Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

ZEMMOUR REPRÉSENTE-T-IL L’HORIZON INDÉPASSABLE DE LA DROITE NATIONALE ?

10 Mai 2020 , Rédigé par forumsi Publié dans #France

ZEMMOUR REPRÉSENTE-T-IL L’HORIZON INDÉPASSABLE DE LA DROITE NATIONALE ?

En février dernier, alors que nous assistions à une conférence organisée par une association, authentiquement de droite, sur la politique turque en Méditerranée, nous eûmes la surprise d’entendre le conférencier annoncer que les guides intellectuels de la droite nationale s’appelaient dorénavant Zemmour, Finkielkraut, Lévy (Elisabeth) et Goldnadel.

 

Nous n’avons pas d’opinion sur Lévy (Elisabeth) et Goldnadel. Tout au plus avons-nous noté que ce dernier parle surtout de l’Islam, ce qui évite, n’est-ce pas, de parler de l’immigration. Il s’agit là d’un point à notre avis central, sur lequel nous aurons l’occasion de revenir.

 

Quant à Zemmour et Finkielkraut, nous les connaissons un peu mieux. Commençons par Finkielkraut. Ce personnage bourré de tics nerveux n’est pas foncièrement antipathique, même s’il a une fâcheuse tendance à s’ériger sans cesse en donneur de leçons. Ceci dit, y a-t-il lieu d’en faire un guide spirituel ? A notre avis, non. Toutes les interventions de Finkielkraut se résument en effet à des banalités laïcardes qui n’apportent pas grand-chose : alors, pourquoi cet engouement d’une partie de la « droite » ?

 

Zemmour n’est guère plus convaincant. Nous avons pris le temps de lire plusieurs de ses chroniques du Figaro et de suivre plusieurs de ses interventions sur CNews, et franchement, il n’y a vraiment pas de quoi s’extasier devant un propos assez platement réactionnaire, qui flatte peut-être ce qu’il y a de moins intéressant dans une certaine bourgeoisie, mais est à mille lieux du souffle révolutionnaire et identitaire dont notre peuple a besoin pour se sortir de l’impasse où il a été conduit par la République et sa direction oligarchique.

 

Non, la droite française n’a rien à attendre des quatre personnages que nous venons de passer brièvement en revue. D’autant plus que la droite française la plus authentique, c’est-à-dire, l’extrême droite, dispose en termes d’héritage intellectuel et humain, d’une richesse incomparablement supérieure à ce qui peut venir des quatre susdits. L’extrême droite française a en effet produit, entre autres, Rivarol, Cadoudal, Cauchy, Balzac, Barrès, Maurras, Daudet (Léon), Bainville, Lyautey, Denis (Maurice), d’Indy (Vincent), Claude (Georges), Gaxotte, Brasillach, Benoist-Méchin, Salan, pour ne citer que quelques noms qui nous  viennent immédiatement à l’esprit parce que ce sont les plus connus du grand public.

 

LE PROBLÈME CENTRAL, C’EST L’IMMIGRATIONNISME DE MASSE

 

Alors, quand on est l’héritier d’une telle cohorte glorieuse, pourquoi irait-on se rassembler comme de petits caniches derrière Zemmour, Finkielkraut, Lévy (Elisabeth) et Goldnadel ? Parce que, nous dira-t-on, les noms illustres de l’extrême droite sont des noms d’hier et qu’aujourd’hui, il n’y a personne de cette envergure. Eh bien, nous estimons que c’est faux ! Nous savons qu’il y a encore aujourd’hui bien des talents au sein de l’extrême droite française, mais qui n’ont plus les moyens de diffusion de masse dont leurs aînés disposaient, par exemple, durant l’entre-deux-guerres. Ils n’en disposent plus parce que l’oligarchie a mis la main sur tous ces moyens, réalisant ainsi cette mise sous tutelle de la vie intellectuelle que Maurras avait annoncée, dès avant la Grande Guerre, dans « L’Avenir de l’intelligence ».   

 

Les quatre susdits, par contre, n’ont pas cette difficulté de diffusion, bien au contraire. Pourquoi ? Tout simplement parce que leurs prises de position vont dans le sens souhaité par l’oligarchie. Nous avons noté plus haut que ce qui caractérisait les prises de position de Goldnadel c’était avant tout la lutte contre l’islamisme. On ajoutera que, tout bien pesé, c’est également ce qui caractérise les postures des trois autres compères. Et cela convient totalement à l’oligarchie. Pourquoi ? Tout simplement parce que, lorsque l’on s’attaque au développement, en France, de l’islamisme et à lui seul, on oublie de s’attaquer à ce qui l’a rendu possible : l’immigrationnisme de masse. Or, l’oligarchie ne veut pas que l’on s’en prenne à l’immigrationnisme, parce qu’il va dans le sens d’une pression à la baisse sur les salaires.

 

En favorisant la diffusion des écrits de Zemmour, Finkielkraut, Lévy (Elisabeth) et Goldnadel, l’oligarchie évite donc un écueil majeur et, dans le même temps, elle stérilise une partie de la droite, ainsi engagée dans la voie secondaire de la lutte contre l’islamisme, alors qu’elle devrait se mobiliser dans la lutte contre l’immigrationnisme forcené que nous subissons depuis des décennies, qui est à l’origine de l’islamisme radical et de la délinquance, et représente, à l’évidence, le problème central auquel la France doit faire face. Cette mobilisation contre l’immigrationnisme est le thème majeur de l’extrême droite authentique, non seulement en France, mais dans les autres pays européens. C’est ce combat-là qu’il faut rejoindre -en commençant par se tenir régulièrement au courant de son actualité (par exemple en consultant régulièrement notre site, qui n’est évidemment pas le seul à proposer ce type d’information)- plutôt que les actions secondaires concoctées par les obligés, « intellectuels » ou pas, de l’oligarchie.    

 

ForumSi 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article