Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

SYRIE : LA RUSSIE AIDE ASSAD, MAIS…

8 Octobre 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #Après la Libye - à qui le tour

SYRIE : LA RUSSIE AIDE ASSAD, MAIS…

Extrait du Monde daté du 6 octobre 2016 :

« ASSAD, LE MAÏTRE DU CHAOS »

« (…) La République islamique avait été choquée par l’absence de couverture aérienne russe, dans le sud d’Alep, qui lui a coûté de nombreux hommes au printemps. Les combats de l’été, qui ont tourné à l’avantage des loyalistes, ont été mieux coordonnés : avions russes, milices chiites et troupes régulières ont tous œuvré à l’asphyxie des quartiers orientaux d’Alep.

(…) Selon Ibrahim Hamidi, spécialiste de la Syrie au quotidien Al-Hayat, un autre différend tend la relation entre les deux protecteurs d’Assad.

Il a trait à Israël, la bête noire des ayatollahs, en contact régulier avec le Kremlin. Vladimir Poutine se serait ainsi opposé à l’installation, sur le plateau du Golan, juste en face d’Israël, d’une base logistique des pasdarans, les ‘’gardiens de la révolution’’. (…) »

Le commentaire de ForumSi :

SYRIE : LA RUSSIE AIDE ASSAD, MAIS…

Il est difficile de parler de la Russie, tant il s’agit là d’un sujet qui divise profondément notre camp, où l’on trouve à la fois des partisans inconditionnels de la Fédération et des adversaires tout aussi inconditionnels de celle-ci. Quant à nous, nous pensons que l’attitude correcte n’est pas de se cantonner dans l’inconditionnalité, mais bel et bien de s’en tenir aux faits et de les analyser, afin de déterminer si les acteurs en cause mènent ou non une action conforme à ce qui nous paraît souhaitable, en tant que Français et Européens, dans le domaine de la politique étrangère.

L’extrait du Monde ci-dessus figure dans un long article, assez intéressant, consacré à Assad et à la façon dont il parvient habilement à mener la barque de son peuple dans un environnement complexe et avec des alliés dont les réactions sont parfois surprenantes. Il en va ainsi de la Russie, dont on peut s’étonner qu’elle ait cédé aux injonctions israéliennes concernant l’installation d’une base des pasdarans dans le Golan. On nous dira que les Iraniens allaient peut-être un peu loin avec un tel projet et que Poutine ne pouvait leur donner satisfaction. Mais était-il tout aussi difficile de protester contre l’assassinat, par les Israéliens, de Mustapha Badreddine, l’un des principaux chefs militaires du Hezbollah, qui dirigeaient en Syrie les combattants libanais contre l’Etat islamique (cf. notre article du 14 mai dernier) ? En restant silencieuse à ce sujet, la Russie a omis de condamner un acte terroriste objectivement favorable à l’EI : doit-on s’en féliciter ?

La Russie aide Assad, c’est un fait et il faut s’en réjouir, mais elle le fait d’abord pour défendre ses intérêts géostratégiques, et dans le cadre d’une concertation -pour ne pas dire plus- avec Israël qui nous paraît peu conforme à ce que devrait être une politique réellement européenne au Moyen-Orient. De nombreux nationalistes russes en font d’ailleurs régulièrement le reproche à Poutine : on ne saurait leur donner tort.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article