Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

ATTENTAT DE BOLOGNE (1980) : 39 ANS PLUS TARD, ENFIN UN DÉBUT D’ENQUÊTE SÉRIEUSE !

7 Août 2019 , Rédigé par forumsi Publié dans #Vive l'Europe impériale !

ATTENTAT DE BOLOGNE (1980) : 39 ANS PLUS TARD, ENFIN UN DÉBUT D’ENQUÊTE SÉRIEUSE !

Le 2 août 1980 avait lieu, en gare de Bologne, l’attentat le plus meurtrier des Années de plomb en Italie. Fondateur et animateur du mouvement « néo-fasciste » Terza Posizione, notre camarade Gabriele Adinolfi fut scandaleusement mis en cause à l’époque, ce qui l’amena à s’exiler en France, où il demeura pendant 20 ans (que la France ait accueilli Adinolfi est à mettre à l’actif du président Mitterrand), avant d’être innocenté et de pouvoir rentrer en Italie (il a raconté ses années d’exil dans un petit livre très vivant, « Années de plomb et Semelles de vent », édité par Synthèse nationale). Depuis, l’enquête n’a guère progressé, si ce n’est tout récemment, comme le montre le communiqué suivant, que nous venons de recevoir de notre camarade :

 

« Il y a 39 ans a eu lieu le massacre  de la gare de Bologne (85 ou 86 morts). J'ai été plusieurs fois victime de manœuvres visant à m'accuser. Des dirigeants des services secrets italiens, et aussi étrangers, ont participé à ces manœuvres. Certains d'entre eux ont été reconnus coupables de calomnie et j’ai été officiellement reconnu comme victime de ces manœuvres. Je n'ai jamais cessé de me battre pour la découverte de la vérité. Je ne suis pas le seul. Des journalistes, des avocats et des juges courageux se sont battus efficacement. Cette année, j'ai lancé un processus international avec des avocats de différents pays. Pendant ce temps, quelque chose a fait surface. Après 39 ans, nous avons pu obtenir une expertise officielle sur l'explosif utilisé à Bologne (cela n’avait pas été fait jusqu’à présent !). Et cette expertise a prouvé que l’explosif, le dispositif de mise à feu et la technique sont les mêmes que ceux utilisés pour bien d’autres attaques, en Italie, en Grèce et en France. Une marque de fabrique, en quelque sorte, qui met en cause le milieu de l'Internationale trotskyste liée au service HVA de la Stasi (Allemagne communiste) et à l’ « école de langue » Hypérion à Paris (en lien avec les Brigades rouges et divers services internationaux). Tout ceci n’est qu’un début, puisque ce milieu travaillait alors avec d'autres alliés, plus puissants et intouchables, mais c'est encourageant. »

 

C’est encourageant, effectivement, et montre que la ténacité finit toujours par payer. Un processus intéressant semble donc lancé, et l’on peut compter sur nous pour qu’il ne se relâche pas :

 

CE N’EST QU’UN DÉBUT, LE COMBAT CONTINUE, POUR LA VÉRITÉ ET LA JUSTICE !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article