Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

SYRIE : À ALEP COMME AILLEURS, LE CHOIX EST ENTRE ASSAD ET LA TYRANNIE OBSCURANTISTE

13 Août 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #Après la Libye - à qui le tour

SYRIE : À ALEP COMME AILLEURS, LE CHOIX EST ENTRE ASSAD ET LA TYRANNIE OBSCURANTISTE

Dans notre communiqué du 31 juillet, nous annoncions la libération prochaine d’Alep par les troupes du président Assad. Malheureusement, quelques jours plus tard, un fort contingent de combattants djihadistes parvenait à briser l’encerclement des rebelles installés à l’est de la ville (cf. le premier lien ci-dessous), avant que les troupes syriennes ne réussissent à rétablir la situation (cf. l’article du site libanais en ligne lorientlejour.com accessible à l’aide du second lien ci-dessous).

Ce rétablissement à l’avantage de l’Armée syrienne ne semble guère avoir satisfait la rédaction de la chaîne Arte, qui avait présenté la percée des djihadistes quasiment comme une victoire du soi-disant « Occident ». Dans ses informations du 11 août à 19 heures 45, la chaîne franco-allemande semblait en effet beaucoup moins optimiste sur les chances de succès des « rebelles », dont on est certain, désormais, qu’il s’agit essentiellement de combattants du Front al-Nosra (lesquels ont reçu le renfort d’au moins 10 000 hommes, d’après Le Monde), qui vient opportunément de changer de nom et d’annoncer qu’il ne faisait plus allégeance à al-Qaïda, combattants dont l’objectif est d’installer un émirat islamique en Syrie.

En conséquence, les choses sont maintenant parfaitement claires. Il n’y a pas de plan B : le choix est entre Assad et la tyrannie obscurantiste ! Ce qui est également totalement clair, c’est qu’une énorme bataille se prépare à Alep, dont l’issue sera déterminante pour l’avenir de la Syrie. Alors, tous nos vœux, une fois encore, aux camarades du Baas, du Parti populaire syrien, du Hezbollah et au contingent palestinien en lutte contre l'Etat islamique et les autres factions djihadistes !

Mais, si le choix est entre l’Etat laïc baasiste et un émirat islamique, est-on bien certain que la République « française » ait choisi le premier ? On peut en douter lorsqu’on se remémore toutes les diatribes anti-Assad auxquelles se sont livrés, depuis le début de la crise syrienne, les tristes personnages qui prétendent nous diriger. D’autant plus qu’Israël, dont les désirs sont des ordres pour notre lamentable République, a toujours affirmé qu’il ferait tout pour abattre Assad, parce que sa chute affaiblirait l’Iran. Cette position était déjà celle du vice-premier ministre israélien en octobre 2012 (cf. notre commentaire du 13 octobre 2012) et n’a pas varié depuis ; d’ailleurs, elle vient, une nouvelle fois, d’être confirmée par le ministre israélien de la Défense, qui a récemment affirmé que, « entre Daech et l’Iran, il choisit l’Iran » ! Entre l’Etat-pirate et l’Etat islamique, on semble donc être, à tout le moins, sur la ligne d’une alliance objective : dès lors, faut-il s’étonner que l’EI, mais aussi al-Qaïda, n’aient JAMAIS attaqué Israël ni les intérêts sionistes de par le monde ? Décidément, la République prétendument « française » a de bien curieux maîtres, dont la stratégie ne correspond absolument pas à ce que devrait être une politique résolument française et européenne au Proche-Orient…C’est, au fond, aussi intolérable que le scandale de Calais : croit-on sérieusement que le peuple français puisse accepter de cautionner toutes ces inepties encore longtemps ?

ForumSi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article