Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

NOTRE EUROPE : VIVE LE FRONT DE LA LIBERTÉ LANCÉ À ROME, LE 8 OCTOBRE 2018, PAR MATTEO SALVINI ET MARINE LE PEN !

14 Octobre 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #Vive l'Europe impériale !

Matteo Salvini et Marine Le Pen au siège de l’UGL, à Rome, le 8 octobre 2018

Matteo Salvini et Marine Le Pen au siège de l’UGL, à Rome, le 8 octobre 2018

Ceux qui nous lisent depuis quelques années savent que nous ne sommes pas des admirateurs systématique de Marine Le Pen, à laquelle nous reprochons, par exemple, une trop grande complaisance à l’égard de certaines menées et organisations sionistes, alors que, par construction, ces dernières se moquent éperdument de la défense des intérêts français et que, contrairement à ce que pense éventuellement la dirigeante du Rassemblement national, leur fréquentation peut se révéler totalement contre-productive.

 

Nous sommes donc d’autant plus à l’aise pour affirmer, sans crainte d’être taxés de favoritisme systématique, que la réunion qui s’est déroulée à Rome, le 8 octobre, au siège de l’Union générale du travail, entre Matteo Salvini et Marine Le Pen peut être porteuse de grandes espérances pour la renaissance européenne. En effet, si l’on prend le temps de visionner la conférence de presse commune qu’ils ont tenue à cette occasion (cf. la vidéo ci-dessous), on se rend compte que le contenu en est excellent, que l’on peut résumer en disant qu’il est l’expression d’une ligne à la fois identitaire et sociale, c’est-à-dire ce que l’on peut imaginer de mieux pour notre camp : si un programme commun est rédigé sur ces bases, il devrait faire un tabac aux Européennes 2019.

 

D’autant plus que Marine Le Pen est l’objet d’un acharnement judiciaire qui pourrait fort bien se retourner contre ses auteurs et ceux qui les manipulent. BFMTV, le 12 octobre à 14 heures, annonçait en effet que, dans l’affaire des emplois soi-disant « fictifs » des assistants parlementaires du Rassemblement national au Parlement européen (cf. notre article du 4 février 2017), les juges d’instruction avaient requalifié l’accusation, en retenant dorénavant celle de « détournement de fonds publics », susceptible d’entraîner un alourdissement des peines encourues. On rappellera qu’il est reproché au Rassemblement d’avoir utilisé des assistants rémunérés par le Parlement européen pour accomplir des tâches intéressant non pas l’activité parlementaire, mais celle du RN. Pour qu’une telle accusation puisse être étayée, il faudrait que les assistants aient l’obligation de remplir des feuilles d’emploi du temps détaillant les heures passées au service de l’activité parlementaire de l’élu, d’une part, et au service de l’activité partisane de ce même élu, d’autre part. Un tel document n’existe vraisemblablement pas, et c’est fort heureux : mais alors, sur quoi les juges vont-ils étayer leur accusation ? On ne le voit pas très bien et il est donc tout à fait possible que cet acharnement judiciaire aboutisse finalement à l’inverse du résultat recherché, en renforçant la popularité de Marine Le Pen et le résultat de son mouvement  aux prochaines Européennes. 

 

L’article ci-dessous indique par ailleurs que, lors de la réunion de Rome, Matteo Salvini et Marine Le Pen ont lancé un « Front de la liberté » destiné à coordonner les actions, en particulier en vue des Européennes 2019. En 1937, Jacques Doriot avait déjà créé, lui aussi, un Front de la liberté, dont l’objectif était alors d’unir les nationalistes français. Le Front de la liberté 2018 va plus loin, quant à lui, puisque son but est clairement d’unir les nationaux et nationalistes d’Europe : souhaitons-lui bon vent !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article