Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

RENZI, HOFER ET MARINE LE PEN

6 Décembre 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #Marine Le Pen sert-elle la France

Revenons sur les événements électoraux de dimanche dernier en Italie et en Autriche.

 

En Italie, comme le constate Le Monde daté du 6 décembre, Renzi a finalement reçu une mémorable raclée puisque, au-delà de ce qui était annoncé par les sondages en sortie des urnes, le « non » l'a emporté à près de 60 %. Le « Premier » italien ne pouvait alors que démissionner. Le président de la République va donc devoir choisir un nouveau président du Conseil, probablement un technicien qui devra commencer par donner une nouvelle loi électorale à l'Italie, l'actuelle (« Italicum ») ayant été jugée anticonstitutionnelle. Tant que cette nouvelle loi ne sera pas opérationnelle, des Législatives anticipées ne pourront avoir lieu, qu'appelle le camp du « non », lequel est un rassemblement hétéroclite, allant de l'extrême gauche et d'une fraction du PD (de Renzi !) à CasaPound Italia, en passant, entre autres, par le M5S (Grillo), le PdL(Berlusconi), la Lega (Salvini) et Fratelli d'Italia. Les semaines qui viennent risquent, par conséquent, d'être fort agitées.

 

En ce qui concerne l'Autriche, où Hofer, qui a quand même obtenu 48 % des suffrages, a finalement perdu la Présidentielle face au candidat écologiste Van der Bellen, la même livraison du Monde comporte des indications intéressantes. Il relève, tout d'abord, que l'affaire des « migrants » qui, en Italie, a vraisemblablement joué un rôle central dans le vote de rejet de Renzi par de nombreux électeurs, est passée, en Autriche, au second plan, le candidat écologiste ayant mis de l'eau dans son vin à ce sujet. Il est vraisemblable que Hofer n’avait pas adapté sa campagne en conséquence, ce qui constitue probablement un premier élément explicatif de son échec. Par ailleurs, Le Monde précise que la majorité des Autrichiens est attachée à l'adhésion de leur pays à l'Union européenne. Si Hofer n'y est pas hostile, il ne l'a probablement pas affirmé avec suffisamment de conviction, ce qui a permis à son concurrent de se poser comme le candidat « pro-européen ».

 

Hostile au déferlement des « migrants », l’électorat autrichien ne l’est pas à l’UE, même s’il souhaite très certainement que son mode de fonctionnement soit révolutionné en profondeur. Il faut probablement voir là la cause principale de l'échec de Hofer, auquel son adversaire a réussi à donner l’image injuste d’un anti-Européen. D’après ce que l’on sait, l’électorat français n’est guère différent, sur ces deux points, de l’électorat autrichien : si elle veut aborder la Présidentielle française avec efficacité, Marine Le Pen ferait bien d'y penser !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article