Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

LOI AVIA, FACEBOOK CONTRE GÉNÉRATION IDENTITAIRE : LA LIBERTÉ D’OPINION EN DANGER !

18 Mai 2020 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

Laetitia Avia : un sourire discrètement triomphant…

Laetitia Avia : un sourire discrètement triomphant…

Pendant le CoVid-19, la répression continue, plus que jamais ! Par un vote du 13 mai, l’Assemblée nationale a signifié l’adoption définitive de la proposition de loi « portée » (comme ils disent) par le député LREM Laetitia Avia. De l’article ci-dessous de L’Express, qui présente ce texte, on retiendra les deux extraits suivants :

 

1-« Les opérateurs de plateforme en ligne (Facebook, YouTube...) et moteurs de recherche (Google, Qwant,...), dont l'activité sur le territoire français dépassera des seuils déterminés par décret, seront tenus de retirer ou déréférencer dans un délai de vingt-quatre heures tout contenu "manifestement" illicite, après signalement par une ou plusieurs personnes. »

 

2-« Elles (les plateformes) auront aussi l'obligation d'informer "promptement" les autorités des activités haineuses, et d'avoir un représentant légal chargé de répondre aux demandes de la justice. »  

 

Ainsi, le gouvernement prétendument « français » confie à des délateurs et à des entreprises étrangères le soin de faire régner un « ordre » tyrannique sur les réseaux sociaux, de façon à restreindre encore un peu plus la liberté d’expression, déjà fort malmenée dans notre pays. Car, bien entendu, ce n’est pas la « pornographie » qui est ici visée, mais bel et bien la liberté de penser et de s’exprimer, que les entreprises du Web sont ainsi chargées de museler, entreprises sous pression qui auront ainsi la tentation d’en faire plus que pas assez, c’est-à-dire d’aller bien au-delà, dans la censure, que ce qui résulterait de l’application des règles de droit, qui sont pourtant là pour protéger les citoyens contre la « haine ».

 

Mais l’oligarchie cosmopolite qui exploite et trahit la France, n’en a cure, dont le seul objectif est que la liberté de la critiquer soit la plus réduite possible, en particulier de la part des nationalistes, qui représentent le courant politique le plus craint de la part de cette même oligarchie, parce que les critiques en provenance de l’extrême droite frappent en général juste et fort. Cette loi Avia est donc un scandale absolu et doit être dénoncé sans relâche, jusqu’à son retrait !

 

UN COMMUNIQUÉ DE GÉNÉRATION IDENTITAIRE

 

Ceci dit, force est de constater que, dans le monde des entreprises d’Internet, il y en a qui n’ont pas attendu la loi Avia pour faire du zèle. Nous voulons, bien entendu, parler de Facebook, dont nous avions souligné, dans notre article du 28 septembre 2019, la propension à bannir les « déviants », dès lors, en particulier, que ceux-ci avaient l’audace de citer (et rien de plus !) Génération identitaire ou CasaPound. Revenant sur ce scandale, Génération identitaire a publié, le 13 mai, le communiqué ci-dessous.

 

« Facebook reconnaît la censure totale de Génération Identitaire et l’assume.
Peu de temps après notre action Defend Europe dans les Alpes, Facebook avait brutalement supprimé la page de Génération identitaire suivie par plus de 120 000 abonnés. Aujourd’hui, c’est tout contenu relatif à notre mouvement, même publié par des tiers, qui est automatiquement censuré par l’algorithme du réseau.

 

Après avoir nié tout traitement particulier, la société Facebook France vient enfin d’avouer à Valeurs Actuelles avoir banni définitivement la moindre évocation de Génération Identitaire au motif hallucinant ‘’que les personnes ou organisations propageant des discours haineux, des attaques, ou qui appellent à l'exclusion des autres sur la base de ce qu'ils sont, n'ont pas leur place sur ses services et en sont retirés conformément à sa politique concernant les individus et organismes dangereux’’ (Valeurs Actuelles, 9 mai 2020).

 

La discrimination politique est donc désormais reconnue et assumée. Elle est d’autant moins acceptable que la multinationale californienne abuse d’une situation de monopole.

Ce scandale devrait inquiéter et mobiliser tous les défenseurs sincères de la liberté d’expression. Nous n’entendons pas en rester là et demandons à nos avocats de déposer une nouvelle plainte contre Facebook. »

 

Nous suivrons évidemment avec attention ce que donnera l’action judiciaire annoncée par GI. En attendant, il faut frapper au portefeuille les petits censeurs autoproclamés de Facebook, sans oublier, bien sûr, de dénoncer la loi Avia et de demander son abrogation. Les mots d’ordre qui s’imposent sont donc parfaitement clairs :

 

CESSONS D’UTILISER FACEBOOK ! RETRAIT IMMÉDIAT DE LA LOI AVIA !

 

ForumSi 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article