Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

COLLOBRIÈRES : C’EST LE « POLITIQUEMENT CORRECT » QUI A TUÉ LES DEUX FEMMES-GENDARMES !

25 Juin 2012 , Rédigé par forumsi Publié dans #France

Femmes-gendarmes-assassinees.jpg

  

Extrait du site LeParisien.fr, le 21 juin 2012 à 22 heures 58 :

 

« COLLOBRIÈRES : LES GENDARMERIES DE FRANCE OUVERTES À TOUS POUR LES OBSÈQUES 

 

« Le maréchal-des-logis-chef Audrey Berthaut et l'adjudant Alicia Champion ont été abattues dimanche soir lors d'une intervention à Collobrières (Var).

 

« C'est une première en France. La population sera officiellement accueillie vendredi dans toutes les gendarmeries de France pendant les obsèques des deux femmes gendarmes tuées dimanche dans le village de Collobrières (Var), suscitant une vive émotion. (…).

« Vague d'émotion et de colère dans la gendarmerie

« La mort des deux jeunes femmes a suscité une vague d'émotion dans la gendarmerie, concrétisée notamment par des appels lancés sur internet à des fermetures de brigades le jour de leurs obsèques ou à porter un brassard ou un bandeau noirs sur les écussons des uniformes. (…).

« Ces manifestations d'un ‘’ras-le-bol’’, selon Christian Contini, président de l’association Gendarmes et citoyens, (…) ‘’sont allées crescendo’’ ces derniers jours. (…).

« Le Drian a rendu visite aux familles

« Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian s'est rendu jeudi matin, avant un déplacement à Toulon, auprès des familles des deux gendarmes tuées. (…).

« Alicia Champlon, une adjudante de 29 ans, et Audrey Berthaut, maréchal des logis-chef et mère de famille de 35 ans, ont été tuées dimanche soir alors qu'elles intervenaient à Collobrières pour un différend à la suite d'un vol.

 

« Le suspect déjà condamné, en 2004, pour attaque de policiers...

« Le 25 novembre 2004, Abdallah Boumezaar a 22 ans. Interdit de séjour dans le Var, il se réfugie pourtant chez sa mère, à La Seyne-sur-Mer. Durant la nuit, celle-ci, qui craint les accès de violence de son fils et sait qu'il a entreposé dans la cité une moto volée de forte cylindrée, prévient le commissariat. Quatre policiers, dont deux femmes, se présentent alors au pied de l'immeuble. Dans le hall, ils croisent Abdallah Boumezaar, qui refuse de s'identifier, son frère Mohammed, 17 ans, et deux de ses copains. Éclate alors une rixe au cours de laquelle Abdallah Boumezaar sort un poing américain de son sac et porte un coup à la sous-brigadière, âgée de 36 ans. Les quatre jeunes parviennent également à s'emparer du « tonfa » de la policière, matraque avec laquelle Abdallah Boumezaar frappe une nouvelle fois la jeune femme. Trois ans plus tard, il sera condamné à 4 ans de prison pour ‘’violences volontaires’’ ».

 

 

Le commentaire de ForumSi :

 

COLLOBRIÈRES : C’EST LE « POLITIQUEMENT CORRECT » QUI A TUÉ LES DEUX FEMMES-GENDARMES !

 

Lorsque Le Figaro et Le Monde, ainsi que la plupart des grands médias audio-visuels, ont annoncé la terrible nouvelle de l’assassinat d’Audrey Berthaut et Alicia Champion, ils se sont contentés d’indiquer que le meurtrier était un « homme », sans plus de précision. Pour tout Français un peu lucide, il était donc évident que l’ »homme » en question était un immigré, sans quoi les médias eussent été beaucoup moins avares de détails.

 

On remerciera donc Le Parisien d’être plus courageux que ses confrères en informant ses lecteurs que l’assassin s’appelle Abdallah Boumezaar et que, avec son « petit frère » Mohammed et ses « copains », il s’est déjà rendu coupable de vol et de « violences volontaires ».

 

Une fois de plus, c’est donc l’immigration de masse qui est ici en cause : combien faudra-t-il encore de meurtres et de crimes en tous genres pour que soit admise cette évidence que l’immigration de masse torrentielle que nous subissons depuis des décennies est un échec total et qu’il convient de changer radicalement de politique dans ce domaine ?

 

Les deux femmes-gendarmes de Collobrières ont ainsi été victimes de l’un des piliers du politiquement correct : l’immigrationnisme forcené.

 

Mais elles l’ont été également des conséquences logiques d’un autre pilier de ce même politiquement correct : le féminisme délirant. Car comment se fait-il, en effet, que l’on ait envoyé deux jeunes femmes se mesurer avec un individu aussi dangereux qu’Abdallah Boumezaar, si ce n’est parce que l'on estimait, suivant les préjugés en vigueur, qu’une femme est strictement égale à un homme et peut donc accomplir exactement les mêmes tâches que lui ? Alors que l’action qui était demandée aux deux malheureuses jeunes femmes était, au contraire, typiquement une « action d’hommes », à laquelle elles n’auraient jamais dû participer…

 

Inclinons-nous avec respect et amitié devant Audrey et Alicia, et renforçons notre combat idéologique contre l’immigrationnisme forcené, le féminisme délirant, et tous les autres poisons mortifères du politiquement correct !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article