Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

« MIGRANTS » : VICTOIRE MÉRITÉE POUR SALVINI, L’ACCORD DE BRUXELLES NE RÈGLE QUAND MÊME PAS TOUS LES PROBLÈMES…

5 Juillet 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #Halte à l'invasion de l'Europe !

Bruxelles, le 29 juin 2018 : Giuseppe Conte, le « Premier » italien, peut être satisfait

Bruxelles, le 29 juin 2018 : Giuseppe Conte, le « Premier » italien, peut être satisfait

Dans notre article du 27 juin, nous écrivions que, après l’échec du « mini-sommet européen » du 24 juin, on pouvait espérer des événements plus notables lors du grand sommet prévu les 28 et 29 juin.

 

Et plus précisément des avancées dans le bon sens, puisque, même le Macron laissait entrevoir des évolutions intéressantes. C’est ainsi que CNews, le 27 juin à 23 heures 30, indiquait que, pour le président français, le Lifeline, bateau d'une ONG allemande qui venait d'être accepté à Malte, avait « contrevenu au droit maritime » (en allant, semble-t-il, récupérer son chargement de « migrants » au large des côtes libyennes) et que, toujours pour Macron, les ONG se comportaient trop souvent « comme des relais des passeurs ». Finalement, il disait donc exactement la même chose que ce que Salvini avait dit quelques jours avant lui : alors, pourquoi l'avait-il injurié ? Macron apparaissait, une fois de plus, comme totalement ridicule !

 

Ceci dit, ayant pris une telle position, il ne pouvait plus camper sur ses postures immigrationnistes des jours précédents, ce qui était de bon augure pour le sommet des 28 et 29 juin. Le petit fêtard de l'Elysée a bien entendu paradé lorsque ledit sommet a finalement débouché sur un accord (cf. le premier article ci-dessous). Mais cet accord répond surtout aux attentes de Salvini, puisque la mesure la plus importante qu’il contient consiste en la mise en place de centres de contrôle chargés d’accueillir et de trier les « migrants » pour ne conserver que les éligibles au droit d’asile et expulser les autres, étant précisé que cela se fera sur la base du « volontariat », tout comme seront volontaires les pays acceptant de recevoir chez eux les « migrants » susceptibles de bénéficier de l’asile.

 

Etant donné que, d’après Le Figaro daté des 30 juin et 1er juillet, le seul pays volontaire -pour combien de temps ?- pour recevoir des centres de contrôle est la Grèce, il est évident que, mécaniquement, l’accord bruxellois du 29 juin devrait entraîner le tarissement de vagues migratoires déjà fort amoindries ces derniers mois. Ce résultat sera bien entendu à mettre au crédit de Salvini, dont l’action vigoureuse depuis qu’il est ministre de l’Intérieur en Italie a conduit l’UE à secouer la torpeur et l’impuissance qui l’habitaient depuis le début de la crise des « migrants ». Salvini a donc bien mérité, non seulement de Italie, mais de toute l’Europe !

 

Toutefois, s’il faut se féliciter de la victoire méritée de Salvini, force est de constater que l’accord de Bruxelles ne règle pas tous les problèmes. C’est le cas, en particulier, de celui posé par les « migrants » déjà installés en Europe, et plus précisément lorsque le lieu de cette installation se situe dans un autre pays que celui où ils ont été enregistrés à leur arrivée en Europe. Se pose ainsi le cas des très nombreux « migrants » installés en Allemagne et que le ministre de l’Intérieur allemand, Seehofer, souhaite expulser vers le pays qui les a enregistrés, comme l’y autorise le système de Dublin, semble-t-il. Pour parvenir à ses fins, le Ministre a mis sa démission dans la balance (cf. le second article ci-dessous) et Merkel, comme on le sait maintenant, a fini par céder. Des « migrants » que la Merkel a tout fait pour attirer en Allemagne risquent donc maintenant d’être expulsés vers des pays d’« enregistrement » qui n’en peuvent mais…Décidément, la « crise des migrants » est loin d’être terminée !   

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article