Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

BASTION SOCIAL : APRÈS LA VICTOIRE DE MARSEILLE, LA DISSOLUTION DU BS DEMANDÉE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE !

11 Avril 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #Bastion social

BASTION SOCIAL : APRÈS LA VICTOIRE DE MARSEILLE, LA DISSOLUTION DU BS DEMANDÉE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE !

Après avoir inauguré ses locaux de Strasbourg (le 9 décembre dernier), Lyon (le 13 janvier), Chambéry (le 3 février) et Aix-en-Provence (le 10 février), le Bastion social avait programmé pour le 24 mars l’inauguration de son local marseillais, Le Navarin (cf. notre article du 18 février).

 

Comme la plupart des précédentes, cette inauguration programmée a déchaîné une campagne violemment hostile des antifas, d’autant plus que le Bastion de Marseille était lancé par d’ex-militants de l’AF locale, particulièrement dynamiques et avec lesquels l’ultragauche marseillaise s’était heurtée à de nombreuses reprises. La tension monta à un tel degré que les autorités républicaines, visiblement inquiètes comme d’habitude, finirent par interdire tout rassemblement dans la zone du Navarin (cf. le premier article ci-dessous). Il faut dire que leur inquiétude avait un fond de légitimité, le dirigeant national du BS, Steven Bissuel, interrogé par l’AFP, ayant lancé un avertissement très clair aux antifas tentés par des actions violentes lors de l’ouverture du Navarin le 24 mars :

 

« Les antifascistes, on ne viendra pas les chercher, mais si eux viennent nous attaquer, il faut qu'ils sachent qu'on se défend très bien ».

 

Et Il faut croire que cet avertissement a porté, puisque l’inauguration du Navarin de Marseille, dont la photo ci-dessus donne un aperçu, s’est en définitive déroulée sans incident notable.

 

Il s’est donc agi d’une incontestable victoire, qui est bien évidemment restée en travers de la gorge des antifascistes de tout poil. Cette fois-ci, ceux-ci ont réagi en passant à la vitesse supérieure, puisqu’un député LREM a osé demander la dissolution du Bastion social devant l’Assemblée nationale (cf. le second article ci-dessous). Mais, d’autres que les pitres macronistes s’intéressent, pour s’en inquiéter, à la progression du Bastion. C’est ainsi que Le Monde daté du 5 avril comporte un long article consacré, par deux universitaires, au « retour méthodique des groupuscules identitaires ». Il y est notamment question du BS et de son développement. Les auteurs se sont même intéressés à l'économie de ce type de développement et aux implantations auxquelles il donne lieu ; ils notent :

 

« Plus le groupe grossit et plus il est capable d'ouvrir de nouveaux lieux, notamment parce que ces locaux sont en majorité financés par les militants eux-mêmes et par les activités qui s'y déroulent ».

 

Ils ont donc bien étudié la façon dont les choses fonctionnent, preuve, s'il en était besoin, que la croissance d'un mouvement comme le Bastion social est désormais prise très au sérieux. Quant à la demande de dissolution du député LREM, elle n’appelle, de notre point de vue, qu’une très laconique réponse en trois parties :

 

UNE DISSOLUTION ? ET SOUS QUEL PRÉTEXTE ? ON LES EMMERDE !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article