Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

AGRESSION À LA PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS : LE « DÉSÉQUILIBRÉ » DEVIENT UN TERRORISTE…

4 Octobre 2019 , Rédigé par forumsi Publié dans #Terrorisme : après Nice à qui le tour ?

AGRESSION À LA PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS : LE « DÉSÉQUILIBRÉ » DEVIENT UN TERRORISTE…

L’attaque au couteau menée, le 3 octobre en fin de matinée, par un individu qui a réussi à tuer quatre collaborateurs de la préfecture de police de Paris, dont on devait apprendre que lui-même était un agent, a permis, une fois encore hélas ! de voir à quel point le seul objectif de ceux qui prétendent nous gouverner n’est pas de nous informer « en toute transparence », comme ils osent le prétendre, mais de nous manipuler, pour tenter de maintenir les Français dans la prison idéologique du politiquement correct.

 

Il a fallu, en effet, attendre le 3 au soir, pour que l’on daigne nous indiquer que, celui que l’on présentait comme un informaticien « sans histoires » d’un service sensible de la Préfecture, était un musulman récemment converti (2017). Mais on s’empressait d’ajouter que l’individu en question, un Martiniquais marié à une femme « d’origine arabe », était très fragile psychologiquement et que son acte était probablement dû à un « coup de folie », la piste terroriste étant a priori écartée.

 

L’après-midi du 4, la « fragilité » du tueur était toujours privilégiée par les autorités, jusqu’à ce que les gras médias (France info, par exemple, dans son bulletin de 17 heures) nous informent que le parquet anti-terroriste avait finalement été saisi de l’affaire, après, semble-t-il, une perquisition effectuée au domicile du tueur. On semble donc être passé de la thèse d’un geste de « folie » à celle d’un acte terroriste.

 

Est-ce si étonnant ? La conversion du tueur à l'Islam, en 2017, n'était-elle pas un acte militant ? Particulièrement dans le cas d'un Antillais ? Ceux-ci, en effet, se convertissent rarement à l’Islam, et ceux qui le font, car il y a eu d'autres exemples, sont très souvent des convaincus fanatiques, en général prêts au djihad. Dans ces conditions, comment se fait-il qu'un personnage aussi trouble ait pu conserver son poste dans un service visiblement sensible ? Une fois encore, la République semble fuir une réalité que ses discours lénifiants ne parviennent plus à masquer, et dont ils contribuent, par l'inaction qu'ils entraînent, à faciliter les sanglantes conséquences. Des discours et des conséquences que les Français ne supportent plus !

 

ForumSi 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article