Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

CORONAVIRUS COVID-19 : QUI VA PAYER LE COÛT ÉCONOMIQUE DE LA CRISE SANITAIRE ?

13 Avril 2020 , Rédigé par forumsi Publié dans #Coronavirus CoVid-19

CORONAVIRUS COVID-19 : QUI VA PAYER LE COÛT ÉCONOMIQUE DE LA CRISE SANITAIRE ?

Les gras médias, au soir du 10 avril, ont annoncé que les ministres des Finances de l’Union européenne s’étaient mis d’accord sur un plan de financement de quelques 500 milliards d’euros pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie. C’est une excellente nouvelle, due semble-t-il à l’action conjointe de la France et de l’Allemagne, qui montre que, quand elle le veut, l’Europe peut prendre de bonnes décisions. Malheureusement, cela n’arrive que trop rarement, ce qui nous conforte dans cette opinion qu’il faut révolutionner profondément, et l’UE, et l’euro, pour sortir l’ensemble de l’impasse libérale et l’orienter dans le sens de cette Europe-puissance que nous, nationalistes français ouverts à l’idée impériale européenne, appelons de nos vœux.

 

Néanmoins, il s’agit d’une bonne nouvelle, donc, mais dont on ne connaît pas encore la déclinaison nation par nation. En ce qui concerne la France, qui ne se limitera pas forcément à la quote-part à elle attribuée par l’accord européen en cause, on ne dispose, pour le moment, que de quelques informations. En page 1 du Figaro du 7, par exemple, un article indique que, pour financer la réponse au choc économique de la pandémie, le gouvernement s'apprête à mettre en œuvre un plan d'urgence dont le montant pourrait aller jusqu'à 150 milliards d’euros. Pour le financer, « l'Etat s'apprête à emprunter massivement » et « le gouvernement assure qu'il n'y aura pas de hausses d'impôt ».

 

De qui se moque-t-on ? On n'a jamais vu d'augmentation de l'endettement sans hausse des impôts ! Par contre, la solution gouvernementale manque d'originalité et vise, une fois de plus, à faire payer le peuple, tout en enrichissant les petits copains de l’oligarchie cosmopolite en mesure d’accorder des prêts sur les marchés internationaux. D'autres solutions sont pourtant possibles. Par exemple, en partant de cette constatation que la crise actuelle est une crise de la mondialisation, et en taxant lourdement, en conséquence, les entreprises et personnes physiques qui se sont largement goinfrées des profits correspondants, pendant que la plus grande partie des économies européennes étaient littéralement saccagées par cette même mondialisation.

 

Et si jamais on manquait encore de financement, pourquoi ne pas faire appel à l'épargne des Français, plutôt qu’aux soi-disant « marché internationaux » ? Pourquoi laisser penser que cette épargne refuserait de s’investir dans une démarche de relance économique visant à recréer de la richesse, laquelle permettrait, non seulement de rémunérer correctement les épargnants, mais aussi de réorienter la France dans la voie de la nécessaire réindustrialisation et de la prospérité ? En créant la Caisse des dépôts, la France de la Restauration avait réussi à mobiliser l’épargne des Français et à rembourser en deux ans la dette colossale accumulée par les guerres de la Révolution et de l’Empire : la République, visiblement, n’est pas capable de la même efficacité que Louis XVIII ; il est donc grand temps qu’elle laisse enfin la place à un véritable Etat français !       

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article