Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

« POLARIS » : LE PROCHAIN ÉDITORIAL DE GABRIELE ADINOLFI

12 Août 2017 , Rédigé par forumsi Publié dans #Vive l'Europe impériale !

« POLARIS » : LE PROCHAIN ÉDITORIAL DE GABRIELE ADINOLFI

Pour l’information et, nous n’en doutons pas, le plaisir de nos lecteurs, nous publions ci-dessous, avec l’accord de son auteur, l’éditorial rédigé par Gabriele Adinolfi pour le prochain numéro de la revue qu’il anime, Polaris.

 

« A la mi-juillet à Toronto, s’est éteint George Andrew Romero, metteur en scène, scénariste et auteur de bandes dessinées, considéré comme le champion toute catégorie de la mise en scène cinématographique des morts-vivants.

Sa disparition constitue, en quelque sorte, un passage de témoin entre les écrans et la réalité, dans la mesure où l’humanité errante d’aujourd’hui, privée de conscience, hypnotisée et sans but est l’exacte réplique des zombies qu’il immortalisa dès 1968. Qui est justement l’année à partir de laquelle s’est engagée la mutation anthropologique qui touche l’ensemble de l’Occident.

Nous errons, privés de conscience et de racines -identitaires, géographiques et culturelles- dans un monde qui devient toujours plus différent de celui habité depuis toujours par l’humanité.

 

Des millions et des millions de migrants se pressent dans les zones les plus prospères et exigent tout, y compris la nationalité des populations de souche qui les entourent.

Le conflit entre droit du sang et droit du sol est emblématique et plein de sens ; toutefois, à y regarder de plus près, il s’agit d’une opposition artificielle puisque, s’il est vrai que ceux qui réclament la nationalité d’autrui fondent leur prétention sur l’absurdité la plus totale, il est tout aussi vrai que ceux qui appartiennent aux peuples d’accueil n’ont finalement plus rien à voir ni avec leurs racines, ni avec leurs nations. Ou, plus exactement, ils ont encore éventuellement cette relation au niveau de leur seul ADN, qui n’a pas encore changé, mais ont perdu toute présence à eux-mêmes, toute lucidité et toute mémoire.

 

On est donc bien en présence de zombies.

 

Et pendant que se déroule le drame du changement du code de la nationalité (devenu un simple code Pin, en somme), auquel s’oppose un résidu de bon sens général, l’effondrement démographique européen s’accompagne d’une prolétarisation et d’un abaissement croissants des classes moyennes blanches au bénéfice des “émergeants”. Tout ceci se déroulant dans l’ère de la révolution satellitaire et des métamorphoses globales, en train de provoquer ce que l’on pourrait appeler un déplacement de l’axe principal, ainsi que le professeur De Pedys le relève non sans pertinence : on était passé de la géopolitique à la géo-économie, à laquelle succède maintenant la géotechnologie.        

 

En arrière-plan, on trouve des ordinateurs aptes à produire et utiliser une intelligence androïdale, des robots capables de supplanter les ouvriers. Ainsi en sommes-nous presque arrivés à une inquiétante vie en commun entre les morts-vivants et les mutants.  

 

Tout ceci nécessite une prise de conscience et une analyse lucide, impliquant une praxis rigoureuse. 

 

Parce qu’il n’est plus ici question de codes ou de lois, nous devons prendre acte de ce que nous sommes, sortir d’un état hypnotique et agir, non pour défendre quelque chose qui, quand bien même elle semblerait encore vivante, est morte depuis longtemps, mais pour la régénérer sur la base d’une nouvelle Fondation. »

 

Traduit de l’italien par ForumSi

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article