Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

DISSOLUTIONS : APRÈS LE BASTION SOCIAL, LE TOUR DE GÉNÉRATION IDENTITAIRE ?

13 Avril 2019 , Rédigé par forumsi Publié dans #Defend Europe

29 mars : GI occupe une CAF du 93 pour protester contre la préférence étrangère

29 mars : GI occupe une CAF du 93 pour protester contre la préférence étrangère

Le 29 mars, des militants de Génération identitaire, qui avaient défrayé la chronique en affrétant un navire pour contrôler les flux de migrants en provenance de Libye et en mettent en place un dispositif de surveillance des lieux de passage en France de « migrants » en provenance d’Italie (cf. notre rubrique Defend Europe), ont occupé une CAF de Seine-Saint-Denis, pour protester contre les scandaleux privilèges accordés aux populations immigrées au détriment des Français (cf. la vidéo ci-dessous). Cette occupation était accompagnée de la publication du communiqué suivant :

 

« Ce vendredi 29 mars, les jeunes identitaires bloquent l’accès à la CAF de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, et occupent le toit du bâtiment. Une grande banderole ‘’De l’argent pour les Français / Pas pour les étrangers’’ a été déployée sur la façade. Par cette action symbolique, Génération Identitaire réclame la suppression de toutes les aides sociales aux étrangers extra-européens.

 

Depuis le mois d’octobre 2018, le peuple français se soulève pour réclamer une véritable justice fiscale et sociale. Révoltés contre la multiplication et l’augmentation des taxes, les Français sont tout autant scandalisés par le gaspillage de l’argent public et les choix opérés par les gouvernements successifs. Chaque année, des milliards d’euros sont ainsi déversés sur les banlieues, via notamment la « politique de la ville », pendant que la France périphérique est délaissée.

 

Les prestations attribuées par les Caisses d’allocations familiales -sans condition de cotisation préalable- sont les plus emblématiques de ce pillage qui, de fait, profite majoritairement aux populations issues de l’immigration. Le coût des allocations familiales perçues par les immigrés représente ainsi plus de 8 milliards d’euros par an, tandis que le coût du RSA versé aux étrangers dépasse les 2 milliards (Jean-Paul Gourévitch, « Les

véritables enjeux des migrations », 2017).

 

Cette situation, profondément injuste, crée un appel d’air massif qui pousse des millions d’extra-Européens à venir profiter de la générosité de notre système social. L’arrêt de l’invasion migratoire passe par la fin de toutes les aides sociales aux étrangers : les nôtres avant les autres ! »

 

Il n’y a quasiment rien à changer dans ce texte très clair et percutant, qui résume parfaitement la situation, si ce n’est, à notre avis, l’expression « France périphérique », qui nous semble à proscrire : il n’y a pas, en effet, de « France périphérique », expression condescendante et inexacte, mais, d’un côté, les Français en lutte pour leur dignité, et, de l’autre, l’oligarchie cosmopolite qui exploite et trahit la France, et que combattent les Français en lutte. Ceci dit, le texte de GI tombe d’autant mieux que, en cette période de « sortie » du prétendu « grand débat », le gouvernement semble rechercher les financements qui permettraient, d’une manière ou d’une autre, d’améliorer la situation des Français, en particulier les plus démunis d’entre eux. Avec les sommes folles gaspillées en vain au service de l’immigration, et dont le montant global est savamment noyé dans la plus grande opacité, ne dispose-t-on pas d’un gisement qui pourrait être, pour une bonne part, plus utilement mobilisé au service des Français ?

 

Il faut croire que Génération identitaire a frappé juste en publiant ce texte et en occupant la CAF de Bobigny, puisque le Gouvernement a réagi très rapidement en décidant d’étudier les moyens de dissoudre le mouvement (cf. le second article ci-dessous). Il faut dire qu’il a de l’entraînement, puisqu’il a enclenché, il y a peu, le processus de dissolution du Bastion social (cf. notre article du 4). La dissolution de GI serait tout aussi scandaleuse que celle du BS. Il faut être solidaire de tous les camarades ainsi menacés par la tyrannie républicaine, et ce sans exclusive. Aussi nous permettrons-nous une remarque en direction de Génération identitaire : lorsque notre camarade Roland Hélie a lancé une pétition de soutien au Bastion social menacé de dissolution, il semble que de nombreux Identitaires approchés pour signer cette pétition aient refusé de le faire. C’est une grossière erreur, car la solidarité avec tous les camarades menacés par la tyrannie républicaine est un impératif absolu. N’oublions jamais, en effet, le célèbre adage romain : « Hodie mihi cras tibi »...

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article