Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

CATALOGNE : À NOUVEAU MAJORITAIRES EN SIÈGES, LES INDÉPENDANTISTES SONT TOUJOURS MINORITAIRES EN VOIX

22 Décembre 2017 , Rédigé par forumsi Publié dans #Espagne : la Catalogne en crise

CATALOGNE : À NOUVEAU MAJORITAIRES EN SIÈGES, LES INDÉPENDANTISTES SONT TOUJOURS MINORITAIRES EN VOIX

La dernière fois que nous avons parlé de la Catalogne, c’était dans un article du 1er novembre où nous annoncions que Puigdemont s’était finalement rallié à l’idée d’élections régionales anticipées, fixées au 21 décembre. Ces élections se sont déroulées comme prévu et l’on trouvera ci-dessous un article de France info en donnant les principaux résultats. Ceux-ci peuvent être résumés comme suit : à l’issue d’un scrutin marqué par une forte participation, les indépendantistes, si l’on fait le cumul des résultats de leurs différentes listes, emportent, de très peu (deux unités), la majorité des sièges, soit 70, mais restent minoritaires en nombre de voix, puisqu’ils n’obtiennent que 47,5 % de celles-ci, dans un scrutin où la pondération particulière bénéficiant aux communes rurales crée une distorsion en leur faveur en ce qui concerne le nombre d’élus.

 

On peut se demander quel est le brillant stratège qui, à Madrid, a permis le fonctionnement d’un système aussi aberrant, surtout dans la période particulière que vit l’Espagne depuis le début de la crise catalane. Car si la pondération « rurale » n’avait pas été mise en place, le résultat du 21 décembre serait clair et incontestable : les patriotes espagnols seraient majoritaires en sièges comme ils le sont en voix. Au lieu de cela, on se retrouve dans une configuration absurde, où, minoritaires en voix, les indépendantistes sont majoritaires en sièges, avec un Puigdemont qui recommence à faire l’avantageux, conseillant au gouvernement central de dialoguer avec lui, pour « apporter des solutions, et non plus de nouveaux problèmes ». Mais bien évidemment, les autorités espagnoles ne l’entendent pas de cette oreille et affirment ne vouloir dialoguer qu’avec les dirigeants du parti arrivé en tête, Ciudadanos, hostile aux indépendantistes.

 

Alors, que va-t-il se passer maintenant ? On imagine mal les indépendantistes se relancer dans une opération illégale du type « référendum pour l’indépendance », qui ne leur avait finalement rien rapporté. Va-t-on, en conséquence, assister à nouveau à une incessante partie de bras de fer entre le gouvernement de Madrid et celui de Barcelone, réputé devoir échoir aux indépendantistes ? Mais ceux-ci sont-ils d’abord certains de pouvoir former un tel gouvernement ? En théorie, oui, puisqu’ils disposent de la majorité absolue ; mais celle-ci est vraiment très étroite et, quelques élus étant en prison ou menacés d’y aller s’ils reviennent en Espagne, il se peut tout à fait que quelques députés fassent défaut pour former la majorité attendue, qui pourrait alors bénéficier à une autre configuration…    

 

Comme on le voit, de nombreux rebondissements sont possibles, qui risquent de continuer à alimenter les tensions et à mobiliser les esprits, ce alors que l’invasion de l’Europe continue et que c’est la défense de notre continent qui devrait mobiliser tous les Européen, lesquels ont vraiment mieux à faire qu’à gaspiller du temps et de l’énergie à propos de revendications indépendantistes dont le seul objectif (qui est également celui du réveil des minorités nationales auquel on assiste actuellement) est finalement d’occulter ce qui devrait être le seul souci des Européens : la lutte pour l’idée impériale européenne !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article