Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

AL-QAïDA CONFIRME DE MANIÈRE SANGLANTE SON ENGAGEMENT CONTRE LE PRÉSIDENT ASSAD

16 Mai 2012 , Rédigé par forumsi Publié dans #Après la Libye - à qui le tour

 

 Dams-Attentat-Mai-2012.jpg

 

 

Extrait du Figaro du 14 mai 2012 :

 

« ATTENTATS : LES OBSERVATEURS DE L’ONU ANALYSERONT LES EXPLOSIFS

 

« Vingt-trois personnes au moins sont mortes dimanche en Syrie. (…). Samedi, le groupe islamiste Jubhat al-Nusra avait diffusé une vidéo revendiquant le double attentat, qui a fait 55 morts jeudi à Damas. Ce groupe avait déjà revendiqué de précédentes attaques. Mais ses allégations restent difficiles à vérifier. (…) les observateurs de l’ONU déployés en Syrie vont pouvoir analyser les explosifs utilisés pendant ces attentats, et déterminer ainsi leur origine (liée à al-Qaida, comme le prétend notamment le régime, ou fabriqués par les services de renseignements, comme l’assure le conseil national syrien, principale formation de l’opposition) ».

 

 

Le commentaire de ForumSi :

 

AL-QAïDA CONFIRME DE MANIÈRE SANGLANTE SON ENGAGEMENT CONTRE LE PRÉSIDENT ASSAD      

 

Le dernier attentat perpétré à Damas, particulièrement meurtrier, prend la suite de ceux que nous avions déjà analysés dans notre commentaire du 3 janvier. Il confirme donc l’engagement résolu et, comme d’habitude, particulièrement sanglant, d’al-Qaïda contre le président Assad. Nous disons qu’il s’agit d’al-Qaïda, car l’ampleur du carnage est caractéristique de cette organisation terroriste, tout comme son implication habituelle aux côtés de formations obscurantistes, étant rappelé qu’al-Qaïda est une organisation très louche, dont s’éloignent comme de la peste ces forces authentiques de la résistance arabe que sont, par exemple, le Hezbollah ou le Hamas.

 

Dans ce contexte, il est donc proprement scandaleux que de soi-disant « journalistes » comme MM. Guetta (France inter) ou Ravanello (i-Télé) se permettent d’affirmer, sans l’ombre d’une hésitation, que c’est « le régime syrien » qui est derrière ces attentats monstrueux. Ce sont ces mêmes « journalistes » ou leurs frères jumeaux qui, il y a quelques mois, nous assuraient tout aussi péremptoirement que c’était le FSB de Poutine qui était à l’origine des divers attentats tchétchènes ayant ensanglanté la Russie, comme si Poutine avait besoin d’attentats pour être populaire, alors que la Russie lui doit son relèvement…

 

Allons, ces soi-disant journalistes ne sont pas des gens sérieux ! Ils n’étaient que les serviteurs zélés de la politique aventuriste de Sarkozy et Juppé (mais où est donc passé Bernard-Henri Lévy ?), elle-même au service, non pas des intérêts légitimes de la France et de l’Europe, mais de ceux des néo-conservateurs américains et d’Israël, puisque, comme nous nous sommes efforcés de le montrer dans notre commentaire du 10 mars, c’est l’Iran qui est visé à travers la Syrie et, plus indirectement, c’est probablement la Russie qui est la cible ultime, au-delà de l’Iran.

 

Dans une récente édition de l’émission « 28 minutes » sur Arte, Antoine Sfeir, directeur des Cahiers de l’Orient et l’un des meilleurs connaisseurs des problèmes du Moyen-Orient, déclarait que le président Assad était soutenu par la majorité de la population syrienne, toutes communautés confondues. Inutile de dire que cette déclaration, venue d’un homme qui n’est nullement baasiste, avait créé un certain trouble chez les autres participants de l’émission…Elle semble pourtant bien décrire la réalité syrienne et explique le maintien au pouvoir du président Assad, alors que d’autres, Ben Ali et Moubarak par exemple, n’ont guère tenu devant les manifestations organisées contre eux. Souhaitons, sans trop y croire, que François Hollande prenne conscience de cette réalité syrienne, et en tire les conséquences en rompant clairement avec l’aventurisme sarkozien dans la région.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article