Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

AFFAIRE CLÉMENT MÉRIC : LA THÈSE DU "CRIME FASCISTE" A DU PLOMB DANS L’AILE

11 Juin 2013 , Rédigé par forumsi Publié dans #L'affaire Clément Méric

Nationalisme-francais-4-TV.jpg

 

Extrait du Monde daté du 11 juin 2013 :

 

« CINQ MISES EN EXAMEN APRÈS LA MORT DE M. MÉRIC

 

« Esteban Morillo, un skinhead de 20 ans, a été mis en examen pour ‘’violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner’’ et placé en détention provisoire, samedi 8 juin. Le jeune homme est soupçonné d’être l’auteur des coups qui ont causé la mort du jeune militant d’extrême gauche Clément Méric, jeudi 6 juin à Paris. Le juge d’instruction n’a pas suivi le parquet, qui avait ouvert une information judiciaire pour ‘’homicide volontaire’’. Trois autres skinhead ayant pris part à la rixe ont été mis en examen pour violences volontaires en réunion, et une femme de 32 ans l’a été pour complicité de violences en réunion ».   

 

Le commentaire de ForumSi :

 

AFFAIRE CLÉMENT MÉRIC : LA THÉORIE DU « CRIME FASCISTE » A DU PLOMB DANS L’AILE

 

Contrairement à ce que proposait le parquet, dont le lamentable représentant avait clairement opté pour la thèse, chère à M. Valls, du « crime fasciste », thèse qui ne pouvait que faciliter toutes les répressions ultérieures, puisqu’il est évidemment plus facile de dissoudre les organisations coupables de « crimes » que les autres, le juge d’instruction a donc finalement choisi de requalifier le motif de la mise en examen en retenant celui de « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

 

Cette requalification paraît quand même, à l’évidence, plus conforme à la matérialité des faits, telle que nous l’avons décortiquée dans nos commentaires des 7 et 6 juin. Elle va bien évidemment à l’encontre de ce que souhaitaient MM. Valls et Ayrault (qui essaie actuellement de revenir dans le jeu en rappelant qu’il est Premier ministre et en se mettant en avant dans le cadre de la « lutte contre le fascisme »), ce qui ne peut évidemment que nous réjouir. Mais Valls et Ayrault ont plus d’un tour dans leur sac : soyons donc attentif, maintenant, à ce qu’ils vont dire ou faire pour relancer leur grande offensive de répression antinationaliste mise à mal par le juge d’instruction.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article