Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

CASAPOUND ET LES ÉLECTIONS : UNE CAMPAGNE EXEMPLAIRE, APPUYÉE SUR UN CODE MILITANT TOUT AUSSI EXEMPLAIRE

27 Février 2018 , Rédigé par forumsi Publié dans #Casapound

Rome, le 26 février : la terrasse de CasaPound sous la neige

Rome, le 26 février : la terrasse de CasaPound sous la neige

La campagne pour les élections italiennes du 4 mars se déroule, depuis une quinzaine de jours, dans un climat d’extrême tension. Ainsi, le 24 au soir, une librairie de CasaPound Italia (CPI) à Florence a-t-elle été attaquée par des antifas. Une jeune camarade a été blessée (cf. l’article correspondant au second lien ci-dessous).

 

A Pérouse, par ailleurs, un antifa prétend avoir été blessé à l'arme blanche par un militant de CPI ; les témoignages mettent toutefois en doute sa version des faits : nos camarades n’ont fait que se défendre lors d’un collage d’affiches contre leurs agresseurs antifas, auxquels ils ont collé une solide raclée.

 

Les mêmes antifas ont commis une agression particulièrement grave à Palerme, où, lors d’une véritable action de lynchage, un dirigeant local de Forza Nuova a été capturé, attaché dans une rue et sauvagement frappé.

 

D’autres incidents ont eu lieu, à Bologne et à Turin par exemple, toujours sous le prétexte de lutter contre la montée du fascisme, qui ont mis aux prises antifas et forces policières. On pouvait donc être particulièrement inquiet sur ce qui allait se passer à Rome, le samedi 24 (cf. le premier lien ci-dessous), où, comme le soulignait un message de Sébastien, responsable des relations extérieures de CasaPound, les pouvoirs publics avaient autorisé « trois manifestations de 20 000 antifas à deux pas de CasaPound, après les émeutes à Turin, Bologne etc. ». Mais le seul incident grave à signaler le 24 a finalement été l’attaque de la librairie de CPI mentionné plus haut.

 

Ceci dit, il est clair que le gouvernement italien est prêt à toutes les provocations pour freiner le développement de CasaPound ! Car les antifas et ceux qui les manipulent sont très inquiets. Et on les comprend, CPI menant une campagne exemplaire, comme le montre, par exemple, le rassemblement réussi devant le château de Milan (cf. la photo ci-dessous). Cette campagne exemplaire s’appuie sur un code militant tout aussi exemplaire, ceci expliquant d’ailleurs cela, code militant que Sébastien a mis en ligne le 13, et que nous nous faisons un plaisir de proposer à l’attention de nos lecteurs :

 

Reproduction du code de conduite de CasaPound mis en ligne par Sébastien le 13 février 2018 :

 

« MILES-LE CODE DE CONDUITE CPI »

 

« Tu dois croire
 

« Tu dois croire en la Victoire. Tu dois savoir que ton sacrifice sert à changer l'histoire. Tu n'es pas venu chez nous pour passer le temps et non plus pour être un jeune rebelle qui deviendra plus tard un vieux décadent réactionnaire. Tu es avec nous pour déterminer ta vie et celle de ton peuple. C'est ce que tu dois croire.

 

« Tu ne seras jamais fatigué
 

« Tu n'as pas le droit d'être fatigué. Si aujourd'hui tu peux combattre et faire référence à un idéal aussi pur, c'est grâce au sacrifice d'hommes et de femmes qui n'ont pas voulu sentir leur fatigue. Des hommes et des femmes qui ont triomphé de la peur, de la faim, du sommeil, du froid ou de la chaleur. Tu es le résultat de leurs rêves, tu es leur dernière pensée devant le peloton d’exécution. Tu n'as pas le droit de les décevoir avec ta bourgeoise fatigue. Sois digne.

 

« Ne juge que toi-même
 

« Si tu ne peux vraiment pas t'empêcher de juger, alors ne juge que toi-même. ‘’Mon sacrifice est-il vrai ? Je donne tout mon être ? Je suis toujours loyal avec mes camarades ? Je respecte la mémoire des anciens ?’’ Ne juge jamais l'engagement de l'un de tes camarades. Ne juge jamais un autre groupe politique qui fait référence aux mêmes héros que nous.

 

« Sois un exemple
 

« Il existe une hiérarchie même si elle n'est pas écrite et que personne ne porte de grades sur les épaules. Cette hiérarchie n'est pas immuable, car elle est basée sur la spiritualité et sur le sacrifice. Quelqu'un (même au-delà de ton groupe politique) te regarde comme un exemple que tu sois le chef ou le dernier arrivé. Ne le déçois jamais.

 

« Ne garde pas de rancune
 

« Si, pour un motif ou un autre, tu devais entrer en conflit avec l'un de tes camarades, ton DEVOIR est de parler immédiatement avec lui. Garder même un minimum de rancune détruira ta communauté.

« Ne te plains pas.
 

« Te lamenter auprès de l'un de tes camarades équivaut à l'empoisonner. Tu peux exprimer tes opinions et des interrogations sur le mouvement ou le militantisme lors des réunions ou quand on te demande ton opinion sur un fait spécifique. Si tu es fatigué et que tu ne réussis plus à accomplir tes tâches, avant d'accuser les autres, saches que tu es en train de trahir un idéal.

 

« Grandir est ton devoir.

 

« Étudier notre histoire, réfléchir, suivre les initiatives culturelles et les groupes d’étude,

débattre de questions politiques, philosophiques et spirituelles et surtout lire, est ton devoir. Beaucoup se rapprochent de nous pas affinités électorales mais ton devoir est de comprendre à fond notre idéal.

 

« Ne profite pas
 

« Ton camarade ne te refusera jamais une faveur. Ne le mets pas en condition de devoir te refuser son aide à cause de requêtes trop nombreuses ou inopinées.

 

« Assume tes responsabilités
 

« Le mensonge tue. Si tu as eu un problème ne cherche pas à te justifier. Ces justifications cachent trop souvent un mensonge : ne place pas ton camarade en position de devoir douter de toi. Réponds simplement, ‘’j'ai fait une erreur’’, et présente tes excuses à qui te le fait remarquer, et, bien sûr, n'en abuse pas.

 

« N'arrive pas en retard
 

« Tes camarades s'organisent sur leur temps libre et compte sur toi et sur ta ponctualité. Si un imprévu sérieux se présente, tu dois prévenir de ton retard afin que ceux qui doivent partir puissent s'organiser. Même si personne ne doit partir et que tu dois te présenter pour un rendez-vous, l'horaire est fondamental. Ne l'oublie pas.

 

« L'ordre et la propreté font partie de ton devoir.
 

« Durant tes permanences, tu créeras forcément du désordre. Tu dois nettoyer et ranger ce que tu as utilisé et si tu trouves quelque chose de sale ou désordonné, tu dois le laver et le ranger en faisant preuve d'humilité. Fais le remarquer à qui t'a précédé quel que soit son rang hiérarchique. Il ne devra se fâcher seulement contre lui-même et tu n'auras pas à avoir de rancune envers lui.

 

« Sois actif.
 

« A CasaPound, le travail ne manque pas. Durant tes permanences, tu auras du temps pour te reposer et te divertir mais tu as aussi du temps pour effectuer des tâches utiles. Savoir équilibrer les deux choses est une marque de sérieux, non pas aux yeux des autres mais pour toi-même.

 

« Ne consomme pas de manière irraisonnée.
 

« Nos sections, les aliments, le courant électrique et quelques biens que ce soit ne sont pas à ta disposition mais à la disposition de toute la communauté. Pense toujours à celui qui viendra après toi. Quand on mange en communauté, assure-toi que tout le monde a reçu sa part. Si quelqu'un doit recevoir moins que les autres pour un motif ou l'autre, cherche toujours à être celui-là.

 

« Fais preuve d'hospitalité 
 

« Quand quelqu'un nous rend visite, tu dois te mettre en quatre pour démontrer notre hospitalité et notre beauté intérieure. Ne laisses personne seul, en particulier les jeunes qui ont plus de mal à s'ouvrir. Parle de nous, de nos initiatives et ne parle jamais des autres en exprimant tes jugements.

 

« Sois un pessimiste actif.
 

« Tout s'écroule autour de nous, tout dégénère. Cela doit te pousser à agir, à penser et à proposer. Nous n'adhérons pas à CasaPound pour en faire un temple de la commisération mais pour semer les graines de la Victoire. Cultive tes idées quel que soit ton rôle hiérarchique. »

 

Le commentaire de ForumSi :

 

Ce code, on l’admettra facilement, est absolument remarquable et son application explique, à notre avis que CasaPound mène une campagne en tout point remarquable pour les élections du 4 mars : quand on se conforme à un texte d’une telle qualité, on est certain, en effet, d’aller dans le bon sens. Une petite remarque, toutefois : pourquoi parler de « pessimisme actif » au dernier paragraphe du code ? N’est-ce pas là une concession à ce que Maurras eût qualifié de romantisme facile ? Car, le pire n’étant jamais sûr, il n’y a pas lieu de cultiver un quelconque pessimisme, même « actif ». Pourquoi ne pas adopter une formule plus neutre, plus évolienne, par exemple : « Il faut faire ce qui doit être fait » ? Mais le reste, répétons-le, est remarquable, en tout point !    

CASAPOUND ET LES ÉLECTIONS : UNE CAMPAGNE EXEMPLAIRE, APPUYÉE SUR UN CODE MILITANT TOUT AUSSI EXEMPLAIRE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article