Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

NOTRE EUROPE : VERS DE VIVES TENSIONS ENTRE L’UNION EUROPÉENNE ET LES ETATS-UNIS ?

1 Juin 2020 , Rédigé par forumsi Publié dans #Vive l'Europe impériale !

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne

Mutualisation de la dette, rachat de la dette (de créances, en fait), dette perpétuelle : on réfléchit beaucoup à l’ingénierie financière en marge des organes directeurs de l'Union européenne, en particulier depuis que la crise du CoVid-19 et ses très dommageables conséquences économico-sociales potentielles ont amené les dirigeants de l’UE à s’interroger sur l’ampleur de ces conséquences et des mesures de relance à mettre en place pour y faire face. Mais une question centrale paraît toujours absente de ces réflexions : plutôt que d’accroître la dette européenne portée par des groupes capitalistes extérieurs à l’Union, quand pensera-t-on à mobiliser l'épargne des Européens eux-mêmes, et ce au service de projets rentables, capables tout à la fois de financer un développement de l’emploi, le remboursement de la dette et les nécessaires investissements ?

 

Au sein de l’Union européenne, on n’en est pas encore à se poser ce genre de question, visiblement, et pourtant, depuis quelque temps, quelque chose semble frémir, qui paraît aller dans le bon sens. Dans notre article du 22 mai, par exemple, nous notions que l’UE avait l’intention de se doter d’un plan de relance de 1 000 milliards d’euros pour sortir de la crise, dont 500 milliards empruntés directement par la Commission, signant ainsi sa volonté de mettre en œuvre une véritable solidarité européenne. Finalement, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission, a indiqué, il y a quelques jours, que le montant du plan serait ramené à 750 milliards d’euros, ce qui reste appréciable, dont les 500 milliards d’emprunt direct de l’Union, ajoutant que, pour faire face à ses besoins de financement, l'UE n’avait pas seulement l’intention d’emprunter, mais également de taxer les GAFAM.

 

Cette dernière indication est très significative sur le plan politique, qui paraît montrer que, en plus d’être un espace solidaire, l’Union européenne entend défendre ses intérêts face aux manœuvres des entreprises yankees. Elle vient compléter et confirmer un incident survenu il y a quelques jours, au cours duquel le commissaire européen Thierry Breton a vivement attaqué Zuckerberg, le patron de Facebook, qui n'en revenait pas. Il se pourrait donc que l’on aille vers de fortes tensions entre l'UE et les Etats-Unis ? Depuis le temps qu'on attend ça...

 

ForumSi 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article