Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

CORONAVIRUS COVID-19 : PAS DE CONFINEMENT DANS LES TERRITOIRES PERDUS PAR LA RÉPUBLIQUE !

25 Avril 2020 , Rédigé par forumsi Publié dans #Coronavirus CoVid-19

CORONAVIRUS COVID-19 : PAS DE CONFINEMENT DANS LES TERRITOIRES PERDUS PAR LA RÉPUBLIQUE !

Dans notre article du 20 mars à propos du démarrage du confinement annoncé par Macron le 17 mars, nous avions relevé l’agressivité des déclarations de Castaner, qui s’était exprimé à la suite des annonces de Macron et mettions en doute la volonté gouvernementale d’appliquer les mesures de confinement dans les territoires perdus PAR la République. Nous écrivions ce qui suit :

 

« Le Castaner retrouve, à l’encontre de l’ensemble des Français, les accents qu’il employait, il y a quelques mois, à l’encontre de cette avant-garde de notre peuple qu’étaient les Gilets jaunes. On sent qu’il a envie de tyranniser l’ensemble comme il l’a déjà fait avec la partie. Mais ira-t-il au-delà du seul peuple français ? On peut en effet se demander si la police républicaine osera réclamer leur attestation de déplacement aux racailles, lorsque celles-ci évolueront à scooter… »

 

Depuis, on sait que la République a le plus grand mal à confiner lesdits territoires perdus par elle, mais ce qui s’est passé dans la nuit du 19 au 20, puis dans celle du 20 au 21, est allé bien au-delà des difficultés habituelles, comme le montre les deux articles dont on trouvera les liens ci-dessous :

 

EMEUTES EN ILE-DE-FRANCE

 

Du premier, publié par le site de l’express, nous retiendrons les éléments suivants :

 

« La nuit du dimanche 19 au lundi 20 avril a été marquée par de multiples affrontements entre la police et une poignée d'habitants de quartiers d'Île-de-France. Dans les Hauts-de-Seine, les incendies de poubelles ou de véhicules ont touché Villeneuve-la-Garenne, Gennevilliers, Nanterre, Rueil et Suresnes. En Seine-Saint-Denis, la nuit a également été agitée à Aulnay-sous-Bois et Villepinte. Des tensions ont encore eu lieu dans la soirée de lundi à Villeneuve, Asnières et Nanterre. »

 

Le même article ajoute que « samedi soir (c’est-à-dire le 18, à Villeneuve-la-Garenne), vers 21h45, un jeune homme roulant à vive allure sur une moto-cross a (…) percuté la portière "en cours d'ouverture" d'une voiture de police, selon un communiqué du parquet de Nanterre rédigé ce lundi. »

 

Le jeune homme en question a été blessé à une jambe et c’est cet accident qui a servi de prétexte, semble-t-il, aux incidents qui ont suivi. Mais ceux-ci n’ont été qu’un entremet par rapport à ce qui a suivi, pendant la nuit du 20 au 21, dans les Yvelines. Qu’on en juge, d’après l’extrait suivant du second article, publié par le site de     78actu :

 

« Le département des Yvelines a enregistré une nouvelle nuit de tensions ce mardi 21 avril. Plusieurs communes ont été en proie à de véritables scènes d’insurrection. (…) Les heurts ont débuté à Mantes-la-Jolie, vers 18h20, rue Paul-Gauguin. Une quinzaine de personnes a attaqué des policiers à grand renfort de projectiles. Vers 20h, c’est à Conflans-Sainte-Honorine que des fonctionnaires ont été pris à partie alors qu’ils se trouvaient avenue de Seine-et-Oise. (…) Chanteloup-les-Vignes a embrayé vers 23h15 avec un jet de projectiles. Une dizaine de camions de CRS y avaient été déployés. Puis Versailles a suivijuste après minuit. (…) Vers 3 heures, c’est à Trappes, square Darius-Milhaud, que des pompiers ont été pris dans un véritable guet-apens. Alors qu’ils éteignaient un feu de poubelles, sept mortiers ont été tirés contre eux depuis les coursives d’un immeuble. A la même heure, d’autres soldats du feu ont été pris à partie à Maurepas, boulevard du Rhin. Ils ont également été ciblés par des mortiers en voulant éteindre un conteneur poubelle et une voiture en flammes. »

 

Dans les territoires perdus PAR la République dans les Yvelines, ce sont donc des émeutes quasi-généralisées et à l’évidence coordonnées, qui se sont déroulées pendant la nuit du 21 au 22. Et la police républicaine, dans tout cela ? Eh bien, elle s’est montrée très fière d'avoir évité…l'« encerclement » ! On croit rêver. Mais où sont donc les LBD, qui estropiaient les vaillants Gilets jaunes ? En refusant de sévir contre les racailles, alors qu’elle sait si bien le faire contre les Français, la République, une fois de plus, a ouvertement trahi notre peuple !

 

SEPT MESURES POUR EN FINIR AVEC LA TRAHISON RÉPUBLICAINE

 

Et cette trahison ne s’arrête d’ailleurs pas à cet élément central qu’est le maintien de l’ordre, en l’occurrence couplé à la défense de notre identité. Des reportages dans certains quartiers à forte population immigrée de Paris ont ainsi montré que de nombreux restaurants exotiques étaient toujours ouverts, ce en plein confinement. Il s’agit là d’une injustice flagrante à l’encontre de nos compatriotes restaurateurs qui, quant à eux, se demandent s’ils parviendront à reprendre leur activité : mais où est donc ce principe d’« égalité » dont on nous rebat les oreilles à longueur de journée ?

 

Ce qui est clair en tout cas, c’est que l’on se trouve, une fois de plus, en face d’une situation proprement insupportable, en particulier en ce qui concerne le maintien de l’ordre. Pour en sortir, la seule solution consiste, par tous les moyens envisageables, à mettre les républicains en face de leurs responsabilités, en exigeant la mise en œuvre des sept mesures à appliquer pour que les Français soient enfin protégés contre la délinquance des populations immigrées, mesures que nous avons déjà listées à plusieurs reprises, à commencer par notre article du 29 avril 2018, et que nous nous faisons un plaisir de rappeler ci-dessous :

 

1-ratissage intégral des soi-disant « zones de non-droit », lâchement abandonnées par la République aux racailles ;

2-expulsion immédiate de tous les étrangers en situation irrégulière ;

3-rétablissement de la double-peine, lâchement abandonnée par le pitre Sarkozy ;

4-déchéance de la nationalité française pour les immigrés ayant bénéficié du soi-disant « droit du sol » impliqués dans des affaires criminelles, suivie de leur expulsion ;

5-mise en place d’un contrôle solide de nos frontières ;

6-réarmement du peuple français, qui fut un grand peuple combattant et dont une large partie ne sait plus, aujourd’hui, ni se battre, ni utiliser une arme à feu (ce qui était évidemment le résultat recherché par la République castratrice) ;

7-lancement d’une politique d’inversion des flux migratoires, seule capable de rendre au peuple français sa sécurité et le respect de son identité.

 

Tout ce qui ne relève pas de ces sept mesures n’est que de la gesticulation républicaine, qui ne donnera jamais aucun résultat !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article