Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

AFFAIRE DE L’EX-ESPION EMPOISONNÉ : MAIS AU FAIT, À QUI PROFITE LE CRIME ?

29 Mars 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #Vive l'Europe impériale !

Expert en « preuves » à propos des ADM de Saddam, C. Powell va-t-il reprendre du service contre Poutine ?

Expert en « preuves » à propos des ADM de Saddam, C. Powell va-t-il reprendre du service contre Poutine ?

Poutine a été triomphalement réélu président de la Fédération de Russie le dimanche 18 mars, alors que, les jours précédents, le soi-disant « Occident » s’agitait beaucoup autour d’une affaire bien mystérieuse, celle de l’empoisonnement, à l’aide d’un « agent neurotoxique », d’un ex-espion russe, un certain Skripal, agent double échangé il y a quelques années et installé depuis en Grande-Bretagne.

 

A peine cet empoisonnement était-il connu que la propagande britannique dénonçait une « attaque » commise par des services russes pilotés par le Kremlin, désireux de se venger de la trahison de Skripal. Cette même propagande en voulait pour « preuve » que l’« agent neurotoxique » utilisé avait, d’après elle, été mis au point par les laboratoires de l’ex-URSS. Et elle en rajoutait dans l’affirmation péremptoire en affirmant, par la bouche du pitre Boris Johnson, que Poutine était  « personnellement responsable » de la soi-disant « attaque » (cf. l’article ci-dessous).

 

Comme de bien entendu, la Merkel et son Macron ont immédiatement emboîté le pas à la May et à son Johnson, dont l’unique « preuve » qu’ils apportent de la culpabilité russe est d’affirmer qu’« il n’y a pas d’autre explication plausible » à l’empoisonnement de Skripal. Ah bon, vraiment ? Et si l’on revenait à la question que l’on doit toujours se poser dans de telles circonstances : à qui profite le crime ? Est-ce vraiment à la Russie ? Quel intérêt aurait-elle à être traînée dans la boue comme elle l’est depuis plusieurs semaines, sur la base d’un scénario si caricaturalement « soviétique » qu’il en est suspect, comme dans ces romans policiers où celui que tout accuse à l’évidence n’est bien entendu pas le coupable ?

 

SI LA PISTE RUSSE N’EST PAS CRÉDIBLE, À QUI PROFITE LE CRIME ?

 

Mais alors, si la piste russe semble peu crédible, à qui donc profite le crime ? La réponse se trouve probablement dans l'article lumineux publié il y a quelques semaines par Gabriele Adinolfi sur la Russie, tentée à nouveau de se rapprocher de l'Union européenne, article que nous avions traduit et commenté le 4 février et où l'on peut lire ce qui suit :

 

« D’ici à reprendre la ligne délaissée il y a presque dix ans, celle que certains avaient définie comme l’axe Paris-Berlin-Moscou, on n’en est pas encore là. Avant tout parce que le CFR américain a explicitement défini un accord russo-allemand comme le péril majeur pour les intérêts américains, ensuite parce que, à l’est de l’Europe, survit la tension entre l’influence allemande, qui est pour un tel accord, et celle de la Grande-Bretagne, qui entend le saboter, non pas tant en tant que tel, mais parce que des positions intransigeantes permettent aux menées britanniques de faire main basse sur de vastes espaces est-européens, en les soustrayant à la diplomatie germanique, avec laquelle elles se disputent la place entre la zone baltique et la mer Noire. »

 

Il est ainsi parfaitement clair que les intérêts britanniques à l’est de l’Europe ne peuvent que bénéficier de l’empoisonnement de Skripal, puisque celui-ci a pour conséquence de geler toute tentative de rapprochement entre l’UE et la Russie, surtout quand on jette de l’huile sur le feu comme le fait le « Premier » May. Et visiblement, ça marche, quand on voit la Merkel et le Macron suivre la Grande-Bretagne comme deux caniches, et décider, il y a quelques jours, avec d’autres pays membres de l’Union, le renvoi de diplomates russes. On remerciera toutefois l’Autriche qui, en refusant une telle mesure, a sauvé l’honneur de l’Union européenne. Ceci dit, tout cela montre clairement que, pour construire l'Europe-puissance, une Europe pleinement indépendante, des manipulations britanniques en particulier, il y a encore bien du chemin à faire...

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article