Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

HOLLANDE DÉCLARE FORFAIT : FACE À FILLON, MACRON ET VALLS, LE FRONT NATIONAL NE PEUT QUE SE RADICALISER !

2 Décembre 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #Marine Le Pen sert-elle la France

HOLLANDE DÉCLARE FORFAIT : FACE À FILLON, MACRON ET VALLS, LE FRONT NATIONAL NE PEUT QUE SE RADICALISER !

En annonçant, le 1er décembre à 20 heures, qu’il renonçait à se présenter à la prochaine Présidentielle, Hollande a contribué à secouer encore un peu plus une pré-campagne déjà bien agitée.

 

Nous ne reviendrons pas sur le bilan du quinquennat hollandien, dont on retiendra surtout l’inepte loi Taubira sur le mariage homosexuel, pour laquelle Hollande, soucieux -ce qui n’est guère courant- de tenir ses promesses, a gaspillé près d’une année d’un temps qu’il aurait dû consacrer à des tâches plus sérieuses. Celle qui consistait, par exemple, à faire baisser le chômage de manière significative. Peut-être est-il d’ailleurs en voie d’y parvenir, les derniers chiffres concernant l’emploi étant plutôt encourageants : à notre avis, il faut y voir l’effet des « pactes » mis en place par Macron, dont un volet permet de gagner en compétitivité, ce qui, mécaniquement, a eu un effet positif sur l’activité économique et, par conséquent, sur l’emploi. Quant à la politique étrangère, ce n’est même pas la peine d’en parler, tant elle s’est cantonnée à une application pratique de l’idéologie droitdelhommarde, dont l’appui scandaleux aux soi-disant rebelles « modérés » de Syrie est l’illustration la plus saisissante.

 

On rappellera que la conséquence la plus grave de cette politique étrangère a été le développement en France d’une activité terroriste sans précédent, qui a fait près de 250 morts. Si Hollande a fait bonne figure face à cette activité terroriste, on retiendra que celle-ci a été facilitée par les encouragements tacites qui ont été donnés, initialement, à la lutte contre « Bachar », avant que l’on ne change complètement d’orientation en déclarant la guerre à un Etat islamique dont les combattants, de retour en Europe, ont logiquement continué, chez nous, la guerre qu’ils livraient, contre nous, en Syrie et en Irak.

 

Ces quelques éléments étant rappelés, il y a de fortes chances, maintenant, pour que Valls devienne le candidat de la gauche à l’issue de la Primaire qui vient de commencer. Mais il aura affaire à rude concurrence avec un Macron qui, comme indiqué plus haut, pourra se targuer d’avoir mis en œuvre des mesures ayant permis d’amorcer une réduction du chômage. Face à un Fillon crispé sur une posture caricaturalement réactionnaire, l’un et l’autre vont vraisemblablement adopter une attitude « progressiste », en particulier le sectaire antifasciste Valls, qui devra faire oublier une certaine dérive « libérale ».

 

LES THÈMES À PRIVILÉGIER PAR LE FRONT NATIONAL

 

Tels sont, a priori, les candidats auxquels Marine Le Pen va devoir faire face, les uns mettant en avant des valeurs en principe « populaires » et de gauche, et l’autre, Fillon, se réclamant des valeurs traditionnelles sur le plan sociétal et des bienfaits supposés du libéralisme sur le plan économique et social. Si le Front et sa candidate veulent affronter efficacement ces deux courants, ils doivent d’urgence abandonner une « dédiabolisation » qui n’est vraiment plus de mise, pour afficher clairement ce qui fait l’originalité du Front dans la lutte féroce qui s’annonce, c’est-à-dire opter clairement pour la radicalisation.

 

En ce qui concerne les valeurs populaires, le FN doit mettre l’accent sur la défense du modèle social français et ce qui le permet, à savoir une politique dirigiste et protectionniste, permettant de relancer et de protéger nos productions, et, par conséquent, de recréer de l’emploi et de la richesse, sans lesquels la politique sociale se résume au partage de la pénurie. Cela lui permettra, non seulement de s’affirmer face au pseudo-socialisme vallsien, mais aussi de démasquer l’imposture libérale chère à Fillon et, dans une moindre mesure, à Macron. En ce qui concerne les valeurs traditionnelles, le FN doit rappeler qu’il est le seul à demander l’abrogation de la loi Taubira, ce qui lui permettra de mettre Fillon dans l’embarras, lequel fait mine d’être hostile à ladite loi, tout en se gardant bien de prévoir son abrogation.

 

Et puis, il faudra bien que le Front se décide un jour à reparler de l’avortement, lequel est un facteur d’affaiblissement considérable de notre peuple. Pourquoi ne pas prévoir un engagement de la communauté nationale à accueillir les enfants dont les mères ne veulent pas, plutôt que de tolérer qu’ils soient lâchement éliminés ? Et il sera nécessaire, enfin, de dénoncer la démentielle politique d’immigration massive que notre peuple subit depuis des décennies et qui fut, dès l’origine, dénoncée par le Front national. Cette dénonciation est devenue beaucoup plus discrète, semble-t-il : il est plus que jamais nécessaire de lui rendre vigueur, ne serait-ce que parce qu’elle montre à quel point le Front a eu raison avant tous les autres.

 

Tels sont les conditions pour aborder le combat de façon efficace : il faut en faire un guide permanent et y aller, vite et fort !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article