Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

« MIGRANTS » : ENFIN LA VÉRITÉ SUR LES VRAIS DEMANDEURS D’ASILE !

10 Juin 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #Halte à l'invasion de l'Europe !

« MIGRANTS » : ENFIN LA VÉRITÉ SUR LES VRAIS DEMANDEURS D’ASILE !

Le Monde daté du 9 juin comporte un article fort intéressant que nos lecteurs pourront consulter en cliquant sur le lien ci-dessous. Cet article, pleurnichard comme il se doit (il se lamente des « modestes records de la France » quant au nombre de dossiers de demandes d’asile enregistrés l’an dernier), nous apprend que notre pays a enregistré 80 075 dossiers de demande d’asile en 2015, contre 64 811 en 2014, ce qui la place en sixième position au sein de l’UE, la cinquième étant occupée par l’Italie (83 200 dossiers) et la première, bien entendu, par l’Allemagne (441 800 dossiers).

Avec 80 075 dossiers, on est loin, comme on pouvait s’y attendre, des 24 000 « réfugiés » annoncés par Hollande dans sa conférence de presse du 7 septembre 2015 (cf. notre article du 8 septembre 2015). Mais, nous dira-t-on, ce dernier chiffre ne concernait qu’une fraction de la vague de « migrants » arrivés en Allemagne par les Balkans et n’incluait pas l’immigration « habituelle », arrivée chez nous par d’autres voies. Argument fallacieux, selon nous, car ces « autre voies » sont en général tout aussi illégales que la voie balkanique, puisqu’elles concernent, elles aussi, des populations majoritairement constituées de clandestins.

Très précisément, nous pensons que tout ce qui a débarqué en Italie, par exemple, n’y est pas forcément resté et peut très bien avoir rejoint le merveilleux « pays des droits de l’homme ». Car, comment expliquer autrement cette floraison (si l’on peut dire) de « camps » sauvages à laquelle on assiste actuellement, par exemple à Paris ? Mais ne polémiquons pas plus longtemps à propos d’une situation dont la genèse nous paraît parfaitement claire, tout en étant emblématique de la trahison et du mensonge permanents des républicains, et venons-en au second enseignement, tout aussi important, que l’on peut tirer de l’article ci-dessous.

Ce second enseignement concerne la façon dont est structurée la population ayant déposé les 80 075 dossiers de demande d’asile enregistrés en France. En tête de l’article du Monde figure en effet le schéma du « top 10 » des demandeurs d’asile, schéma que nous nous faisons un plaisir de résumer de la façon suivante, plus facilement exploitable :

5 091 (Soudan) + 3 403 (Syrie) + 3 139 (Kossovo) + 3 071 (Bangladesh) + 3 049 (Haïti) + 2 937 (République démocratique du Congo) + 2 815 (Chine) + 2 245 (Albanie) + 2 145 (Irak) + 2 122 (Afghanistan) = 30 017 demandeurs d’asile au « top 10 » en 2015.

Cela fait des semaines que l’on nous assène que les seuls « vrais » demandeurs d’asile sont les Syriens et les Irakiens, les autres n’étant que des « réfugiés économiques » dont la vocation est de retourner dans leur pays. Or, les données ci-dessus nous montrent que le nombre de « vrais » réfugiés s’établit, par conséquent, à :

3 403 + 2 145 = 5 548 sur un « top 10 » de 30 017, soit 18,48 %.

Mais le pourcentage réel de vrais réfugiés est encore plus faible. En effet, ce n’est pas au « top 10 » qu’il convient de rapporter les 5 548 demandeurs syriens et irakiens, mais au total général des dossiers 2 015, soit 80 075, ce qui ramène le pourcentage des vrais demandeurs à 6,93 %. C’est dérisoire et, comme on pouvait s’y attendre, très inférieur au pourcentage de « vrais » réfugiés annoncé en début d’année 2016 par Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne, qui parlait de 40 % de réfugiés authentiques au sein de la vague migratoire de 2015. Dès lors, la question qui se pose est la suivante : comment se fait-il que les « autorités » prétendument « françaises » acceptent d’examiner les 93 % de dossiers 2015 ne correspondant pas aux critères officiellement annoncés pour que l’on puisse parler de « vrais » réfugiés, alors que les 93 % de « migrants » en cause devraient être expulsés sur le champ ? Autre question, tout aussi préoccupante que la première : le Front national a-t-il l’intention de réagir à ce scandale ? Une campagne nationale de protestation serait la bienvenue : qu’attend-il pour l’organiser ?

ForumSi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article