Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

EN NOMMANT CHUCK HAGEL À LA DÉFENSE, OBAMA DÉFIE ISRAËL

11 Janvier 2013 , Rédigé par forumsi Publié dans #L'Amérique d'Obama

Chuck-Hagel.jpg

 

Extrait du site tf1.fr, le 8 janvier 2013 à 16 heures 31 :   

 

« LE NOUVEAU MINISTRE DE LA DÉFENSE D’OBAMA NE FAIT PAS L’UNANIMITÉ EN ISRAËL  

 

« (…) C'est un double paradoxe : alors que des critiques s'élèvent en Israël sur la nomination d'un membre du parti républicain, en l'occurrence Chuck Hagel, comme ministre américain de la Défense, l'Iran, ennemi de l'Etat hébreu, semble plutôt satisfait.

« La décision de Barack Obama
, effectuée dans une optique d'ouverture, est, il est vrai, surprenante à première vue : perçu comme un franc-tireur, Chuck Hagel a souvent pris le contre-pied de l’habituelle diplomatie américaine au Moyen-Orient, interventionniste et favorable à Israël. Il s'est ainsi opposé à la guerre en Irak et a aussi critiqué l'influence du "lobby juif" à Washington. (…).


« En Israël, Benjamin Netanyahu, le Premier ministre, dont les relations avec Barack Obama sont exécrables, ne s'est pas exprimé. Mais les réactions n'ont pas tardé. Le président du Parlement israélien a ainsi affirmé que "la nomination de Hagel n'influe pas seulement sur Israël, mais sur l'ensemble de l'équilibre stratégique mondial. La théorie du 'splendide isolement' défendue par Hagel modifie la stratégie américaine dans le monde", souligne-t-il, en allusion à la réticence du nouveau chef de Pentagone à intervenir militairement à l'étranger. "Cette conception doit susciter l'inquiétude d'Israël, mais ne doit pas lui faire peur. Une personne ne peut déterminer seule la politique (d'un pays), cette nomination ne constitue pas un danger pour les relations stratégiques entre Israël et les Etats-Unis", a-t-il cependant assuré. Un responsable du gouvernement, resté anonyme, a été en revanche beaucoup plus direct : interrogé par le quotidien de droite Israel Hayom, il parle de "très mauvaise nouvelle". (…).

« En Iran, ce choix de Chuck Hagel, dont les positions sur le dossier nucléaire sont plutôt souples, est en revanche plutôt bien perçu. Le ministère des Affaires étrangères explique ainsi que la personnalité du nouveau chef du Pentagone "aura des changements pratiques dans la politique étrangère américaine (ndlr : la politique étrangère proprement dite est cependant gérée par le secrétaire d'Etat) et que Washington deviendra respectueux du droit des nations". »

 

 

Le commentaire de ForumSi :

 

EN NOMMANT CHUCK HAGEL À LA DÉFENSE, OBAMA DÉFIE ISRAËL

 

Ceux qui nous lisent savent que, contrairement à d’autres médias réputés proches idéologiquement, ForumSi considère favorablement Obama et sa politique. Le personnage a une prestance et un style direct qui le rendent immédiatement sympathique, mais ce n’est évidemment pas pour cela que nous lui sommes favorables. C’est pour les raisons politiques objectives que nous avions exposées dans notre commentaire du 25 juillet, où nous avions noté l’attitude modératrice d’Obama concernant l’agression en cours en Syrie et sa position critique relative aux conséquences de la désastreuse opération menée en Libye. Tout en sachant qu’Obama n’avait pas les mains totalement libres en matière de politique étrangère, nous avions alors souhaité sa réélection, réélection que nous avons saluée avec plaisir dans un article du 7 novembre.

 

La nomination de Chuck Hagel (notre photo) au Pentagone par Obama nous confirme que nous avions raison de nous réjouir de la réélection du président américain. Cet authentique combattant qu’est le nouveau ministre de la Défense des Etats-Unis sait en effet fort bien, pour avoir participé en première ligne -et courageusement- à la Guerre du Vietnam, que la guerre est une chose trop grave pour que son déclenchement soit laissé à l’initiative de lobbies qui se moquent totalement des intérêts véritables des habitants des Etats-Unis. Il n’est donc pas étonnant que Chuck Hagel se soit opposé à l’intervention en Irak et qu’il soit réticent à l’égard de toute politique d’interventionnisme militaire systématique. Il n’est donc pas étonnant non plus que ce républicain atypique ait critiqué « l’influence du lobby juif à Washington », qui était déjà une évidence pour Henry Ford et Charles Lindbergh.

 

Oui, décidément, la réélection d’Obama a été une bonne chose pour la paix mondiale : souhaitons simplement qu’il ait la force de maintenir le cap choisi, car les vents contraires ne vont pas manquer de souffler très fortement !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article