caractérisait encore il y a peu, pourrait aussi retenir Obama de se laisser glisser : cela permettrait au patron du Pentagone de se faire pardonner la lamentable prestation à laquelle il a -toute honte bue- consenti à se prêter lors de sa visite de fin avril à l’entité sioniste.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article