Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

BREXIT GAGNANT : L’ESCROQUERIE DE BORIS JOHNSON ET LA NÉCESSAIRE RÉVOLUTION EUROPÉENNE

1 Juillet 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #Le Brexit et ses suites

BREXIT GAGNANT : L’ESCROQUERIE DE BORIS JOHNSON ET LA NÉCESSAIRE RÉVOLUTION EUROPÉENNE

Extrait du Monde daté du 29 juin 2016 (article de Philippe Bernard) :

« BORIS JOHNSON FACE À SES CONTRADICTIONS »

« (…) La contradiction, pour ne pas dire la duperie sur l’immigration et le marché unique, s’éclaire lorsqu’on analyse les deux composantes du vote pro-‘’Brexit’’. D’un côté des ultralibéraux thatchériens comme Boris Johnson, pour qui l’UE est une insupportable machine à réguler et l’immigration une nécessité si l’on veut peser sur les salaires et assurer la compétitivité du pays après le ‘’Brexit’’. De l’autre, la grande masse des populations déshéritées du nord de l’Angleterre, précisément les victimes de l’ultralibéralisme à la britannique, qui comprennent le ‘’Take back control’’ comme un appel au retour de la protection de l’Etat que ‘’Bruxelles’’ empêche, notamment en imposant un afflux de travailleurs est-européens. (…). »

Le commentaire de ForumSi :

BREXIT GAGNANT : L’ESCROQUERIE DE BORIS JOHNSON ET LA NÉCESSAIRE RÉVOLUTION EUROPÉENNE

Ainsi donc, le grotesque Churchill de pacotille (encore plus antipathique que l’authentique, par conséquent) qui a nom Boris Johnson s’est-il livré à une opération d’escroquerie caractérisée. Les « brexistes » authentiques feraient donc bien de régler son compte à ce très louche personnage, qui n’a appuyé le Brexit que pour plonger les peuples britanniques dans encore plus d’ultra-libéralisme, afin de n’être plus gêné par la réglementation européenne, en particulier sur le plan d’une politique immigrationniste qu’il souhaite encore plus décomplexée (qu’est-ce que ça va être !), afin de peser encore plus sur les salaires. On notera que, en donnant cette dernière information sans aucune des « mises en garde » habituelles, Le Monde admet implicitement que le seul intérêt (si l’on peut dire) de l’immigration de masse est de peser sur les salaires : quel aveu !

Bien évidemment, si l’UE n’est pas suffisamment immigrationniste aux yeux du Boris (qui, d’après les informations d’Arte du 30 à 19 heures 45, semblerait finalement renoncer à prendre la tête des Tories), nous sommes, quant à nous, d’un avis diamétralement opposé. Et la véritable tempête multiforme née du Brexit représente à l’évidence une chance historique à saisir par notre camp. Cette tempête amène, de la part des dirigeants de l’UE, des déclarations auxquelles on ne se serait pas attendu, il y a seulement dix jours, sur la nécessité de protéger les frontières de l’Europe contre les flux migratoires, de construire une véritable Défense européenne, de mettre en œuvre une authentique politique de relance, de travailler sérieusement à l’harmonisation fiscale et sociale (pour répondre aux problèmes induits par la fausse concurrence résultant, dans les conditions actuelles, de la libre circulation des travailleurs au sein de l’Union), etc.

Toutes choses avec lesquelles nous sommes évidemment pleinement d’accord, mais dont nous avons du mal à imaginer qu’elles puissent être réalisées par les dirigeants actuels de l’UE, qui ont eu tout loisir de le faire pendant de longues années et n’ont pourtant pas bougé. Ces gens-là, il faut, par conséquent, exercer sur eux une incessante pression, pour les obliger à aller dans le bon sens, premier pas vers quelque chose de beaucoup plus radical : la Révolution européenne, qui balaiera définitivement les pseudo-élites actuellement en place et restaurera la dignité et l’espérance de nos peuples !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article