Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

AFFAIRE CLÉMENT MÉRIC : IL SE CONFIRME QU’ESTEBAN N’ÉTAIT PAS L’AGRESSEUR...

27 Juin 2013 , Rédigé par forumsi Publié dans #L'affaire Clément Méric

Esteban-Morillo.jpg

 

Extrait du site lefigaro.fr le 25 juin 2013 à 18 heures 08 (article de Jean-Marc Leclerc) :

 

« CLÉMENT MÉRIC : UNE VIDÉO CONFORTE LA THÈSE DE LA BAGARRE

 

« C'est une vidéo qui va peser lourd dans l'enquête sur la mort du militant antifasciste Clément Méric. On y découvre un Méric agressif, qui ‘’semble-t-il, d'après RTL qui a révélé cette information mardi, assène un coup’’ au militant d'extrême droite, Esteban Morillo, alors de dos et aux prises avec deux assaillants. Morillo se retourne et renvoie une droite pour se défendre, faisant tomber à terre le jeune Méric qui ne se relèvera plus.

« Ces images exploitées par le juge d'instruction sont tirées des enregistrements effectués par une caméra de surveillance de la RATP située côté rue, au niveau de la station Havre-Caumartin. Elles excluraient toute hypothèse d'un lynchage de la victime, contrairement à certains récits. (…).

 

« La police technique et scientifique a donc travaillé sur ce film pour en extraire les passages utiles pour la justice. Son contenu est révélé bien tard, trois semaines après les faits, survenus le 5 juin. Alors que la vidéo a été saisie très rapidement. ‘’Sans doute fallait-il attendre que la pression retombe autour de cette affaire, avant de pouvoir dévoiler ces éléments troublants’’, spécule un fonctionnaire de police de haut rang.

« Entre-temps, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a pu annoncer qu'il lançait une procédure pour interdire Troisième Voie, le mouvement d'extrême droite dont était proche Esteban Morillo. Il avait lancé une procédure similaire contre le mouvement des Jeunesses nationalistes révolutionnaires. Ce groupe d'une trentaine de personnes, fondé par Serge Ayoub, constitue en quelque sorte le service d'ordre de Troisième Voie, aussi dirigé par Ayoub. (…) ».

 

Le commentaire de ForumSi :

 

AFFAIRE CLÉMENT MÉRIC : IL SE CONFIRME QU’ESTEBAN N’ÉTAIT PAS L’AGRESSEUR... 

 

Comme nos lecteurs le savent, nous avons, dès le début (cf. notre commentaire du 6 juin), été très sceptiques à propos de la thèse de l’agression et du crime « fascistes », immédiatement diffusée par les antifas et leurs complices des médias installés et du gouvernement. Et dès le 7 juin, nous étions en mesure d’exploiter un article très embarrassé du Monde, dont on pouvait déduire que, loin d’être une « agression et un crime fascistes », l’affrontement de la rue de Caumartin était, à tout le moins, une bagarre « à la loyale », entamée à la demande des antifas et ayant mal tourné avec le décès, largement accidentel, de Méric.

 

L’article du site italien d’information en ligne NoReporter, que nous avons commenté le 13 juin, est venu confirmer notre jugement en allant bien au-delà de ce l’on pouvait déduire des informations très partielles données par Le Monde, puisque, selon celles fournies par NoReporter, on ne se trouvait plus en face d’une bagarre se déroulant dans des conditions somme toute chevaleresques, mais bien d’une agression caractérisée menée par des antifas désireux de tailler en pièces un groupe présumé « fasciste ». Dès lors, la vérité se présentait sous un jour sensiblement différent : les soi-disant « agresseurs » étaient en réalité des agressés, en particulier le jeune Esteban dont le coup de poing avait provoqué la mort « sans intention de la donner » (selon le juge d’instruction) de Méric, mort largement accidentelle, répétons-le.

 

L’AGRESSEUR, C’ÉTAIT CLÉMENT MÉRIC !

 

La vidéo décrite dans l’article ci-dessus du figaro.fr confirme les informations données par NoReporter : il apparaît clairement, en particulier, que c’est Méric qui a agressé Esteban, et non l’inverse. Esteban, en l’occurrence, n’a fait que se défendre : on est bien loin, n’est-il pas vrai, du lynchage organisé d’un jeune antifa, version que les médias installés et le gouvernement nous ont servie pendant des jours…Et le plus troublant n’est d’ailleurs peut-être pas là : le plus troublant, c’est probablement que la vidéo visée par lefigaro.fr, vidéo « saisie très rapidement », n’ait été révélée que tout récemment. « Sans doute fallait-il attendre que la pression retombe autour de cette affaire » ose dire « un fonctionnaire de haut rang » de la police républicaine : on ne peut avouer plus clairement qu’il y a eu manipulation !

 

Oui, il y a eu manipulation, une manipulation clairement dirigée contre les nationalistes, car la République souhaitait profiter de l’atmosphère malsaine créée par l’affaire Méric pour entamer un processus de dissolution de plusieurs mouvements nationalistes (cf. notre article du 18 juin). On vient d’apprendre que les JNR et Troisième Voie s’étaient auto-dissoutes, Serge Ayoub, leur dirigeant, ne souhaitant pas laisser ce plaisir au gouvernement. Mais d’autres sont dans le collimateur, en particulier les Jeunesses nationalistes du très énergique Alexandre Gabriac, plus jeune conseiller régional de France, si nos souvenirs sont bons.

 

Tout ceci est proprement scandaleux !...et ne peut déclencher chez nous qu’une réaction de mépris, de détermination et de solidarité avec ceux qui sont victimes de ces répugnantes manœuvres, à commencer par nos embastillés, comme Esteban (combien de temps celui qui n’a fait que se défendre va-t-il croupir dans les geôles de la République) ou Nicolas (cf. notre commentaire du 22 juin) :

 

HALTE À LA RÉPRESSION ANTINATIONALISTE ! SOLDARITÉ AVEC ESTEBAN ET NICOLAS !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article