Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

PRÉSIDENTIELLE : EN INSULTANT LA FRANCE EN ALGÉRIE, MACRON S’EST DÉFINITIVEMENT DISQUALIFIÉ

16 Février 2017 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

PRÉSIDENTIELLE : EN INSULTANT LA FRANCE EN ALGÉRIE, MACRON S’EST DÉFINITIVEMENT DISQUALIFIÉ

L’article ci-dessous de BFMTV donne l’essentiel des déclarations de Macron lors de son récent voyage en Algérie, où ce petit paltoquet a notamment qualifié la colonisation de « crime contre l’humanité ». Rien que ça ! A notre connaissance, aucun homme politique français n’était jamais allé aussi loin dans le dénigrement de son propre pays, qui plus est à l’étranger, et très précisément dans le pays victime, paraît-il, de notre supposée « barbarie ».

 

On notera que ces déclarations scandaleuses ont été faites à des interlocuteurs qui ne demandaient strictement rien et ont dû être sidérés de constater que, une fois de plus, les politiciens prétendument « français » ne se rendaient à Alger que pour dénigrer la France. Alors qu’il y avait bien d’autres sujets à aborder avec les Algériens, concernant, par exemple, la nécessaire coordination franco-algérienne de la lutte contre le terrorisme islamiste, une lutte dans laquelle l’Algérie tient fermement son rang.

 

Quant à la colonisation et à la guerre d’Algérie, il s’agit désormais d’événements historiques qui doivent être examinés froidement, tout en ne méritant certainement pas le dénigrement systématique de l’œuvre française dans lequel se complaisent les Macron et autres petits valets du capitalisme mondialisé. En proférant ses déclarations scandaleuses, Macron s’est certainement dit qu’il allait ramener vers lui les suffrages des « jeunes » des « quartiers ». Calcul sordide de petit politicien républicain qui disqualifie définitivement le Macron : il n’a pas et n’aura jamais la stature requise pour être chef de l’Etat français !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article