Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

AFFAIRE BENALLA : MACRON EST-IL « TENU », COMME LE SUGGÈRE DUPONT-AIGNAN ?

20 Juillet 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

AFFAIRE BENALLA : MACRON EST-IL « TENU », COMME  LE SUGGÈRE DUPONT-AIGNAN ?

Lorsqu’a été diffusée, par le site du Monde, la vidéo montrant qu’un proche collaborateur de Macron, un dénommé Alexandre Benalla, s’était déguisé en flic pour agresser des manifestants du 1er Mai dernier (cf. l’article ci-dessous), la première question venue à l’esprit de nombreux camarades a été la suivante : mais d’où sort donc ce personnage peu glorieux, qui ne se bat pas, mais frappe, sous protection policière, des gens à terre, et répond au patronyme si délicieusement français de Benalla ?

 

Car les gras médias ne se bousculaient pas pour nous raconter la vie complète dudit, vie qui ne semblait commencer qu’à l’âge de 20 ans, lors de son entrée au service d’ordre du Parti socialiste. Et comme son patronyme si délicieusement français n’était guère parlant quant à ses origines, certains, sensibles aux connexions sionistes de Macron, en induisirent qu’il devait venir du Betar ou de la Ligue de défense juive. Quant à nous, même si nous étions enclins à faire des suppositions analogues, nous préférions appliquer le « wait and see » de Sir Oswald, en attendant d’en savoir plus.

 

Finalement, Europe 1, le 19 juillet à 9 heures, sortait des généralités sans intérêt en indiquant que le Benalla était issu des « quartiers populaires » (car c’est ainsi que les gras médias pourris osent désormais appeler les territoires perdus par la République et dont la reconquête doit être l’objectif de tout Etat français digne de ce nom), laissant ainsi entendre qu'il s'agissait d'un immigré n'appartenant pas à la communauté, cela n’ayant rien de surprenant non plus, Macron ne faisant pas mystère de son militantisme immigrationniste.

 

Depuis, cette affaire a connu de nombreux développements, qui nous ont appris, en particulier, que le Benalla, qui s’est rendu coupable d’usurpation de fonction en participant activement à une opération policière pour laquelle il n’était nullement mandaté, ce qui est gravissime pour un chef de cabinet-adjoint du président de la République, le Benalla qui se croit visiblement tout permis, n’avait eu à subir qu’une mise à pied sans solde de 15 jours. C’est vraiment très troublant et l’on comprend que Nicolas Dupont-Aignan, le 19 à 14 heures sur BFMTV, soit allé jusqu’à estimer que, si Benalla a été si peu sanctionné, c'est parce qu'il « tient » Macron, accusation gravissime qui, à notre connaissance, n’a entraîné aucune réaction indignée de la part de LREM.

 

Alors, l’accusation de Dupont-aignan serait-elle fondée ? Si tel était le cas, la République entrerait dans une crise d’une extrême gravité, d’où pourrait partir la renaissance, enfin, de notre pays !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Crozant 01/08/2018 10:06

Peut-on mettre en perspective deux affaires :
 Celle des syndicalistes d’Air France qui ont été condamnés pour coups et blessures volontaires, et qui n’ont été à ce jour, toujours pas sanctionnés….(ni mises à pied, ni retenues sur salaires, ni licenciements… )
 Et, celles de l’affaire Benalla, où les retenues sur congés, la mise à pied, la vindicte pour violences inexcusables, même, la corruption du pouvoir à des barbouzes privées est invoquée, et l’affaire d’État déclarée….alors même que la justice n'a pas encore travaillé ou à peine...
Sommes-nous en présence d’un excellent exemple d’illustration de la fable de La Fontaine :’’…Que vous soyez puissant ou misérable les jugements de cour …’’ ?
Et donc les puissants d’aujourd’hui, ne sont pas tout à fait les mêmes qu’hier !...

886accablant 22/07/2018 19:35

Le président de la République a,de toute évidence,cautionné ET couvert les agissements illégaux d'un de ses plus proches conseillers(la liste des chefs d'accusation le visant est assez impressionnante).Après avoir pris acte des agissements,pourtant répréhensibles (condamnables à de multiples égards) dudit conseiller sa hiérarchie (le directeur de cabinet + le président lui-même)l’a recompensé et promu en le faisant bénéficier de privilèges supplémentaires pourtant déjà nombreux.Sur ce point le porte-parole de l’Elysée et le Ministre de l’Intérieur lui-même ont manifestement menti aux Français comme à leurs représentants (sénateurs).Les faits sont donc accablants.Les juges ont été saisis afin que l’ensemble des faits soient vérifiés et établis.La comparaison avec l'affaire du Watergate (= espionnage du parti démocrate sur ordre du président républicain Richard Nixon)n’est pas infondée.Le contexte politique et social(volonté de réformer la constitution en "muselant" le parlement,adoption de lois liberticides,refus de tout dialogue social,explosion des inégalités sociales,banalisation des violences policières...etc)dans lequel cette affaire survient est particulièrement défavorable au pouvoir exécutif.Cette crise politique et institutionnelle s’en trouve amplifiée,le contexte jouant le rôle de caisse de résonance.En effet,le lien entre le peuple français et son gouvernement est déjà passablement dégradé.L’image d’un président moderne,bienveillant,respectueux des lois,de l’Etat de droit et attaché à la démocratie risque d’être quelque peu écornée.Cette affaire benalla-macron qui a tardé à être révélée (car étouffée)ne fait que commencer.Ses effets sur le pouvoir en place devraient être dévastateurs à court,moyen et long terme.

forumsi 23/07/2018 15:13

Bien d'accord !