Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

BASTION SOCIAL : IL FAUT UNE POLITIQUE DE RELOCALISATION DES ENTREPRISES !

13 Août 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #Bastion social

Le cercueil porté par les militants du BS symbolise les perspectives actuellement offertes aux Français

Le cercueil porté par les militants du BS symbolise les perspectives actuellement offertes aux Français

La période estivale n’a guère ralenti les activités du Bastion social. Peu après avoir inauguré sa section et son local de Clermont-Ferrand (cf. notre article du 16 juillet), soit sa sixième implantation en seulement une année d’existence, il s’est en effet livré à un Blitz, le 27 juillet, au Pôle Emploi de la Part-Dieu à Lyon, publiant à cette occasion le communiqué suivant :

 

« Aujourd'hui nos militants se sont rendus à l'agence de la Part-Dieu de Pôle emploi afin de dénoncer la mort de la prospérité, du plein emploi, de l'insertion professionnelle et donc de l'avenir des Français, symboliquement représenté par un cercueil.

Selon les derniers chiffres publiés ce mercredi par pôle emploi, 3 440 500 personnes sont désormais au chômage.

Incapables depuis des décennies d'assurer de manière pérenne le plein-emploi aux nationaux, comment le gouvernement actuel compte-t-il trouver un travail aux centaines de milliers de clandestins extra-européens affluant sur le territoire national ?

Comment les CV de Français peuvent-ils avoir une chance d'être retenus face à la concurrence déloyale d'une main d'œuvre à bas coût et malléable à souhait ?

Nous avons remis de faux CV à l'accueil, dénonçant la situation de ces Français licenciés et remplacés par des clandestins moins coûteux.

Comment pouvoir parler d'égalité face au marché du travail quand des programmes d'intégration à celui-ci comme l'HOPE -par ailleurs partenaire de Pôle emploi et de l'État- sont réservés aux clandestins et pratiquent donc de fait la préférence étrangère ?

L'urgence de la situation nécessite :

- L'instauration de la préférence nationale.

-La pratique d'une politique de relocalisation des entreprises.

-Le renforcement de la lutte et des sanctions contre les employeurs utilisant de la main-d’œuvre étrangère en situation irrégulière.

-Le développement de l'apprentissage et la revalorisation de la formation professionnelle.

-L'arrêt total de l'immigration extra-européenne et l’inversion des flux migratoires, afin de lutter contre le chômage, conséquence de la colonisation économique et de peuplement de notre nation.

-La lutte contre le dumping social imposé par l'UE, qui met en concurrence les peuples européens.

Plus que jamais, le Bastion Social réaffirme sa vocation de syndicat du peuple Français ! »

 

Cette action est magnifique, comme le sont quasiment toutes les initiatives du Bastion. On ne peut, par ailleurs, qu’être d’accord avec le communiqué très percutant publié à cette occasion, étant précisé que, pour relocaliser, il faut protéger la production nationale en taxant d'une façon ou d'une autre les productions étrangères. Cela peut être obtenu, par exemple, grâce au mécanisme de la TVA sociale, qui présente cet avantage de pouvoir être utilisé sans avoir à discuter quoique ce soit avec l'OMC.

 

POUR RELOCALISER DURABLEMENT, IL FAUT PROTÉGER NOS PRODUCTIONS

 

Plus largement, pour remédier à la situation scandaleuse que nous constatons aujourd’hui, fruit des politiques libérales de ceux qui prétendent nous gouverner et de leur soumission intéressée à la logique de la mondialisation, il n’est mécaniquement qu’une solution : prendre le contrepied systématique de cette logique de la mondialisation, c’est-à-dire mener une politique volontariste de relance, afin de relocaliser nos productions, ainsi que de protection de l’appareil productif ainsi reconstitué.

 

Mais comment financer la relance et comment assurer la protection de notre appareil productif renouvelé ?

 

Il n’est pas nécessaire de chercher bien longtemps, car les moyens existent d’ores et déjà, qui permettraient d’obtenir l’indispensable relance économique en frappant juste et fort, des moyens utilisables sans attendre une quelconque concertation avec nos partenaires européens. Ils pourraient par exemple reposer, redisons-le, sur une application vigoureuse du mécanisme de la TVA sociale pour défendre nos productions, ces dernières étant relancées à l’aide d’une importante masse de financement obtenue grâce à la dénonciation, partielle et ciblée, de notre dette souveraine, celle qui est due aux banques américaines, pour un montant égal à l’effet de la crise des subprimes sur notre économie, majoré du montant des plans de redressement mis en œuvre pour annuler cet effet, ce qui devrait permettre de mobiliser les quelques centaines de milliards d’euros dont nous avons besoin pour financer notre relance.

 

Pour rendre ce dispositif vraiment complet, le financement dégagé par la dénonciation partielle de la dette serait majoré des dédommagements qu’il convient d’exiger de Standard & Poor’s, dont la notation favorable aux dérivés des subprimes a égaré les investisseurs et est ainsi à l’origine de la gigantesque crise financière, économique, monétaire et sociale où la France, comme l’ensemble de ses partenaires européens (y compris l’Allemagne, même si c’est dans une moindre mesure), se trouve aujourd’hui immergée. Bien entendu, Standard & Poor’s se verrait interdire toute activité sur le territoire français -en attendant l’ensemble de l’espace européen- de même, cela va sans dire, que Goldman Sachs, puisque, en conseillant à la Grèce de maquiller ses comptes pour entrer dans la zone euro, c’est cet établissement emblématique des gnomes spéculateurs et usuriers de Wall Street qui a confectionné le détonateur du volet monétaire de la crise où les peuples européens sont plongés, une crise méthodiquement construite dans le but de détruire l’euro -car il faudrait que l’on prenne conscience, au RN par exemple, que Wall Street déteste l’euro- et de rétablir la suprématie du dollar.

 

Nous n’attendons évidemment pas que les gouvernements républicains se lancent dans une telle politique, alors qu’ils ont tout fait pour faciliter la mise en œuvre des mécanismes pervers de la mondialisation, mais nous considérons qu’il nous appartient, à nous nationalistes, d’identifier, de dénoncer et de détruire ces mécanismes, tout en proposant les solutions qui permettraient à notre peuple de retrouver le plein-emploi et les moyens de financement d’une politique de justice sociale :

 

SORTONS DE LA MONDIALISATION QUI NOUS DÉTRUIT ! RELOCALISONS NOS PRODUCTIONS ET PROTÉGEONS-LES !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article