Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

AGRESSION D’ORLY : LA VOLONTÉ DE COMMETTRE UN ACTE TERRORISTE ÉTAIT ÉVIDENTE…

19 Mars 2017 , Rédigé par forumsi Publié dans #Terrorisme : après Nice à qui le tour ?

AGRESSION D’ORLY : LA VOLONTÉ DE COMMETTRE UN ACTE TERRORISTE ÉTAIT ÉVIDENTE…

Après nous avoir servi, pendant la plus grande partie du samedi 18, une journée d’« édition spéciale » à propos de l’agression, le 18 au matin, d’une femme-soldat patrouillant dans l’aéroport d’Orly par un « individu » qui voulait lui dérober son arme (cf. l’article ci-dessous) et a finalement été abattu par d’autres militaires présents sur les lieux, après nous avoir montré des images de la venue de certaines excellences ministérielles sur ces mêmes lieux et nous avoir expliqué que l’on se trouvait vraisemblablement en face d’un acte terroriste, commis par un « Français » radicalisé, les gras médias faisaient machine arrière le 18 au soir, qui nous expliquaient que l’agresseur, dont on nous apprenait finalement qu’il portait le prénom délicieusement français de « Ziyed », n’était peut-être pas un « vrai » terroriste, mais plutôt « une personne des quartiers » ayant perdu le contrôle d’elle-même après avoir absorbé des produits stupéfiants.

 

Tout ceci est parfaitement mensonger et n’a vraisemblablement pour seul objectif que de ne pas insister sur cette évidence que, une fois de plus, c’est « une personne issue de l’immigration » qui s’est rendue coupable d’une action terroriste, même si celle-ci a échoué, évidence que les gras médias tentent évidemment de cacher, tant elle est gênante pour les candidats du Système à un mois du premier tour de la Présidentielle. On nous assène, en effet, que le dénommé « Ziyed » n’était au fond qu’un petit délinquant des « quartier », habitué, comme il se doit en République, du trafic de drogues et des braquages, et n’ayant pas, par conséquent, le profil d’un terroriste. Mais justement, la plupart des terroristes passent d’abord par la case « délinquance », à commencer par nombre de ceux du 13 novembre 2015. Et « Ziyed » entre parfaitement dans ce cursus-là, dont on daigne quand même nous dire qu’il s’était « radicalisé » en prison. Qui plus est, ce personnage était fiché « J », c’est-à-dire sous contrôle judiciaire, car considéré comme potentiellement dangereux. Mais, en plein « état d’urgence », comment se fait-il qu’un tel individu n’ait pas été placé en détention et ait pu librement se rendre à Orly pour tenter de commettre un massacre ?

 

Une fois de plus, la République a donc montré qu’elle était incapable de prendre les mesures qui permettraient de donner du sérieux au soi-disant « état d’urgence » : il faut que ça change, et vite, car il y va de la survie de notre peuple !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article