Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

SYRIE : AGRESSION DIRECTE D’ISRAËL ET DE SES VALETS US

12 Février 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #Après la Libye - à qui le tour

SYRIE : AGRESSION DIRECTE D’ISRAËL ET DE SES VALETS US

Leurs petits protégés islamistes ayant échoué en Syrie, les sionistes et leurs valets yankees (ci-dessus Netanyahou en compagnie de Kushner, gendre de Trump et agent israélien agissant au plus haut niveau de l’administration des Etats-Unis) interviennent maintenant directement, plongeant encore plus ce malheureux pays dans la destruction.

 

Le 8 février à 9 heures, Europe 1 livrait ainsi l’information suivante : l'aviation américaine a bombardé des positions de l'armée syrienne, tuant une centaine de soldats ; elle intervenait en appui des « forces de l'opposition démocratique ». Information qui appelait immédiatement cette question : Poutine va-t-il encore longtemps entretenir de bonnes relations avec Netanyahou, inspirateur de Trump, lequel bombarde ses alliés syriens ?

 

Mais la réaction russe tardait à venir et la plupart des gras médias observaient un silence total concernant cette agression US contre les forces syriennes, à tel point que l’on venait à se demander si Europe 1 n’avait pas diffusé une « fake new », comme un vulgaire George W. Bush. Quelques jours plus tard, toutefois, un article assez fourni du Figaro confirmait la nouvelle et indiquait que les Américains craignaient des « représailles » syriennes. Par ailleurs, un camarade bien introduit dans les milieux journalistiques russes, nous livraient les précisions suivantes :

 

« Deir ez-Zor : le bilan final de l'attaque américaine s'établit à 137 morts. Les victimes sont des soldats syriens, des officiers de la Garde révolutionnaire iranienne, du Hezbollah, des Afghans chiites de Liwa Fatemiyoun ».

 

APRÈS L’AGRESSION US, CELLE DES SIONISTES

 

Et les choses n’allaient pas ne rester là, car on apprenait, le 10 février, qu’un avion F16 israélien avait été abattu par les Syriens, à l’occasion d’un raid aérien mené par les sionistes pour répondre à l’intrusion d’un drone iranien en Israël (cf. le second article ci-dessous).

 

France info, le 11 février à 11 heures, revenait sur cette intervention israélienne, qui ne s’était pas passé si facilement que ça (la perte du F16 constituant un événement qui n'était pas arrivé depuis très longtemps), et inquiétait la Russie, laquelle, à la fois alliée de la Syrie et amie d'Israël, pouvait être amenée à jouer les médiatrices.

 

« Les médiatrices » ? C’est sidérant ! Car si l’agression sioniste et yankee contre la Syrie n’a rien de surprenant, même si elle est totalement inadmissible, il en va tout autrement de l’attitude de la Russie, qui se contente d’appeler à la « retenue » face à la dernière attaque sioniste, alors que Trump, en bon petit toutou, soutient totalement celle-ci (cf. le premier article ci-dessous). Nous notions ci-dessus que la Russie ne s’était pas pressée de réagir après le bombardement de Deir ez-Zor par les Yankees. Et voici qu’elle se contente d’appeler à la « retenue » après le dernier bombardement sioniste : combien de temps encore la Russie va-t-elle faire le grand écart entre son allié syrien et l'agresseur israélien ?

 

Nous avons, le 4 février, publié et commenté un article de Gabriele Adinolfi expliquant que la Russie était tentée de se rapprocher de l’Union européenne, tant elle est déroutée par Trump. Mais si Poutine se méfie, à juste titre, de Trump, comment se fait-il qu’il conserve encore de bonnes relations avec Netanyahou, l’inspirateur de Trump ? Tout ceci est totalement incohérent : il serait temps de choisir !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article