Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

PRIMAIRE DE LA DROITE : APRÈS POUTINE ET TRUMP, FAUDRAIT-IL IDOLÂTRER FILLON ?

21 Novembre 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

Le dépouillement du premier tour de la Primaire de la droite et du centre n’est pas encore tout à fait terminé, mais le bulletin de France info du 21 à 11 heures confirme ce que l’on sait depuis le 20 au soir et que matérialisent les pourcentages obtenus, quasi-définitifs maintenant : Fillon 44%, Juppé 28% et Sarkozy 20%. La première information est donc que Sarkozy dégage, ce qui est une excellente nouvelle pour la France et pour l’Europe. Quant au reste, ce n’est pas la peine de s'étendre sur le cas de Juppé, incarnation du politiquement correct le plus débile. Mais Fillon ? Il risque de plaire à certains naïfs de droite...Alors, rappelons-leur quelques informations.

 

Lors du dernier débat pour la Primaire, le jeudi 17 novembre, Fillon a dit, par exemple, si nos souvenirs sont bons, qu'il fallait combattre l'Etat islamique parce que celui-ci veut détruire Israël. Or, l'EI ne s'est jamais attaqué à l'entité sioniste : en faisant cette déclaration, Fillon a seulement voulu signaler clairement à qui il faisait allégeance. De même, son souhait de s'entendre avec la Russie, qui eût été particulièrement bienvenu il y a quatre ou cinq ans, est beaucoup plus discutable aujourd'hui, la Russie ayant assez radicalement changé de politique peu avant la révolution de Maïdan. Et puis, s’il faut effectivement discuter avec la Russie, il ne faut certainement pas y aller comme le petit garçon bien sage et propret venant quémander les félicitations de Poutine : il faut y aller la tête haute, résolument, ce qui n’est pas du tout l’impression que donne Fillon.

 

Par ailleurs, ce dernier se réclame d'une approche nationale-libérale qui n'a aucun sens, puisque, mécaniquement, le libéralisme détruit les nations et empêche d'ailleurs la construction d'une Europe digne de ce nom. Ce n’est certes pas de plus de libéralisme dont la France et l’Europe ont besoin, mais, au contraire, de plus de dirigisme et de protection de leurs intérêts : là encore, Fillon est à côté de la plaque. Enfin, le même Fillon, au cours du même débat du jeudi 17, s'est réclamé du gaullisme et ne s'est pas privé de dire tout le mal qu'il pense de l'extrême droite. Alors, allons-nous nous laisser tenter par un tel personnage, qui n'incarne nullement la rupture radicale que nous souhaitons ? Il fait partie de ces gens qui, comme dit Le Pen (Jean-Marie) veulent nos votes, mais ne veulent pas voir nos gueules...Fillon ? C'est non !

 

ForumSi

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article