Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

GRASSE : PENDANT LA RÉFORME DES RETRAITES, LE TRAFIC DE DROGUE CONTINUE…

26 Décembre 2019 , Rédigé par forumsi Publié dans #La République patauge dans le crime

GRASSE : PENDANT LA RÉFORME DES RETRAITES, LE TRAFIC DE DROGUE CONTINUE…

La réforme des retraites retient toute l’attention du gouvernement et des gras médias. A croire que l’avenir de notre pays dépend de la façon dont cette question sera résolue. A croire que nous devrions nous préoccuper uniquement de cela et de rien d’autre. Pourtant, les faits sont têtus, comme disait Marx, et la réalité prend toujours un malin plaisir à rappeler son existence au moment où on ne l’attendrait pas.

 

Ainsi, en pleine crise de la réforme des retraites, a-t-on appris que de graves émeutes s’étaient déroulées à Grasse, dans la nuit du 23 au 24 décembre, émeutes dont on pourra mesurer l’ampleur en visionnant la vidéo ci-dessous.

 

L'ordre républicain règne donc à Grasse, nouveau territoire perdu PAR la République. Bien entendu, aucune interpellation n'a été effectuée. Bien entendu, ce sont des dealers qui sont à l'origine de ces incidents. Bien entendu, la République ne fera rien pour les mettre hors d'état de nuire. Alors que, plutôt que de nous faire perdre notre temps avec sa ridicule réforme des retraites, véritable usine à gaz sans intérêt, Macron et son gouvernement devraient consacrer l’essentiel de leur temps au rétablissement de l’ordre dans des territoires perdus à cause de la démentielle politique immigrationniste menée par la République depuis des décennies.  

 

Très efficace et violente contre les Gilets jaunes, la police républicaine est inexistante face aux racailles du trafic de drogue : n'aurait-elle pas reçu les mêmes consignes de fermeté ? L'impunité dont jouissent lesdites racailles devient totalement insupportable ! Comment ne pas penser qu’elle relève d’une forme de complicité ?

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article