Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

RETRAITES : C’EST LA RÉFORME QUI CRÉE LE DÉFICIT !

24 Janvier 2020 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

16 janvier : manifestation à Paris contre la réforme des retraites

16 janvier : manifestation à Paris contre la réforme des retraites

Le retrait attendu (et « temporaire ») de l’âge-pivot, dont l’une des fonctions était de permettre de lâcher du lest au profit de la CFDT, en permettant à celle-ci de se présenter comme un syndicat « responsable » et au gouvernement d’afficher sa soi-disant volonté de « dialogue », ce retrait attendu, donc, n’a nullement détendu la situation, bien au contraire.

 

Si le mouvement de grève, l’un des plus longs de l’histoire syndicale française, a tendance à s’atténuer, les grévistes ayant besoin de reconstituer leur santé financière, on ne compte plus les actions diverses -des « blitz » contre le siège de la CFDT à l’encerclement du théâtre des Bouffes du Nord (où le couple Macron avait été repéré)- marquant, ponctuellement, la continuation du mouvement populaire contre le projet macronien de réforme des retraites.

 

Il faut dire que, plus le temps passe et plus ce que l’on apprend sur ledit projet milite en faveur de son rejet. Reprenons, par exemple, ce qui concerne l’équilibre financier de la réforme. On sait que le COR (Comité d’orientation des retraites) a calculé que le système français des retraites serait en déficit dans les années à venir, ce qui a d’ailleurs amené l’idée de fixer un « âge-pivot » ou âge d’équilibre, pour éliminer ce déficit en allongeant la durée du travail. Mais ce que l’on sait moins, c’est que le COR n’a, semble-t-il, décelé les déficits annuels attendus qu’APRÈS avoir intégré les effets de la réforme à ses calculs…

 

En somme, AVANT la réforme, le système est équilibré sur le plan financier, et APRÈS, il ne l’est plus. En définitive, Macron et son gouvernement auraient mis en avant cette notion d’âge-pivot pour éliminer un déficit qu’ils avaient EUX-MÊMES créé : on croit rêver ! Quant aux causes dudit déficit, on notera, par exemple, l’effet de la moindre cotisation qu’il est prévu de demander aux 300 000 cadres les mieux payés, mesure dénoncée dès le départ par la CFE-CGC (syndicat bolchevik bien connu qui est en première ligne de la lutte depuis le début) et dont l’objectif est à l’évidence d’orienter les cotisations ainsi économisées vers des systèmes de retraite par capitalisation, yankees en particulier.

 

Le système proposé par l’oligarchie cosmopolite et son employé Macron est donc structurellement déficitaire. Mais ce n’est pas tout, hélas ! en ce qui concerne le volet financier des choses. France info, le 16 janvier à 11 heures 45, a ainsi indiqué que l'UNSA avait calculé que les promesses faites aux enseignants pour faire « passer » la réforme allaient coûter 76 milliards d'euros sur 16 ans. Il faut bien entendu y ajouter les autres « promesses » du même tonneau et l’on arrive à un coût prévisible démentiel pour l'ensemble d'une « réforme » dont les Français ne comprennent pas l'intérêt. Les gestionnaires des fonds de capitalisation dont on vient de parler, US en particulier, eux, l'ont bien entendu parfaitement compris. Mais il doit y avoir d'autres bénéficiaires occultes : lesquels ? Il faut, en tout cas, dénoncer cette folie et ce monstrueux gaspillage !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article