Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

RÉSEAUX SOCIAUX : LA CENSURE SE DÉCHAÎNE !

28 Septembre 2019 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

RÉSEAUX SOCIAUX : LA CENSURE SE DÉCHAÎNE !

L’oligarchie qui exploite et trahit la France, et son valet Macron, ont montré, le samedi 21 septembre, le peu de cas qu’ils faisaient de la liberté de manifester, qu’ils osent prétendre défendre, en gazant immédiatement les Gilets jaunes qui s’étaient rassemblés à proximité de la gare Saint-Lazare (cf. notre communiqué du 24). De la même façon, ils montrent le peu de cas qu’ils font de la liberté d’expression, qu’ils font également mine de défendre, en entraînant les réseaux sociaux dans une politique de censure sans précédent. On sait par exemple que le Macron a rencontré, il y a quelques mois, le Zuckerberg, président de Facebook, lequel a indiqué à son interlocuteur qu’il était d’accord pour lutter plus efficacement contre « la haine » sur son réseau social.

 

Contre « la haine », vraiment ? Mais de quoi parle-t-on exactement ? Pour le savoir, on notera que, tout récemment, les pages de CasaPound Italia et de ses organisations, ainsi que celles de dizaines de responsables et militants de ce mouvement politique et social italien, ont été tout simplement bloquées, du jour au lendemain, sans raison sérieuse. Car ces pages n’étaient nullement « haineuses », bien entendu, et il apparaît qu’elles n’ont été censurées que pour cette simple raison que CPI déplaît à l’oligarchie mondialiste. On en voudra pour preuve que cette censure ne s’est pas arrêtée au cas de l’Italie. C’est ainsi qu’en France, de nombreux camarades ont vu leur page FB bloquée, tout simplement parce qu’ils avaient osé citer CasaPound dans l’un de leurs textes. D’ailleurs, dans le cas de la France, la censure ne s’est pas bornée aux pages mentionnant CasaPound Italia. Elle a frappé, avec la même soudaineté et la même brutalité, les pages contenant des textes mentionnant Génération identitaire.

 

Dans l’un et l’autre cas, il est inutile de chercher à dialoguer avec le réseau social, de lui demander une explication. C’est un automatisme qui est à l’œuvre et qui bloque automatiquement les pages traitant soit de CPI, soit de GI : un point, c’est tout ! Il fut un temps où l’administration de Facebook vous disait que, en principe d’après un lecteur de la « communauté », « vos publications ne sont pas conformes aux normes de la communauté » et vous menaçait d’une période de blocage, tout en vous laissant la possibilité, effectivement, de dialoguer avec un administrateur, lequel, bien souvent, reconnaissait que le lecteur dénonciateur (triste personnage !) avait eu tort, auquel cas il rétablissait votre publication.

 

QUELLE ALTERNATIVE ?

 

Eh, bien ! répétons-le, ce temps-là est révolu : c’est bel et bien une mécanique, au sens propre, qui a été programmée pour réprimer la liberté d’expression, celle des nationalistes en particulier. C’est scandaleux, certes, mais ne nous étonne guère, car l’oligarchie a de plus en plus tendance à mettre bas les masques et à ne même plus chercher de quelconques arguments pour mener sa politique répressive.

 

Alors, que faire ? La réponse est simple : les réseaux sociaux en général, et Facebook en particulier, sont des entreprises à but (ô combien !) lucratif. Dès lors qu’elles se comportent en auxiliaires de la répression, il faut les frapper là où ça fait mal : le portefeuille. Et il y a pour cela deux solutions. La première consiste à suivre l’exemple de nombreux Gilets jaunes, qui cessent toute utilisation de FB chaque mercredi, de 0 heure à minuit. L’économie du réseau social reposant sur le nombre d’utilisateurs, il est évident que l’absence d’un nombre le plus grand possible sur une période donnée est un coup porté audit réseau, qui finira peut-être par y réfléchir à deux fois avant de persévérer dans sa politique répressive. L’autre consiste bien évidemment à s’inscrire à un autre réseau social, pouvant servir d’alternative à Facebook en cas de besoin. Nous avons ainsi testé le réseau social russe VK, qui ressemble énormément à FB et paraît convenir comme solution de remplacement.

 

Certains camarades nous disent que, ce faisant, nous remplaçons la CIA par le FSB. Peut-être, mais, pour l’instant, ce n’est pas le FSB qui nous bloque : alors, vive le changement ! Et puis, est-ce de notre faute si l’UE n’est pas fichue de proposer un réseau social aux Européens ? Pour être complets, nous signalerons que CasaPound Italia, totalement bloquée sur FB, utilise Twitter et Telegram. Twitter nous paraît peu adaptée pour remplacer Facebook tel que nous l’utilisons. Quant à Telegram, nous ne l’avons pas encore testé, mais comptons bien le faire, tant il est évident que nous devons disposer de solutions de repli pour répondre à l’inadmissible censure que nous subissons aujourd’hui :

 

LES NATIONALISTES NE SE TAIRONT PAS : VIVE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION !

 

ForumSi 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article