Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

PREMIER-MAI : JEAN-MARIE, MARINE, LES SYNDICATS ET LES « CASSEURS »

1 Mai 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

PREMIER-MAI : JEAN-MARIE, MARINE, LES SYNDICATS ET LES « CASSEURS »

Comme il l’avait annoncé (cf. notre article du 5 mars), Jean-Marie Le Pen a eu le courage de rassembler dans la rue ceux qui refusaient de céder aux menaces -réelles ou supposées- de l’Etat islamique contre le Front national. Comme le note l’article de L’Express ci-dessous, il a réussi, dans des conditions difficiles, à rassembler un nombre de partisans non négligeable, parvenant ainsi à obtenir une couverture médiatique aussi importante que le ridicule banquet « républicain » auquel le FN officiel conviait ses troupes, en place de l’habituelle démonstration de force du défilé annuel.

Ce « banquet » n’a guère eu à souffrir des islamistes, mais a reçu, comme d’habitude, la visite de quelques Femen, ce qui relativise quand même le « péril » qui menaçait le mouvement…Dans cette affaire, le Front officiel n’a guère brillé, et nombre de ses responsables locaux nous ont fait part de leur exaspération, laissant entendre que, l’un dans l’autre, le Philippot -qui a dû être horrifié par certaines Femen particulièrement bien pourvues- avait joué ici un rôle majeur, en l’occurrence celui d’un (très) mauvais conseiller. Il se pourrait donc que le Philippot et son rôle au Front ne soient pas éternels…

Quant aux syndicats, ils ont, eux, défilé comme ils le font toujours, mettant bien entendu l’accent sur la lutte contre la loi el-Khomri. Et, comme cela arrive systématiquement depuis quelques semaines, leur manifestation a été débordée par l’action de très nombreux « casseurs », que les SO syndicaux ont été incapables de mettre hors d’état de nuire (le 1er mai 1968, le SO de la CGT n’avait fait qu’une bouchée des manifestants gauchistes : il n’en est plus capable aujourd’hui…). Nos activités universitaires nous ont amenés à en discuter avec des étudiants, dont certains engagés contre la loi el-Khomri : pour eux, il ne fait aucun doute que les soi-disant « casseurs » sont des provocateurs qui, à l’évidence, roulent pour un gouvernement désireux de discréditer toute opposition au projet de loi. « A qui profite le crime ? », dit la sagesse populaire : en l’occurrence, nos interlocuteurs étudiants semblent avoir trouvé la réponse…

ForumSi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article