Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

PARIS, MUNICIPALES 2020 : DE GRIVEAUX À BUZYN, EN PASSANT PAR PAVLENSKI

22 Février 2020 , Rédigé par forumsi Publié dans #Municipales 2020

Agnès Buzyn : encensée par les gras médias comme une nouvelle Simone Veil

Agnès Buzyn : encensée par les gras médias comme une nouvelle Simone Veil

Après le retrait de Griveaux de la course parisienne des Municipales 2020 (cf. notre article du 14), il fallait trouver rapidement un candidat de remplacement pour LREM. Le choix d’Agnès Buzyn, ministre de la Santé, n’a guère étonné, tant il était devenu évident que c’était là le choix de l’oligarchie. Evidence amplement prouvée après que l’intéressée eut annoncé sa candidature, lorsque l’on vit avec quelle déférence admirative les gras médias se mirent alors à parler de l’ex-ministre, nous refaisant le coup de son ex-belle-mère, Simone Veil, la soi-disant « grande dame » devant laquelle tout doit s'incliner. Un grand prix de flagornerie pro-Buzyn devrait d’ailleurs être décerné à Yves Thréard, éditorialiste du Figaro, qui, le 17 février, lors du « duel » qui a lieu sur LCI entre 23 heures 15 et 23 heures 45, s'est mis à encenser la candidate de façon totalement ridicule, affirmant sans rire qu’elle allait quasiment « sauver la Macronie ».

 

Le Thréard n’est évidemment pas le seul à s’être ainsi ridiculisé. Bien d’autres se sont livrés au même exercice et l’on sentait bien que ces gens-là obéissaient à des mots d’ordre, ceux donnés par l’oligarchie cosmopolite, laquelle les paie grassement. A cet insupportable concert de louanges, nous préférons, bien entendu, la sobre réaction de Jordan Bardella, constatant que la Buzyn abandonnait son poste ministériel en pleine crise du virus CoVid-19 et en pleine crise de l’hôpital et des métiers de santé : c’est effectivement lamentable ! Ceci dit, même si Thréard s’est couvert de ridicule, il y a quand même un point sur lequel il a raison : la candidature Buzyn enlève une sérieuse épine du pied de Macron. Et ce, même si les résultats ne sont pas au rendez-vous.

 

La campagne du Griveaux tournait en effet à la catastrophe, et l’affaire de la vidéo est arrivée à point nommé pour l’obliger à jeter l’éponge et permettre son remplacement par la Buzyn. Certains osent suggérer que, dans cette affaire, Pavlenski, l’activiste et « performeur » russe ayant diffusée la vidéo fatale, aurait été manipulé par la Russie. Mais, pourquoi donc une telle manipulation ? En quoi le Kremlin peut-il trouver un quelconque intérêt à s’ingérer ainsi dans les Municipales parisiennes ? Poutine ne pouvait trouver aucun bénéfice dans l’action de Pavlenski. Comme on vient de le voir, il n’en allait pas de même, par contre, pour Macron et ses inspirateurs de l’oligarchie cosmopolite. Si veut absolument chercher des manipulateurs, c’est donc plutôt de ce côté-là qu’il faut chercher, d’autant plus qu’il y a des éléments troublants dans la façon dont la police républicaine a géré le cas de Pavlenski. Comment se fait-il, pour commencer, que celui-ci, qui était soi-disant recherché pour avoir porté des coups de couteau à deux personnes avec lesquelles il réveillonnait le 31 décembre, ait pu, depuis, se répandre librement dans les gras médias sans être inquiété par la police, et n’ait été arrêté qu’après la diffusion de la vidéo du performeur Griveaux ? Comment se fait-il, ensuite, que, une fois arrêté, il ait été quasiment immédiatement libéré, sous contrôle judiciaire, certes, alors qu’il avait indiqué qu’il disposait encore de vidéos compromettantes, dont il entendait bien se servir ? Tout ceci est ahurissant et…très louche !          

 

ForumSi 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article