Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

APRÈS LA LIBYE, LA SYRIE ? AU FESTIVAL DE CANNES, BERNARD-HENRI LÉVY REPREND LE SENTIER DE LA GUERRE

27 Mai 2012 , Rédigé par forumsi Publié dans #Après la Libye - à qui le tour

Bernard-Henri-Levy-a-Cannes-2012.jpg 

  

Extrait du site lefigaro.fr, le 25 mai 2012 à 16 heures 29 : 

 

« BERNARD-HENRI LEVY : ‘’EN LIBYE, SARKOZY S'EST CONDUIT AVEC GRANDEUR’’ 

 

« LE FIGARO.- Vous êtes à la fois le réalisateur et l'acteur principal du Serment de Tobrouk. Un acteur omniprésent à l'écran. En vous exposant ainsi, ne craignez-vous pas de donner raison à ceux qui critiquent votre narcissisme?

 

« Dans l'art du documentaire, il y a deux écueils possibles. Celui du narcissisme, en effet. Et, en face, celui du voyeurisme. Le complexe de Narcisse ou celui d'Actéon, le chasseur indiscret qui surprend Artémis. J'ai essayé de conjurer les deux. Mais, à tout prendre, je préfère encore le premier. (…).

 

« En voyant Le Serment de Tobrouk, on a l'impression que l'entrée en guerre de la France s'est décidée entre Sarkozy et vous. D'un point de vue démocratique et diplomatique, n'est-ce pas préoccupant?

 

« Si, bien sûr. Et il n'est évidemment pas question de faire une règle de ce genre de fonctionnement. Mais bon… Il y a des situations d'urgence. Il y a des moments où, comme disait Walter Benjamin, il faut appuyer, très fort, et très vite, sur les freins d'une Histoire devenue folle. Et là, c'est malheureux à dire, mais on n'a plus le temps de la bonne et belle délibération démocratique.

 

« Le nouveau président de la République, François Hollande, est-il selon vous dans de semblables dispositions?

 

« Je l'espère, oui. Je l'espère de tout mon cœur. Il aura deux occasions, très vite, de le prouver: l'Iran et la Syrie.

 

« Parce que vous êtes partisan, en Syrie, du même type d'intervention qu'en Libye?

 

L'histoire ne se répète jamais. Mais je pense, en effet, que la tuerie quotidienne, à Homs, est quelque chose qui doit cesser et qui, si on le voulait, pourrait cesser demain. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai voulu, à Cannes, dédier mon film, et l'histoire qu'il raconte, aux démocrates syriens martyrisés. (…) ».

 

 

Le commentaire de ForumSi :

 

APRÈS LA LIBYE, LA SYRIE ? AU FESTIVAL DE CANNES, BERNARD-HENRI LÉVY REPREND LE SENTIER DE LA GUERRE

 

« On n’a plus le temps de la bonne et belle délibération démocratique » : quel aveu ! Ainsi, MM. Lévy et Sarkozy ont-ils décidé, lors de leurs nombreux entretiens en tête à tête, qu’il fallait, sans perdre de temps, frapper durement la Libye. Ce en l’absence de toute consultation du peuple français et de sa représentation : et ce sont ces gens-là qui viennent ensuite nous donner des leçons de morale et de démocratie !

 

Pour agir de la sorte, il fallait, décidément que les intérêts en cause fussent remarquablement puissants et incontournables ! Ces intérêts, nous les avons identifiés dans notre commentaire du 10 mars, auquel nous renvoyons nos lecteurs. Il s’agit, pour l’essentiel, de ceux d’Israël et des néo-conservateurs américains, qui, après le galop d’essai libyen, visent l’Iran au travers de la Syrie, et, très probablement, la Russie au travers de l’Iran.

 

Car M. Lévy, qui se donne de ridicules poses napoléoniennes au Festival de Cannes (voir notre photo où il parade entre deux insurgés obscurantistes de Syrie), revient maintenant à la charge à propos de la Syrie et de l’Iran, en espérant « de tout son cœur » (quel cœur ?) que François Hollande suivra le même chemin que Sarkozy. Eh bien, nous, nous espérons ardemment le contraire : puissent les dieux nous entendre !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article