Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

DEUX BONNES NOUVELLES : SARKOZY MIS EN EXAMEN ET L’ACHARNEMENT CONTRE MAURRAS DÉNONCÉ

23 Mars 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

Charles Maurras (au centre), lors d’une réunion de l’Action française en Provence, en 1938. A sa droite, la fille de Léon Daudet, Claire (et à la droite de celle-ci, vraisemblablement Georges Calzant, l’un des dirigeants des Camelots du roi).

Charles Maurras (au centre), lors d’une réunion de l’Action française en Provence, en 1938. A sa droite, la fille de Léon Daudet, Claire (et à la droite de celle-ci, vraisemblablement Georges Calzant, l’un des dirigeants des Camelots du roi).

Mis en garde à  vue le 20 mars (cf. notre article du 21), Sarkozy a été finalement mis en examen dans l’affaire du soupçon de financement de sa campagne de 2007 par la Libye, qui plus est sous contrôle judiciaire, comme le rappelait TF1 dans son JT du 22 mars à 20 heures, où Sarkozy était invité à s’exprimer. Particulièrement mal à l’aise, celui-ci s’est lancé dans une violente attaque contre Kadhafi et sa « bande d’assassins », oubliant que c’est lui, Sarkozy, qui avait réintroduit le président libyen dans les milieux diplomatiques occidentaux en 2007, avant de partir en guerre contre lui en 2011, appuyé en cela par l’insupportable et ridicule Bernard-Henri Lévy (cf. notre commentaire du 26 octobre 2011), lequel, agissant vraisemblablement pour les intérêts sionistes, avait pour mot d’ordre de favoriser les soi-disant « printemps arabes ». Il y a, dans l’attitude de Sarkozy à l’égard de Kadhafi, une incohérence qui crée un indéniable malaise et fait que l’on ne peut se satisfaire de ses déclarations de TF1. A notre avis, ce triste personnage n’a pas tout dit et sa mise en examen est donc une excellente nouvelle.

 

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, nous avons eu l’heureuse surprise de découvrir, sous le titre « Affaire Maurras: dix démissions », le communiqué suivant dans Le Dauphiné libéré du 22 mars :


« Dix des douze membres du Haut-Comité des commémorations nationales ont annoncé hier leur démission collective à la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, qui avait retiré le nom de Charles Maurras du Livre des commémorations nationales 2018. Parmi les membres du Haut-Comité qui ont démissionné figurent notamment l'historien et ancien ministre Jean-Noël Jeanneney et l'historien Pascal Ory,  spécialiste de la collaboration durant l'Occupation. »

 

Ainsi donc, la scandaleuse mesure d’exclusion prise à l’encontre de Maurras par une lamentable Nyssen cédant à la pression d’un communautarisme sectaire (cf. notre article du 29 janvier) n’a pas laissé indifférente une écrasante majorité des membres du Comité des commémorations. Ces gens-là ne sont certainement pas proches de nous, pour la plupart, mais leur démission les honore : qu’ils en soient remerciés !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article