Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

19 MARS 1962-18 MARS 1978 : DU CESSEZ-LE FEU EN ALGÉRIE À L’ASSASSINAT DE FRANÇOIS DUPRAT

15 Mars 2012 , Rédigé par forumsi Publié dans #France

  Francois-Duprat.jpg

  

Dans quelques jours, le 19 mars très exactement, il y aura cinquante ans qu’intervenait le cessez-le feu en Algérie. Ainsi s’achevait une période de combats qui allait mettre un terme à l’existence de l’Empire français. Ces combats avaient permis à notre armée de retrouver une nouvelle vigueur, après les divisions fratricides de la Seconde Guerre mondiale et les déconvenues de la guerre d’Indochine. Plus précisément, cette dernière avait permis aux éléments les plus attentifs de nos forces armées de prendre la mesure de ce que représentait la guerre révolutionnaire et de s’y adapter. Ce travail d’analyse et d’adaptation, assez bien décrit dans « Les Centurions » de Jean Lartéguy, donna naissance à la figure mythique du parachutiste, en tenue « léopard » et coiffé de la fameuse casquette « Bigeard ». Parallèlement, la guerre d’Algérie sonna la renaissance de la Droite nationale française, quasiment inexistante depuis la gigantesque purge de l’Epuration. Il n’est pas exagéré de dire que cette renaissance militaire et politique fut un aspect positif de cette guerre, par ailleurs critiquable sous bien des aspects.

 

Assassiné le 18 mars 1978 dans l’explosion de sa voiture, où sa femme fut grièvement blessée, François Duprat (notre photo) appartenait à cette génération de militants nationalistes dont les activités et l’influence se développèrent à l’occasion de la guerre d’Algérie. Issu d’une famille de la Gauche résistancialiste, dont il conserva une vive hostilité au capitalisme qui ne pouvait que plaire aux nationalistes authentiques, il représenta, mutatis mutandis, une évolution analogue à celle d’un Mussolini ou d’un Doriot, l’un et l’autre étant passés par la direction de mouvements d’extrême gauche avant de fonder le Partito Nazionale Fascista pour le premier et le très fascisant Parti populaire français pour le second. Très impliqué, malgré son jeune âge à l’époque, dans les événements de mai 1958, François Duprat milita à Jeune Nation, puis à la Fédération des étudiants nationalistes (FEN), cette dernière ayant survécu à la dissolution de Jeune Nation dans les dernières années de la guerre d’Algérie. La section de Paris de la FEN donna ensuite naissance au très dynamique mouvement Occident, où François Duprat fut extrêmement actif. Occident ayant été dissout après les événements de mai 1968, François Duprat participa alors à la fondation d’Ordre nouveau, puis, en 1972, à celle du Front national, créé à l’initiative des dirigeants d’Ordre nouveau qui avaient approché Jean-Marie Le Pen à cet effet. Remarquablement intelligent, très sympathique et chaleureux, François Duprat joua rapidement un rôle central auprès de Jean-Marie Le Pen, un rôle que l’attentat du 18 mars 1978, dont les auteurs ne sont toujours pas officiellement connus, vint tragiquement interrompre.

 

ForumSi                                          

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article